/

Pratique du surf : une zone d’expérimentation à Saint-Leu !

4 min de lecture
1

Un arrêté préfectoral interdit depuis 2013, la baignade et les activités nautiques utilisant la force motrice des vagues sauf dans les lagons, les espaces aménagés et surveillés hors lagons et dans les zones d’expérimentation opérationnelles (ZONEX) lorsqu’un arrêté municipal a été pris.

Avec l’ensemble des partenaires, la municipalité est mobilisée depuis des années, pour une reprise des activités nautiques, notamment sur la mythique « gauche » de Saint-Leu.

Dans cet objectif et à l’issue d’un long travail avec tous les partenaires et usagers, ce mardi 23 mars 2021, le Maire de Saint-Leu a signé un arrêté portant création d’une zone d’expérimentation opérationnelle (ZONEX) sur le spot de la Gauche de Saint-Leu et des spots de repli la Tortue, le Cimetière, la Pointe au Sel et la Passe au profit du Leu Tropical Surf Team (LTST).

Un protocole annexé à cet arrêté municipal définit les mesures de surveillance et d’alerte ainsi que les équipements spéciaux de réduction du risque requin mis en place, sous la gestion de l’association Leu Tropical Surf Team, accompagnée, dans cette démarche, de l’expertise du Centre Sécurité Requin (CSR).
Concrètement, les pratiquants pourront, avec l’aval de l’association LTST et sous réserve du respect des protocoles en vigueur, accéder au spot de surf et s’adonner à leur passion.

Pour rappel, suite à la recrudescence des attaques de requins sur les côtes réunionnaises depuis 2011, la baignade et les activités nautiques utilisant la force motrice des vagues sont interdites.

Depuis, les connaissances scientifiques et techniques n’ont eu de cesse de se développer et de s’affiner, afin de réduire le risque requin, le tout sous la houlette du Centre Sécurité Requin (CSR).
En parallèle, le programme de pêche de prévention des attaques de requins a été de nature à diminuer la fréquentation par les requins bouledogues des eaux côtières de l’Ouest.

Des précieux retours d’expériences ont aussi permis d’y voir plus clair notamment sur l’efficacité des mesures de nature à réduire le risque requin et permettre le retour à la pratique des activités de glisse.
Le chemin parcouru ces dernières années nous a enfin enseigné que chaque spot a ses spécificités, à prendre nécessairement en compte.

Ainsi, une expérimentation in situ, avec un dispositif pensé spécifiquement pour le lieu en question demeure pertinente.

L’association Leu Tropical Surf Team a proposé un dispositif de sécurisation conçu pour les spots de Saint-Leu, validé par l’expertise du Centre Sécurité Requin.

La signature de l’arrêté ZONEX est une étape importante pour espérer des autorités compétentes, à l’issue de l’expérimentation de 18 mois et des éléments de bilan, le retour progressif à une situation générale de libre pratique des sports et loisirs de nature à La Réunion, chère aux Réunionnais et aux Saint-Leusiens en particulier.

1 Commentaire

  1. Il y aura toujours des requins quoi que vous fassiez … Vous ne pourrez pas les enlever de leur milieu naturel. Tous ces endroits de l’île n’ont jamais été des coins à surfer. Et pourquoi pas surfer du côté de Saint-André ? Saint-Philippe ? La mer à la Run est très attirante. Impitoyable en période de crû. Mais c’est là que se situe ses meilleures vagues …Ah ! Satanée Déesse !

Répondre à Kiki Annuler la réponse

Your email address will not be published.

Article précédent

Une journée porte ouverte virtuelle des CFA demain

Article suivant

Les Matinales du Logement de la Cinor ont accueilli Action Logement

Free Dom