Prison ferme pour Dominique Gigan, le président de la FDSEA : réactions

Le patron du syndicat agricole FDSEA a pris le chemin de la détention. Absent de son procès vendredi dernier, Dominique Gigan a été condamné à une peine de prison ferme pour avoir bloqué la plateforme de Beaufonds à Saint Benoit. Un mandat d’amener avait été rédigé à son encontre dans la foulée. L’homme s’est rendu de lui même à la gendarmerie afin d’être incarcéré. Le syndicaliste se disant “prêt à assumer ses responsabilités”. Il a passé sa première nuit à Domenjod, pendant que son avocat Me Hoareau fait tout pour faire appel de cette décision de justice, que certains jugent sévère, comme le député Jean Hugues Ratenon, qui hier, s’est fendu d’un communiqué.

“J’apprends que le Président de la FDSEA s’est rendu de lui-même aujourd’hui à la brigade de gendarmerie de St Benoit suite à un mandat d’arrêt délivré vendredi par la justice après sa condamnation à 1 an de prison ferme pour « violences aggravées » le 05 décembre 2017 sur la balance de Beaufonds.

Je trouve cette condamnation particulièrement sévère au regard des faits et des circonstances. C’est un avis et non un commentaire sur la décision de justice.

Dans ce genre de manifestations, il y a régulièrement des moments de tensions et des ralé poussé peuvent se produire. Ce n’est pas la première fois ni la dernière.

Je constate que lors des différents rassemblements des gilets jaunes tant à Paris qu’à la Réunion, des policiers et gendarmes ont fait usage de lanceurs de balle de défense blessant des manifestants, éborgnés certains. Jusqu’à présent, il n’y a eu aucune condamnation à de la prison ferme.

Dans le cas précis de Dominique GIGANT, les violences sont loin d’être de cet ordre. Il est regrettable que TEREOS ait maintenu sa plainte alors qu’il prônait pas plus tard qu’au mois de juin dernier l’unité de la profession : syndicats-planteurs-usiniers, quand il s’est agi de se battre pour le maintien de l’aide compensatoire de 28 millions d’euros à la filière canne-sucre.

Un combat gagné grâce à l’unité. La FDSEA comme les autres syndicats ont répondu présent. Il est dommage que l’usinier n’ait pas retiré sa plainte et trouvé une autre solution avec le syndicaliste pour indemniser la victime.

Ce n’est que rassemblés que nous pourrons faire avancer les causes de l’intérêt général et non quand cela arrange des intérêts individuels. Pour apaiser le dialogue social et envisager sereinement la pérennisation de la filière canne-sucre avec tous ses acteurs, TEREOS devrait envoyer un signal à la profession. J’exprime ma solidarité au Président et aux membres du syndicat FDSEA”.

 

Free Dom, le site web, fait le choix d'un participatif sans modération à priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

2
Poster un Commentaire

avatar
2 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
SPIDERMANnoe Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
noe
Invité
noe

Il semble que Téréos n’a rien à voir dans cette affaire lors du bouchage de Beaufonds … C’est une bagarre entre planteurs et peseurs de cannes et ça a mal terminé car c’était trop violent … La Justice avait décidé de lancer une enquête qui se termine par des condamnations ! Dans tout boulot , il faut savoir garder son calme !

SPIDERMAN
Invité
SPIDERMAN

Même en colère nous ne devons casser un outil de travaille .
la colère est mauvaise conseillère ….et , fait faire des choses regrettables par la suite mais il est trop tard
Voyez Mélenchon ….! il est classé sacré con par la justice lui qui ce trouvait consacré ……..pan……..risque 7 ans de prison …….10 années à ne pas pouvoir ce présenter aux élections et 45 000 € d’amande .