/

Présidentielle 2022 : Revivez le replay de Michel Vergoz, Philippe Azema, Joseph Rivière et Yannick Jadot

11 min de lecture
2

Retrouvez nos émissions politiques « spéciales Présidentielle » chaque jour de la semaine sur radio Free Dom et sur notre page Facebook.

Un « Face à face avec Charles Luylier »  à plusieurs heures de la journée.  Les émissions seront suivies de l’intervention des auditeurs au bout de 45 minutes d’interview au 0262 99 10 00.

Entre 9h et 10h, face à face entre Charles Luylier et Michel Vergoz (soutien d’Emmanuel Macron)

 

Principales mesures du programme d’Emmanuel Macron, président sortant et candidat LREM à l’élection présidentielle :

Retraite

Emmanuel Macron propose de relever progressivement l’âge légal du départ à la retraite à 65 ans et d’augmenter la pension minimale à taux plein à 1 100 euros par mois.

Le candidat promet de recruter 50 000 infirmiers et aides-soignants supplémentaires en maison de retraite d’ici 2027. Il veut aussi créer une prime pour prendre en charge jusqu’à 70 % des coûts des travaux d’adaptation des logements et ainsi permettre aux personnes âgées de vieillir chez elle. Enfin, il propose de lancer une convention citoyenne pour réfléchir à la fin de vie.

Social

Emmanuel Macron souhaite veut conditionner le RSA à une activité de 15 ou 20 heures par semaine pour faciliter l’insertion professionnelle. Il promet de tripler le plafond de la « prime Macron ». Il veut supprimer la CVAE (cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises), soit 10 milliards d’euros d’allègement fiscal par an.

S’il est élu, il supprimera la redevance audiovisuelle et l’impôt sur les successions jusqu’à 150 000 euros par enfant et 100 000 euros pour les autres membres de la famille.

Éducation

Emmanuel Macron veut mettre les mathématiques dans le tronc commun du lycée et imposer 30 minutes de sport par jour en primaire dès 2022 ainsi que deux heures en plus par semaine au collège. S’il est élu, il promet aussi de réformer le lycée professionnel en multipliant les stages en entreprise.

Immigration

Emmanuel Macron veut renforcer le contrôle des frontières européennes et nationales. Il souhaite aussi accélérer les procédures d’asile et expulser plus efficacement lorsque celui-ci n’est pas accordé.

Il propose de soumettre l’obtention d’un titre de long séjour à la réussite d’un examen de français et à une insertion professionnelle. Il est pour l’expulsion tous les étrangers qui troublent l’ordre public.

Sécurité

Le candidat veut doubler la présence des forces de l’ordre sur la voie publique et souhaite le déploiement de 200 nouvelles brigades de gendarmerie. Il veut aussi doubler le nombre de réservistes opérationnels des armées. Il promet de recruter 8 500 magistrats et personnels de justice supplémentaires.

Entre 13h et 14h, face à face entre Charles Luylier et Philippe Azema (soutien de Philippe Poutou)

Principales mesures du programme de Philippe Poutou, candidat du Nouveau Parti Anticapitaliste à l’élection présidentielle :

Travail

L’élu municipal de Bordeaux entend interdire les licenciements, en premier lieu dans les entreprises qui font des profits. Pour celles en difficulté, il propose d’imposer la continuité du salaire et du contrat de travail, avec un financement assuré par le patronat.

Santé

Le candidat du NPA propose une loi légalisant le « suicide médicalement assisté », en soutien aux demandes de l’Association pour le droit de mourir dans la dignité (ADMD). Il estime urgent de développer les équipes de soins palliatifs.

Sécurité

Le candidat d’extrême gauche entend supprimer « les corps spéciaux de répression », telles que la brigade anticriminalité (BAC) et les brigades de répression de l’action violente (BRAV). Il plaide également pour le désarmement de la police, à commencer par les unités au contact de la population. Il veut également privilégier d’autres solutions que l’incarcération. Il propose aussi d’amnistier les prisonniers politiques et d’appliquer le code du travail pour les prisonniers.

Salaire

Philippe Poutou propose d’augmenter tous les revenus de 400 euros. L’élu municipal de Bordeaux souhaite aussi indexer les salaires sur les prix, dans le privé comme dans le public et instaurer l’égalité des salaires entre les femmes et les hommes.

A partir de 15h, face à face entre Charles Luylier et Joseph Rivière (soutien de Marine Le Pen)

Principales mesures du programme de Marine Le Pen, candidat du Nouveau Parti Anticapitaliste à l’élection présidentielle :

Pouvoir d’achat

La candidate souhaite baisser la TVA de 20% à 5,5% sur les carburants, le fioul, le gaz et l’électricité et également exonérer de cotisations patronales les entreprises qui augmentent les salaires (jusqu’à trois SMIC) de 10%.
Elle veut créer un chèque-formation mensuel de 200 à 300 euros pour les apprentis, alternants et leurs employeurs, exonérer d’impôt sur le revenu les jeunes jusqu’à 30 ans et exonérer d’impôt sur les sociétés les entrepreneurs de moins de 30 ans pendant les 5 premières années.
Enfin, elle souhaite doubler le soutien aux mères isolées.

Retraite

Marine Le Pen veut la retraite à 60 ans avec 40 annuités réservée aux Français entrés dans la vie active avant l’âge de 20 ans, la retraite entre 60,75 ans et 62 ans pour les Français entrés dans la vie active entre 20 ans et 24,5 ans, système inchangé au-delà de 25 ans. Elle promet de revaloriser le minimum vieillesse à 1.000 euros et d’instaurer la demi-part fiscale en faveur des veuves et veufs.

Immigration

Marine Le Pen veut organiser un référendum sur un projet de loi révisant la Constitution pour y inscrire la « maîtrise » de l’immigration, la « priorité nationale » et la primauté du droit national sur le droit international et européen. Réserver les aides sociales aux Français, conditionner les prestations de solidarité à 5 ans de travail et une priorité nationale pour l’accès au logement social et à l’emploi.

Elle indique vouloir la fin du regroupement familial, expulser les clandestins, délinquants et criminels étrangers, fichés S étrangers et supprimer le droit du sol. La naturalisation se fera sur des critères de mérite et d’assimilation.

Sécurité

En terme de sécurité, la candidate indique vouloir rétablir les peines planchers. Elle promet de doubler le nombre de magistrats et la création de 25 000 nouvelles places de prison en 2027. Elle souhaite la suppression de toute possibilité de réduction ou aménagement de peine.

A 16h, replay de l’émission spéciale présidentielle de Sonia Mabrouk qui interroge Yannick Jadot, candidat d’Ecologie les Verts à l’élection présidentielle sur Europe 1

Principales mesures du programme de Yannick Jadot, candidat écologiste à l’élection présidentielle :

Pouvoir d’achat

Pour lutter contre la hausse des prix de l’énergie, Yannick Jadot propose d’augmenter à 400 euros le chèque énergie pour 6 millions de Français.

Travail

L’eurodéputé souhaite sanctionner les contrats courts, limiter la contractualisation dans la fonction publique et favoriser les CDI par le recours à des groupements d’employeurs. Il propose que les allocations familiales soient fixées à 70 euros par mois et par enfant, dès le premier enfant, et que soit mis en œuvre un congé parental « de seize semaines, dont huit obligatoires » pour les deux parents.

Outre-mer

Le candidat écologiste souhaite aider financièrement les territoires ultramarins « dans la dépollution et dans la mise en place des plans d’alimentation durables, en formant les agriculteurs à l’agroécologie »

Environnement

Le candidat souhaite l’interdiction des néonicotinoïdes, du glyphosate, des fongicides SDHI. Il souhaite également réduire l’utilisation du plastique dans le système de productions, installer des parcs éoliens d’ici 2028, développer la production de biométhane et réduire l’empreinte carbone de la France.
Dimanche 10 avril 2022, à partir de 18 h, une soirée spéciale Présidentielles sera animée par Charles Luylier et ses correspondants sur le terrain.

2 Commentaires

  1. Depuis qu’il a été au PS, il a toujours été un traite, il a trahi la gauche lors de l’élection du Conseil Régionale en votant pour Didier ROBERT, je disais toujours au PS que ce personnage n’a jamais été un vrai socialiste, c’était juste un profiteur du système et pourtant il devrait soutenir la candidate du PS national et NON, il soutient MACRON qui ne sait pas où il se situe exactement comme ce Michel VERGOZ qui a profité du PS autant qu’il a pu le faire pour obtenir des titres politiques et après il retourne sa veste, j’espère qu’il n’est plus au PS, car avec des énergumènes comme lui le PS est bien entouré, et dire qu’au PS il y a beaucoup de personne comme lui.
    J’étais moi aussi au PS avant l’élection de MITTERRAND, mais depuis je n’ai plus de parti que je soutiens,et pour le moment je soutiens Eric ZEMMOUR pour pouvoir fermer rapidement les frontières françaises aux étrangers qui se trouvent dans le pays sans aucunes autorisations et qui profitent de notre système français eux et toute leurs familles qui sont venues les rejoindre sans aucunes autorisations eux aussi.
    Vivement que cela change, et qu’on arrête avec une fois la droite et une fois la gauche au pouvoir sans aucun changement, qu’on change réellement le pilotage de notre pays et qu’on arrête avec ce genre de pilotage une fois à gauche et une fois à droite sans aucun changement au bout.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Présidentielle 2022 sur Free Dom : le programme de nos entretiens politiques « Face à Face »

Article suivant

18H / 00H : soirée électorale ce dimanche 10 avril sur Free Dom

Free Dom