Projet de loi constitutionnelle : “Le Président de la République a entendu les Réunionnais”

2 min de lecture
2

Communiqué d’Anais Patel :

“L’article 17 du Projet de loi constitutionnelle donne enfin la possibilité à la Réunion d’adapter les Lois et les Règlements. C’est une véritable victoire pour les Réunionnais qui ont été exclus de cette possibilité depuis 2003.

Il sera donc possible pour les collectivités d’adapter les Lois et les règlements dans les matières où elles exercent leurs compétences.

Cependant, nous devons encore aller plus loin. En effet, il apparaît que les collectivités d’Outre- mer auront une capacité de demander des adaptations législatives et réglementaires dans tous les domaines alors qu’à La Réunion le Département et la Région ne pourront faire des propositions que dans le cadre de leurs compétences. La Réunion est donc placée dans la même situation que les autres collectivités en 2003.

Nous devons donc aller plus loin et demander de ne pas être placés en 2003 mais en 2018 ! Les Réunionnais ne sont ni plus ni moins mâtures que les autres Ultramarins. Nos problèmes de développement sont aussi aigus que ceux des autres et nous devons disposer des mêmes outils.

L’alinéa 5 de l’article 73 de la Constitution doit être supprimé non seulement dans le texte, ce qui sera fait, mais aussi dans son esprit afin que nous fassions face à nos défis avec les mêmes outils que les autres collectivités. Le Gouvernement doit mettre fin à cette discrimination constitutionnelle.

Ces réformes ne sont que des moyens. L’essentiel est de surmonter les défis économiques, sociaux, culturels, environnementaux de La Réunion. Le modèle actuel atteignant ses limites, nous devons nous atteler à la définition et à la mise en œuvre d’un nouveau modèle pour la Réunion”.

Anaïs PATEL
La République en Marche


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.



2 Commentaires



Free Dom
WordPress Video Lightbox