Prise en charge des cancers : le CHU signe un partenariat avec l’Institut Gustave Roussy

6 min de lecture

Le CHU de La Réunion dispose d’un pôle d’excellence en cancérologie, qui offre aux réunionnais et aux patients de la zone une prise en charge complète en oncologie. Etablissement support du Groupement Hospitalier de Territoire (GHT) de La Réunion, il porte également le 1er pôle inter-établissement du GHT depuis 2018, le pôle de cancérologie GHT. Le CHU collabore ainsi régulièrement avec Gustave Roussy, premier centre de lutte contre le cancer en Europe situé en Métropole et de référence national et internationale dans le traitement des cancers.

En signant aujourd’hui une convention cadre de partenariat, les deux institutions souhaitent officialiser leur coopération au bénéfice des patients réunionnais, s’appuyant sur leurs complémentarités et une structuration des échanges existants entre leurs équipes médicales

Garantir à chaque français l’accès à une prise en charge de qualité, quels que soient son lieu de résidence, la gravité de sa maladie et la complexité potentielle de son traitement est au cœur du Plan Cancer et de la nouvelle stratégie décennale de lutte contre les cancers ; tout comme l’accès à l’innovation, dont la place s’est régulièrement accrue au cours des dernières années.

C’est en cohérence avec ce Plan, mais aussi dans les suites d’une coopération régulière et approfondie dans l’objectif de mettre en commun leurs forces respectives au service du patient atteint de cancer que le CHU de La Réunion et Gustave Roussy ont bâti des filières de prises en charge communes, permettant de garantir un recours à l’expertise la plus poussée et une dispensation des soins aux plus hauts standards de qualité au bénéfice des patients réunionnais.

Le partenariat entre les deux structures s’articule autour du traitement, de la recherche et de l’enseignement sur les pathologies cancéreuses (adulte), créant les conditions d’échanges réguliers entre équipes médicales pour un échange d’expertises et pour une prise en charge partagée.

Echange d’expertise et postes médicaux partagés

Ce partenariat prévoit de renforcer les ressources oncologiques du CHU, tout en accompagnant la mise en place du projet territorial de cancérologie publique du GHT de La Réunion. Des postes médicaux partagés seront ainsi favorisés entre les deux établissements.

Ce partenariat s’est déjà concrétisé à travers la prise de poste du Dr Mohamed KHETTAB, jusqu’alors praticien exerçant au sein de Gustave Roussy et qui a récemment rejoint les équipes du Dr Patricia ZUNIC, Cheffe de pôle de cancérologie du CHU de La Réunion, afin de renforcer le temps d’oncologue médical disponible sur place et d’animer le partenariat établi entre les deux établissements.

Le développement d’outils modernes de télé-expertise et de télémédecine sécurisés

La communication entre équipes médicales sera également facilitée, malgré la distance, via la pathologie digitale (technique de télémédecine qui s’appuie sur l’envoi et la relecture d’images de tissus à distance) et permettra une réduction significative des délais des relectures expertes, un renforcement des échanges entre les équipes et une contribution à la formation des praticiens junior. Le CHU de La Réunion accédera à la Réunion de Concertation
Pluridisciplinaire (RCP) moléculaire de GR avec la possibilité de procéder à des analyses moléculaires non réalisées au sein de l’établissement. D’autres projets de télémédecine sont à l’étude avec le même objectif en vue, une prise en charge de qualité basée sur les meilleurs standards internationaux disponibles.

Afin de protéger les données des patients, Gustave Roussy mettra à la disposition du CHU de La Réunion des solutions et services numériques fiables, qui facilitent le partage et l’échange  d’informations médicales entre les deux établissements.

Ces services fluidifient le parcours de soins des patients, tout en garantissant la confidentialité et la sécurité des informations échangées notamment au regard de la règlementation en matière de protection des données personnelles de santé.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Candidats réunionnais au CAPES : Karine Lebon interpelle le ministre de l’Education nationale

Article suivant

AESH : manifestation devant le rectorat ce jeudi 3 juin 2021

Free Dom