Prison Juliette Dodu : la réponse de la mairie de St Denis à Ratenon

2 min de lecture
3

Face aux deux recours portés par des collectifs de protection de l’histoire et des monuments historiques de la Réunion et du député Jean Hugues Ratenon (lire ICI ),  la mairie de Saint Denis a immédiatement réagi.

“Pour mémoire, ce terrain appartient à l’Etat qui a lancé un appel à projets en 2013 pour le valoriser. La Shlmr a été retenue pour un projet comportant 45 logements LLS, bureaux, commerces, et une salle d’exposition à caractère mémoriel.

Nous instruirons la demande de permis de construire et de démolir dans le,respect des règles d’urbanisme notamment le PLU. Nous veillerons à l’aspect de préservation historique du site dans le respect de notre adhésion au Label Ville d’Art et d’Histoire.
Dans le cadre de la préservation de la mémoire, nous sommes nous-mêmes très impliqués. Nous organisons chaque année la commémoration du 20 décembre, nous avons érigé une stèle en la mémoire de deux esclaves Géréon et Jasmin en lien avec le Comité Eli et Sudel FUMA. Au cimetière de l’Est nous avons mis en place une signalétique des tombes, dont celle notamment de
Toinette seule esclave affranchie dont on connaisse la tombe à Saint-Denis.
Le mois de décembre est ponctué de différentes manifestations dans les quartiers mais également du festival de films documentaires, les Révoltés de l’Histoire, films ayant pour thème l’esclavage.
Enfin la Ville travaille à obtenir le Label, « Route de l’esclave » délivré par l’UNESCO”, indique Gilbert Annette dans son communiqué.


3
Poster un Commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
3 Auteurs du commentaire
Sami974Noe974EXASPER Auteurs de commentaires récents
plus récent plus ancien Le plus populaire
Free Dom
WordPress Video Lightbox