Premier téléphérique de la Réunion : Le projet est sur la bonne voie

dans Actualités/Infos Réunion

Le premier téléphérique de la Réunion devra être  mis en service d’ici trois ans, c’est-à-dire vers la fin de l’année 2019. Lancées en août 2015, les études de faisabilité de ce projet, réalisées par la Cinor, viennent de toucher à leur terme. Les travaux devront commencer vers la fin de l’année 2018. Le promoteur est sur le point d’arrêter le tracé définitif de ce premier téléphérique dont la longueur est estimée à 3km.

A priori, les quartiers du Moufia et de Bois-de-Nèfles sont concernés par le projet. Ce, compte tenu de la situation de ces deux quartiers et du développement démographie, économique et touristiques des Hauts et des mi-pentes. Mais un autre projet est également en phase d’études et vise à relier les quartiers de Bellepierre et de la Montagne.

En attendant le lancement  des travaux, la Cinor procède à une campagne dite « concertation publique » afin d’écouter et de recueillir les avis de la population concernée sur les éventuels endroits où peuvent être implantés les stations. 6 à 7 stations sont envisagées. Elles devront servir de pôles d’échanges où seront installées de nouvelles activités de commerce et de services.

L’objectif avec ce projet est de faciliter la circulation et de favoriser davantage le tourisme. Il est alors envisagé que le premier  téléphérique de la Réunion relie Chaudron à Bois-de-Nèfles en 15 minutes. Environ 5  000 voyageurs par jour seront attendus et l’on prévoit environ une cinquantaine de cabines d’une capacité d’accueil de 10 places chacune. Ainsi, pour la réalisation de ce projet, la Cinor prévoit un budget de 47 à 55 millions d’euros d’investissement.

4
Poster un Commentaire

avatar
4 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
4 Comment authors
Presse presse pas lo z' affair....ecolo boboNrik88noe974 Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Arno.x
Membre
Arno.x

Pour éviter les bouchons , il faut un téléphérique circulaire faisant le tour de l’île en altitude !

CONJAN
Membre
CONJAN

Ce qui est marrant c est que les études coute plus cher que la réalisation et dure aussi plus longtemps ha les chantier publique un jackpote

ecolo bobo
Invité
ecolo bobo

Après il nous faudra faire des études pour mettre en place métros sous-terrains autour de l’île, taxi-brousse pour les usagers cars jaunes, un autre-taxi brousse pour les étudiants du sud sans transport pour rejoindre l’université Tampon, 2 ou 3 yachts pour les élus déplacer autour de l’île + une cie jets privés (au fait quoi y devient le bateau subventionné par nous à plus de 700 000 euros ? na un moune y connait ?) et pour les plus démunis que zot y veut mettre au revenu de base c’est à dire rendre encore plus misérables que nous lé, prépare… Lire la suite »

Presse presse pas lo z\' affair....
Invité
Presse presse pas lo z\' affair....

J ai énormément de difficulté a comprendre comment une cinquantaine de cabine x 10 personnes pourra amortir ce flot de voyageur sachant la population augmente continuellement là je sens que les individus qui crée et lancent le projet ne sont pas adepte des transports en communs, et pis z impôts va augmente en bloc zot pas la ec ça zot… le secteur de ste Marie à belle-mère via chaudron Vauban aurait besoin d une trentaine de rame de tramway pour désengorger la circulation du chef lieu puis seulement après un système de téléphérique pour les parties hautes de François/ butor… Lire la suite »