Profitez-en, c’est la période des soldes politiques !

24 min de lecture
33

Ce sera un édito relativement court car semaine très chargée en raison de… Je vous laisse deviner. En raison de la politique avec les conférences de presse qui s’enchaînent. Trois à quatre par jour pour les deux scrutins confondus : départementales et régionales. Les candidats (es) sont infatigables. Ils et elles font feu de tous bois.

Ils et elles sont partout. Dans les champs de manioc, de cannes, de pitaya et j’en passe… Ils et elles sont avec les agriculteurs, les pêcheurs, les éleveurs, les apiculteurs, les commerçants, les artisans… Les candidats aux régionales et départementales, dont certains ont déjà un ou deux mandats, sont omniprésents. Ils rivalisent d’idées : “la bouteille de gaz à 10 euros” pour Olivier Hoarau; La transformation de l’ancienne route du Littoral en piste de course (ou de pousse) pour Patrick Lebreton; “Cars jaunes gratuits” pour Huguette Bello; “la route Digue sans galets” etc…

Ils ont également trouvé l’astuce pour occuper l’espace médiatique en tenant des conférences de presse thématiques. Sur l’agriculture aujourd’hui, sur l’environnement le lendemain, puis l’emploi et la formation le sur lendemain et ainsi de suite. Bref, ils ont à dire et à redire sur tout et, parfois même, sur rien. La magie de la politique !

Vous l’aurez compris, pas question d’y échapper. De la politique et des candidats à tous les coins de rue. Profitez-en, je vous le dis, certains (es) candidats (es) aux départementales et aux régionales sont aussi maire, parlementaire, président du Département ou de Région sortant. Pour une fois, ce sont eux qui viennent vers vous, qui viennent frapper à votre porte, qui vous sollicitent, avec le sourire en tranche papaye.

Profitez-en, vous dis-je, pour leur demander ce que vous désirez : un contrat PEC pour le ti dernier, une aide pour le tonton ou la “matante”… C’est le moment propice. Pour une fois qu’ils sont accessibles, qu’ils ont quitté leur bureau, qu’ils ont enfilé des baskets, qu’ils passent leur journée sur le terrain, sous le soleil qui “poique” ! Pour une fois qu’ils sont prêts à venir manger à votre table, à boire à votre robinet (ou votre bouteille)… Profitez-en car, près les élections, vous risquez fort de ne plus les voir. Ou alors, il vous faudra prendre rendez-vous et patienter durant des mois, voire plus d’une année s’il s’agit d’une grande collectivité.

Profitez-en car après les élections vous n’aurez plus de leurs nouvelles, vous ne pourriez plus les approcher sans passer, pour certains d’entre eux, par les gardes du corps ou alors par les multiples secrétaires ou collaborateurs/trices de cabinet. Il ne vous sera même plus possible, concernant certaines grandes collectivités, de franchir la grille d’entrée puisque le service de sécurité y veillera au grain comme si la collectivité pouvait se retrouver du jour au lendemain à la merci des terroristes, comme si les militants d’hier pouvaient subitement se transformer en kamikazes.

Vous verrez, après les élections, ils passeront du statut de simple citoyens accessibles, genre “monsieur et madame toute le monde” à celui d’élus intouchables. De même que certains (es) d’entre eux (elles), les candidats je veux dire, changeront de numéro de téléphone après les scrutins. Celui qu’ils ou elles vous auront donné durant la campagne électorale sans même vous laisser le temps de le leur demander ne sera plus en service.  Donc, profitez-en, demandez-leur un service si vous êtes dans le besoin puisqu’ils ont également besoin de vous. Après, ce sera trop tard ! Tant qu’à faire, il ne faut pas hésiter à jouer leur jeu, à savoir donnant-donnant ! Profitez-en, c’est la période des soldes politiques ! Voilà, c’était mon conseil politique du jour.

Départementales, un scrutin tout aussi important que les régionales

Les candidats sont en campagne. L’on se focalise sur les régionales, en oubliant quelque peu les départementales. Certes, les régionales sont plus « lisibles », plus faciles à comprendre. 11 candidats seulement, serai-je tenté de dire alors que pour les départementales, pas facile de s’y retrouver, avec 127 binômes pour 25 cantons, soit au total plus de 500 candidats si l’on ajoute leurs remplaçants.

Les régionales sont également plus « visibles » et plus « audibles ». 11 candidats, 11 têtes de liste, 11 « capitaines » facilement identifiables menant chacun, chacune une équipe de 47 personnes et visant la présidence de la pyramide inversée. Alors qu’aux départementales, il faudra d’abord gagner son canton pour ensuite postuler à la présidence du Département. Dans certains cantons, plus 9 binômes sont en lice. Vous vous emmêlez les pinceaux avec ces deux scrutins qui vont se dérouler les mêmes jours, soit les 20 et 27 juins prochains. Pas la peine de vous casser la tête. Vous n’êtes pas les seuls !

Aussi, si je peux me permettre, je vais essayer d’éclairer un peu votre lanterne. A la Région, c’est plus simple. Il vous faudra choisir entre 11 têtes de listes. Vous aurez l’occasion de vous faire une idée de ces 11 candidats (es) lors des prochains débats télévisés tant sur Antenne Réunion que sur Réunion La 1ère. Vous êtes nombreux à m’appeler et à me demander qui a une chance aux régionales. Je suis comme vous et j’attends le soir du premier tour pour en savoir plus. Ne vous laissez pas induire en erreur par les faux sondages qui circulent actuellement sur les réseaux sociaux. Le seul institut, qui est reconnu sur la place, travaille actuellement sur un sondage dont les résultats seront connus d’ici au plus tard à la semaine prochaine. Un sondage commandé par le service public. Il s’agira des intentions de vote à trois semaines du premier tour du scrutin. Ce qui veut dire que, quels que soient les résultats de ce sondage à venir prochainement, les lignes pourront encore bouger d’ici au Jour-J parce que la grande inconnue demeure la mobilisation (ou pas) des électeurs. Cela dit, tout laisse à penser que trois candidats se détachent déjà du lot, à savoir dans l’ordre ou le désordre, Ericka Bareigts, Huguette Bello et Didier Robert.  Ce groupe est suivi par un deuxième groupe de trois autres candidats composé, toujours dans l’ordre ou le désordre, de Vanessa Miranville, de Patrick Lebreton et d’Olivier Hoarau. Les 5 autres (Jean-Pierre Marchau, Joseph Rivière, Philippe Cadet, Jean-Yves Payet et Corinne De Flore) arrivent après.

Ce que je peux vous dire aussi et je pense d’ailleurs l’avoir déjà écrit dans un des éditos du vendredi, c’est que la gauche devrait se retrouver au deuxième tour des régionales en cas de duel avec le sortant. Et si les deux premiers sont Bello et Bareigts (ou vice-versa) ? Bonne question, merci de l’avoir posée ! Je préfère donner ma langue au chat pour ne pas faire comme certains qui laissent entendre que Didier Robert pourrait se retirer et appeler à voter en faveur d’Huguette Bello, afin de se garder une porte de sortie à Saint-Denis pour les prochaines élections. Des « on dit », à l’instar sans doute de toutes ces rumeurs qui circulent en prétendant que « Michel Fontaine appelle en misouk à voter Ericka Bareigts ».

Tiens, en parlant d’Erika Bareigts, elle était aux Makes le week-end dernier. Et outre le fait d’avoir cuisiné – c’est l’exercice favori de nos candidats en ce moment – elle a longuement échangé avec l’ancien maire de Saint-Louis, le Dr Patrick Malet, un très proche de Michel Fontaine.

Parlons donc des départementales ! Je vous l’accorde, beaucoup de candidats. Trop ? Non, nous sommes en démocratie. Plus il y a de fous, plus on rit, comme dirait l’autre. C’est une élection très importante, à plusieurs titres. Premièrement, parce qu’il sera question de choisir la gouvernance pour les sept années qui viennent. N’oublions pas que si la Région est en charge de notre avenir (développement économique et infrastructures structurantes), le Département s’occupe de notre quotidien (actions sociales). Deuxièmement, parce que d’un point de vue politique, ce scrutin constituera un véritable test pour les nouvelles majorités municipales. Des maires sont directement engagés dans cette élection : Jean-Claude Lacouture (Etang-Salé) et Eric (Les Avirons) dans le canton 1, Jeannick Atchapa (maire de Bras-Panon) dans le canton 6/Saint-André 3, Olivier Rivière (maire de Saint-Philippe) dans le canton 8/Saint-Benoit 2, Bruno Domen (maire de Saint-Leu) dans le canton 14/Saint-Leu, Bachil Valy (maire de l’Entre-Deux) dans le canton 16/Saint-Louis 2, Serge Hoareau (maire de la Petite-Ile) dans le canton 22/Saint-Pierre 3, André Thien-Ah-Koon (maire du Tampon) dans le canton 25/Tampon 2. Sans compter le maire de Saint-Joseph Patrick Lebreton, suppléant d’Harry Mussard dans le canton 13 (Saint-Joseph). Il est dit d’ailleurs que s’il n’est pas élu à la Région, il pourrait faire démissionner Harry Mussard du Département pour prendre la place de ce dernier, tout en gardant son mandat de maire.

Parmi les anciens maires, on retrouve Eric Fruteau dans le canton 5/Saint-André 2, qui aura face à lui Jean-Marie Virapoullé et, indirectement, Joé Bédier suppléant de Primilla Cevamy. Toujours parmi les anciens, à noter la candidature de Daniel Gonthier (Bras-Panon) qui croisera le fer avec son “tombeur” de juin 2020 aux municipales, à savoir Jeannick Atchapa. A noter encore la présence de Jean-Yves Langenier (ancien maire du Port) dans le canton 2 (Le Port). A ne pas oublier non plus Claude Hoarau (ancien maire de Saint-Louis) dans le canton 15/Saint-Louis 1.

La guerre “Lagourgue/Nirlo” : pathétique !

L’enjeu politique de ce scrutin départemental est important dans le sens où, pour un maire candidat ou suppléant, une défaite serait un mauvais signal dix mois seulement après les dernières municipales. Rappelons enfin que le président sortant du conseil départemental, Cyrille Melchior, joue aussi son avenir politique dans le canton 17/Saint-Paul 1 et que deux parlementaires seront présentes dans cette compétition électorale : la sénatrice Nassimah Dindar dans le canton 10/Saint-Denis 2 et la députée Nathalie Bassire dans le canton 25/Tampon. Cette dernière sera face notamment à Tak.

Un mot peut-être sur la guerre entre les Lagourgue père et fils et le maire de Sainte-Marie Richard Nirlo. Est-ce bien nécessaire ! On aurait pu trouver ça comique, mais tout compte fait, c’est pathétique de voir ces hommes, ces élus, ces amis de 30 ans qui se sont tant aimés et qui, aujourd’hui, se mangent le derrière comme des poules de France (vous savez, ces grosses poules blanches élevées en batterie !). Justement, entre ces deux là, c’est un peu l’histoire de la poule et de l’œuf. « C’est pas moi qui ai commencé, c’est lui ! ». Lagourgue accuse Nirlo de le snober depuis la victoire des dernières municipales. Nirlo reproche à Lagourgue père de l’avoir largué en rase campagne des municipales et à Lagourgue fils d’avoir quitté la majorité municipale. Du coup, Lagourgue père soutient Lagourgue fils aux départementales contre l’adjointe de Nirlo, Marie-Line Soubadou (ex binôme de Rémy Lagourgue), elle même soutenue par l’actuel maire. Et, tenez-vous bien, les deux maires (ancien et nouveau), qui se détestent à présent, sont sur la liste de Didier Robert aux régionales ; Les deux, qui se regardent maintenant en chiens de faïence, iront faire du porte-à-porte à Sainte-Marie pour demander aux Sainte-Mariennes et Sainte-Mariens de voter pour le même candidat.

Le sénateur Lagourgue est 5e sur la liste d’Objectif Ré-Union, tandis que le maire Nirlo est 15e. Selon l’entourage des Lagourgue, Nirlo avait promis à Didier Robert de ne pas prendre position aux départementales. Or, il n’aurait pas respecté sa promesse en tenant une conférence de presse aux côtés de Soubadou et en moucatant l’ancienne gestion municipale. D’où le tract de Lagourgue père. Selon Nirlo, c’est Les lagourgue qui lui en veulent car ils voulaient qu’il reste leur larbin ou « la marionnette de service ». Marmaille, marmaille… Oté, l’on se croirait dans une cour d’école maternelle !

Cela dit, reconnaissons que la réplique de Nirlo aux Lagourgue, mercredi soir lors d’une conférence de presse, était assez piquante, surtout lorsque l’actuel a ressorti la bande-son sur laquelle on entend clairement Rémy Lagourgue lui faire des compliments, tout comme le document « bilan municipal 2014-2020 » dans lequel Lagourgue père ne tarissait pas d’éloges à l’égard de son remplaçant à la mairie. Sans compter les propos contradictoires de Valérie Rivière, aujourd’hui binôme de Rémy Lagourgue et ex-binôme de Mario Lechat aux départementales de 2015. Valérie Rivière, l’infirmière libérale de Sainte-Marie, qui déclarait en 2015 en parlant des Lagourgue « vouloir rompre avec la familiocratie… Il s’agit d’une élection sur un canton-commune qui conditionne la municipale à venir. Jean-Louis Lagourgue s’en sert comme d’une rampe de lancement pour placer son fils. La commune n’est pas un bien de fonds que l’on transmet à ses enfants ». Les anciens disaient toujours qu’il fallait tourner sa langue 7 fois fois dans sa bouche avant de causer !

Je vous l’ai dit, je ne serai pas long aujourd’hui. Pour finir, je voudrais faire plaisir à Lucien Nouilhan, le correspondant, depuis 2017, de « l’Inclusion En Marche 974 », lequel ne comprend pas « pourquoi la presse ne s’intéresse pas à l’inclusion ». Lequel Nouilhan travaille en étroite collaboration avec Anne-Marie Papy, sa compagne dans la vie et également élue de la majorité municipale et fan inconditionnelle de Michel Fontaine, maire de Saint-Pierre et patron local de « Les Républicains ». Nouilhan qui se félicite aussi depuis avant-hier de la signature de la Charte pour l’inclusion par des candidats aux départementales (David Sinimalé, neveu de Joseph à Saint-Paul, avec sa binôme Sonita Tiroumalé et leurs suppléants Alex Pota et Claire Vidot), soit 4 candidats sur 508.

Philippe Cadet, l’un des 11 têtes de liste aux régionales a également signé la Charte. Quant à l’inclusion à l’école (insertion et suivi des enfants porteurs de handicap dans le milieu scolaire), cela reste un vaste débat. Et, pas sûr, que les parents concernés par le sujet soient entièrement satisfaits. Il reste encore beaucoup à faire à ce niveau, mais entendons-nous bien, ce n’est pas de la faute au correspondant local de “l’Inclusion En Marche 974” !.

Oups ! J’allais oublier de vous dire un petit mot sur la Covid ! Peut-être, tout simplement, parce qu’il n’y a rien à dire car rien de nouveau sous le soleil, si ce n’est que ça explose plus que jamais et il fallait s’y attendre. Les classes se ferment tous les jours, les marmailles se retrouvent en septaine. Idem pour tous les cas contact. Les parents doivent s’organiser. Mais du côté des autorités, pas plus d’affolement que ça ! Pourquoi ? Parce que la stratégie sanitaire a changé. Plus les cas exploseront, plus la population ira se faire vacciner. Pas plus compliqué ! Raison pour laquelle, « préfet et directrice de l’ARS pu la ek ça ! ». C’est comme pour les masques, rappelez-vous. Quand il n’y en avait pas en France et qu’il fallait en commander en Chine, le ministre de la Santé nous rabâchait que le masque n’était pas obligatoire. La suite, on la connaît… C’est 135 euros pour non port de masque aujourd’hui, même devant votre portail ! Pareil maintenant pour les vaccins. Tout le temps que la France était en manque, l’Etat se montrait intransigeant sur les consignes sanitaires, les gestes barrières et autres. Maintenant qu’il y en a à la pelle, voire même des lots entiers qui atterrissent à la poubelle faute de volontaires, les autorités ne bougent plus trop le petit doigt en attendant qu’un bon pourcentage de la population aille se faire vacciner. Nous en sommes à plus de 165 000 vaccinés (de la première dose) aujourd’hui. Faites-vous vacciner mais pas piquer… par les moustiques. N’oubliez pas qu’à la Réunion, la dengue tue autant que la Covid et que nos autorités ne sont même pas capables de faire la guerre à des moustiques. Faudrait qu’elles prennent conseils auprès des Lagourgue et de Nirlo  !

Y.M.

([email protected])

 

 

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

33 Commentaires

    • Ses jours sont comptés, le compte à rebours a commencé avec tous les malversations de son mentor Didix et les condamnations qui vont avec :
      Fiasco de roches massives- fiasco des masques- fiasco des aides aux entreprises- fiasco de la continuité territoriale avec des agents qui se sont servis par millions d’euros dans le budget de nos impots- fiasco de la mobilité et des aides étudiantes- fiasco pour la SPL des musées régionaux et un salaire de 6800┬/mensuel- fiasco pour le compte séquestre- fiasco pour les emplois verts- fiasco car grâce aux gilets jaunes il est surveillé – fiasco des 2000 bus- fiasco de la demie route qui ne se terminera JAMAIS- fiasco en tout au final-

        • Je ne comprends pas pourquoi la presse aura fait tout un tintamarre sur le fait que Didier Robert aurait touché 6800€ par mois alors que d’autres Présidents de SPL d’autres bords politiques sur l’île touchent autant d’indemnités que lui. Si l’on condamne l’un, il faut dans ce cas condamner les autres. Quand la presse est contre un homme. Rien ne peut l’arrêter. Donc la presse n’est pas neutre et est contrôlée par les partis politiques.Pourtant au Foyer Terre Rouge c’était pire. Nassimah Dindar, Bachil Valy, Jean Jacques Vlody avaient mis des agents diplômés dehors pour mettre en lieu et place leurs militants sans diplômes. La mémoire de l’homme est courte. Ils ont été acquittés. En quoi les masques sont un fiasco. En quoi la continuité territoriale est un fiasco , les aides aux entreprises ?
          Ce sont toutes des compétences de l’État qui s’est désengagé sur des secteurs prioritaires. Et pourtant la Pyramide a réagi
          rapidement pour aider les Réunionnais en difficultés. Quand c’est mauvais ,il faut le dire mais quand c’est bon il faut le dire aussi.
          En ce qui concerne les détournements à la Continuité. Je pense qu’ ils ont été jugés
          depuis.Ce n’est pas la faute du Président de Région si des employés étaient peu scrupuleux donc des voleurs. Je ne pense pas que c’était écrit sur leur front qu’ils étaient des escrocs . Le principal responsable est le chef de service. Il aurait dû vérifier tout cela. Il aurait dû contrôler car ces éléments ne sont pas liés au politique mais restent au niveau administratif. Il aurait dû être renvoyé car il n’a pas fait ce pourquoi il était payé. Il a fait confiance.

    • Ah ouais et les autres tot ces militants
      Je croyais qu’on ne recrûtes pas mari et femme
      Comment on peut regarder la misère des autres
      Alors que la chanteuse c’est 600€ une prestation

      • Avec la crise covid le monde culturel est appauvri. Reviens à la réalité. Des artistes sont retournés vivre chez leurs parents à cause de problèmes financiers. C’est la misère chez eux. Ouvre tes yeux soeur. Tu es dans ton petit confort mais les autres ont des difficultés certaines. Il n’y a plus de concerts, plus de mariages, plus de baptêmes, plus d’anniversaires, plus de communions célébrées en grandes pompes donc les artistes sont au chômage. Ne dis pas n’importe quoi. En plus c’est une artiste créole donc si c’est vrai c’est tant mieux.

      • Mi vient d’apprendre que dans l’équipe Nirlo, nana un boug y appelle JATOB se trouve en 5eme position sur la liste du RN ex front national raciste et qui est soutenu semble t-il par Didix. INCROYABLE, Mi nana envie de vomir.

  1. Macron les a tous achetés.
    L élections Régionales et Départementales , tous les électeurs vont voter pour En Marche .
    Il suffit de regarder les combinaisons que proposent les partis , sauf Bello qui est isolée.
    Le président de la république est le grand vainqueur .
    PAUL

  2. Pas certain que bello soit dans le trio de tête car ici à St Paul personne ne veux voir séraphin comme maire à la place de bello si elle va à la région donc St Paul ne l’a suivra pas

    • Il n’est pas mal Séraphin. Plutôt mignon comme maire. Humm. Vive Séraphin futur Maire de St Paul. Huguette i moque trop.

  3. Dans la mairie de saint denis toute la famille i travaille !!!!
    pourquoi les autres ne peuvent pas embauché
    pour la droite c’est interdit mais par contre pour la gauche c’est très très autorité pour gagne z’élection

  4. Didier robert et son fem’ i porte un malédiction ziska la fin des siècles! jette famille pauvres dehors pou rempli boyo son famille dans les musées, à la com’, partout son bella famille Lé embauché dand’ l’antenne saint André (antenne est…). robert mi pri dans mon chapelle lundi à dimanche pou out fin – ou prospérera pas mi di à vous

    • En général quand vous êtes une personne croyante et pratiquante vous demandez la lumière pour vous et vos ennemis. Vous ne demandez pas le mal. Nous n’avons pas de chapelle chez nous mais nous croyons en Dieu . Nous ne demandons pas le mal pour nos ennemis. Nous allons à l’église. Vous savez le mal retourne toujours là d’ où il vient. Faîtes attention aux conséquences pour vous et vos familles. La loi divine est puissante. Didier Robert a fait une erreur et s’est excusé publiquement. C’est à cause de l’ignorance que nous arrivons à de tels gâchis. Certes, ce n’est pas bien de mettre des gens dehors. Je suis totalement contre. Cependant, je pense dans votre cas , il y avait certainement des raisons légitimes, car je ne vois pas d’autres motifs qui l’auraient amené à prendre une telle décision. Je ne pense pas qu’il aurait agi de la sorte pour une autre raison. Je peux comprendre votre amertume mais ne priez pas pour demander le mal. Demandez la paix. Et faites la paix.Vous avez gagné une bataille contre un grand homme. C’est suffisant. Nous prions pour le Président de Région et pour vous. Nous vous mettons dans nos prières car nous savons qu’il est un homme bon. Il a fait une erreur, certes, mais qui n’en fait pas. Ne lui jetez pas la pierre plusieurs fois. Dieu vous bénisse tous les 2. Pardonnez vous.

  5. Didier robert et son fem’ i porte un malédiction ziska la fin des siècles! jette famille pauvres dehors pou rempli boyo son famille dans les musées, à la com’, partout son bella famille Lé embauché dand’ l’antenne saint André (antenne est…). robert mi pri dans mon chapelle lundi à dimanche pou out fin – ou prospérera pas mi di à vous

    • La pi bézoin prier, comme Nadia lo samedi après-midi et jusqu’à tard! Il suffit de voter avec réflexion soupesée.

  6. montrouge égal à lui même avec des éditoriaux toujours assez mal rédigés et orientés politiquement mais pourquoi changer à son age

  7. Didier Robert, un Homme malhonnête, un bourreau de famille, un voleur et c’est l’anéantisseur de la Réunion !!!

  8. 136 voyages pour la responsable communication dénommée corine beaulieu Peyron SERY robert , combien de voyages pour le SOFÈR de Didix ? combien de frais de mission? SOFER l’avait maison fonction de 2300 euros mensuel comme son patron à la montagne; et ça nous contribuables réunionnais malheureux nou pay’pour zot. reve d’avoir nos voix à la montagne robert, on va mettre fin à ton CDD dans 16 jours! té fini mec , t’a trop profité avec les pistoles de nos impôts, le 19 juin on explose le plus gros dossier de tous les temps, Weil ta woirrrrrrr oh rooooooooo oh poooooo

    • Ou lé bien renseignée. Attention i attrape à ou . Because your life will be difficult soon. Very soon. On t’a reconnu.
      Neutralité, confidentialité, discrétion. Obligation d’un fonctionnaire. Les personnes qui ne respectent pas ces règles : mises dehors. La gauche vous gardera encore moins. Macrelles i passent pas trop avec la gauche. On met lol. Lol.

  9. D’après vous, pourquoi est-ce que les Français (ce groupe inclut bien évidemment La terre réunionnaise et les personnes qui y sont nés et surtout qui ont plusieurs générations d’ascendance, moi quand je vis en Haute-Garonne je reste un Français mais je ne deviens ni TOULOUSAIN et encore moins Breton (ou Celtique), mais je suis avant tout un Réunionnais (issu du métissage de pratiquement de presque tous les continents : y compris la vieille Europe, et l’Inde avec l’Afrique (comprenant Madagascar! où le drapeau français aura flotté comme à Maurice…) votent de moins en moins : y compris pour l’élection présidentielle => en avril 2017, l’abstentionnisme était “pas mal du tout” et de mémoire il y a eu un nombre de blanc (et de bulletins nuls) plus fort qu’au first round…?
    Tout le monde connaît parfaitement la réponse, et “on” fait comme si de rien était ! Sauf lorsqu’il y une grave crise sociale : là, les politiciens sans exception prennent la parole, certains ou certaines avec la figure déconfite (la bouche torte : en créole), et ils viennent nous dire qu’ils ont {Enfin???} compris (understand on english) ce que veulent les Français, la petite phrase : “tous les Réunionnais, toutes les Réunionnaises…” est utilisée à toutes les “sauces”, et ils ajoutent même : “Un homme, un mandat !”.
    Novembre 2018, ce n’est novembre 1968, et encore moins 1918 (la fin de la grande guerre/1ère GM, nos soldats avaient des pantalons rouge…), c’est tout frais dans la mémoire collective. Au début des années 90, correspondant à la fin de la GF, la chute du Mur de Berlin, l’effondrement du bloc soviétique, la Réunion traversait une de ses plus grave crise sociale…mars 1997 les gens étaient encore dans la rue avec mégaphone, et ils n’y avait de téléphone portable dans la main des manifestants ni des policiers, journalistes…
    Le monde a certes continué d’avancer, mais j’ai envie de dire presque sans nous…nous importons presque tout depuis les continents, parfois lointains (on trouve des produits de l’Équateur, du Chili, du Pérou, des USA, de la RPC! Afrique du Sud, Égypte, Maroc, etc.). Il nous reste un peu d’agriculture et d’élevage : avec beaucoup de contraintes administratives. Quant à la mer, le Réunionnais ne la regarde un fois ou deux par an, il n’a pas de bateau et surtout ne sait pas naviguer ! (comme Jacques Brel, Tabarly, …D’UMONT DURVILLE). Hors, si on était de bon marins, il n’y aurait jamais eu de chômage ici: L’État français porte une très lourde responsabilité dans notre situation presque stérile en terme de capacité de créer des richesses et de prospérer et d’assurer l’avenir des générations futures…
    Notre plus grosse problématique demeure la sur-densité de population par rapport aux nos équipements publics, la superficie constructible et la sauvegarde de notre environnement et biodiversité ! J’ai connu l’époque des rivières remplies de poissons et du lagons de l’Hermitage devenu Ermitage rempli de zourites…
    Nous avons la liaison aérienne la plus chère du monde et aucune compagnie intéressante ne se pose ici (celles des Émirats Arabes Unis, Qatar, Sud-africaine, Indienne, Singapourienne, Malaisienne !) : L’État français bloque le ciel réunionnais !
    Il y a plein de détournements ici, abus, corruption à grande échelle : mai 2018, Denis C. L., ayant succédé à C. L. qui attendait sagement sa retraite, nous avait promis un grand coup de balais, une grande lessive, un nettoyage de 350 ans….
    J’attends toujours : wait and see then…
    Pour l’heure, la démocratie est un leurre, elle confisquée, la Réunion a besoin d’un nouveau modèle de gouvernance et donc d’administration locale (dans le cadre de la RF!), la Corse a un statut particulier depuis 1982, Lionnel Jospin ne pouvait pas leur dire n’importe quoi… Nicolas Sarkozy a écourté sa visite le 30 septembre 2005…je visitais l’usine de Bois Rouge avec lui, nous étions en train d’échanger lorsqu’il a reçu le coup de fil de Paris…
    Je ne suis pas un sous Français et la Réunion n’est pas une terre sous-France (souffrance ?).

  10. Les élus sont solidaires
    Les baiseurs de paquets se ressemblent et s’assemblent .
    Que pensent les maires de toutes les casseroles et autres condamnations que traîne leur candidat . Personne n’a le courage de donner son avis , ils savent qu’ils en font autant dans les embauches familiales et amicales financées par les contribuables . L’élu a perdu toute honte et dignité , les électeurs ne sont pas obligés d’en faire autant . Il faut boycotter les réunions des élus ayant eu des condamnations . Les soutenir et les applaudir c’est être complices et les encourager à piller davantage les fonds publics puisque vous leur donner votre bénédiction . Vos enfants vous jugeront .

  11. pourquoi garde corps Didier robert la couru la partie au Creps Tampon, la parti loin loin même ! quand lu l’a fini voyager, bat karé partou, manger boire, loto fonction, carte Vito l’essence, dentelle, frais de mission, i coure loin pou fé oublié à zot. i vient ton kota

  12. la fille Nirlo qui assise la case son papa i travaille dans un filiale la région aux ressources humaines , sans diplôme RH dont le président de la structure c’est FOURNEL. créoles, réunionnais zot i trouve normal zot zenfant bac + 5 +6 + 7 là point travaille et sa fille lé loti la region ek un belle salaire? la reunion allons révolutionner contre ça ! allons allons réunionnais bouge à zot dénonce toute

  13. C’est gentil mais ça ne fonctionne pas. Les propositions toutes simples concernant les transports en commun refusées, et dialogue de sourds.
    Pass à l’année payable mensuellement impossible, qui peut payer 520e?
    Abris bus , traffic en temps réel sur panneaux comme à St Pierre
    En fait ils s’en fichent royalement, ils sont au bureau ou ont des voitures de service ou de fonction
    Mobilité des personnes âgées non fichées handicapées
    Toilettes publiques
    Marchés forains dans toutes les communes
    Formation à l’accueil et écoute des publics dans les CCAS, encore trop de réflexions désobligeantes de la part de certains

  14. segael et son mari embauchés la région avant zelection ! merci papier i circule partout 3eme étage, un lé patrimoine l’autre service culturel. allé marcher koi femme chanteuse la , sans diplome, i rapport’ koi aux réunionnais. sérieux sek l’a embauch’ ça hein??????? qui se ressemble s’assemble hein?????

    • Cose cose su moins si ou ve. Dis du mal dans mon dos. La langue , la langue n’a point le zos.
      Assure tes arrières.

  15. Tous ceux qui sont épinglés par la CRC dans le cadre des emplois fictifs de la Région ont été obligés par Didier Robert d’aller faire un stage chez Lagourgue casse noisettes et Nirlo bois sans soif à la Mairie de Sainte Marie pour devenir des spécialistes de la voyoucratie et d’escroquerie dans la malversation. Il y a :
    – Fabrice Marouvin, qui a été conseiller technique jusqu’en février 2019. Il a été ancien membre de cabinet du maire de Sainte-Marie,
    – Yves Ferrières, ancien adjoint à Sainte-Marie, vice-président de la Cinor,
    – Corine Beaulieu épouse de Didier Robert qui a fait un stage éclair Chez Casse Noisettes à Sainte Marie,
    – Gaëtan Adam, engagé en politique à Sainte-Marie, avec le micro parti Agir, élu vice-président du CCAS et qui occupe le poste de conseiller technique en charge des médias et réseaux sociaux,
    – Ravy Vellayoudom, porté inconnu des services par le directeur de cabinet pendant dix mois, a des “fonctions imprécises”. Son passé politique : conseiller municipal à Sainte-Marie et candidat aux législatives en 2017 à l’issue desquelles il a été déclaré inéligible. Il semblerait que c’est lui qui a acheté pour 80000 euros de chaussures par l’entremise d’une fausse facture de la boutique de la femme de Lagourgue casse noisettes.
    Elle n’est pas belle la vie pour certains sous le règne du pharaon Didix de la pyramide inversée.

  16. quand woui tire un morceau de pain dans la bouche un malheureux Roberte, pense que Notre Seigneur woui sa enleve à vous bonpé zaffaire . zordi si toute radio, plateau télé woui dit l’emploi, woui parle d’embauches, woui lé fier cause bonpé mentèr, woui dit vou l’a embauche 1000 domoune dans out mandature, mais woui oubli ou la zette si lo bord somin domoune dans le besoin- pou sa notre Seigneur lé pas content avec vous et out descente aux enfers là commencer depuis ou la zette a nous. garde ton fin nous sera là pour applaudir en tant voulu – nout chapelet i porte ses fruits – nou en veut pas d’où car notre Seigneur i occupe de vous.

  17. Le Seigneur ne punit pas . Dieu est amour .
    Dieu est lumière. Cependant, il rendra sa justice. Didier Robert vous a jeté. Ok. Mais nous pouvons connaître la raison de ces licenciements. On ne met pas des gens dehors par simple envie un matin. C’est impossible. Les gens intelligents seront d’accord. Alors, soit vous agissiez contre lui et auquel cas il aura eu raison de le faire si vous étiez des ennemis politiques. Soit ce sont d’autres personnes qui lui ont conseillé de vous virer sur preuves à l’appui ou soit sur simples dires. La troisième proposition étant très grave et certes inhumaine. Si ce sont à l’inverse les 2 autres premiers motifs qui priment. Dans ce cas, j’aurai agi comme lui. J’aurai fait pire que lui car cela voudrait dire que vous aviez au final des mauvaises intentions au départ donc vous seriez encore plus ou autant condamnables que lui. Attention au karma . Dieu voit tout et entend tout. Le mal repart toujours là où il vient.

  18. faux sondage, faux en tout; quelle crédibilité ce robert – ça vous plus rien votre com’ robert fo changer et prendre des petites jeunes intellos

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

« La bouche en cul de poule, puis le coup de pied de l’âne »

Article suivant

Départementales et régionales : le vrai sondage sera celui des urnes, le 20 juin !

Free Dom