Projet NEO : le tracé mer plébiscité lors du débat public

3 min de lecture
3

Suivi par plus de 120 000 personnes, le débat public visant à recueillir l’avis de la population sur le projet de Nouvelle Entrée Ouest (NEO) a abouti au plébiscite du tracé en mer.

Le débat public organisé du 15 septembre au 31 décembre 2020 devait permettre à chaque citoyen·ne d’être informé·e sur les différents tracés envisagés pour la Nouvelle Entrée Ouest de Saint-Denis, de faire entendre sa voix sur ce projet phare et de prendre part au processus de co-construction, grâce à une grande diversité d’outils de communication (émissions débats radio, réseaux sociaux, ateliers thématiques…).

A l’occasion du Comité de Pilotage organisé ce lundi 19 avril 2021, la Ville de Saint-Denis a enregistré le choix exprimé par la majorité des citoyens ayant participé au débat public. Les chiffres témoignent de l’intérêt porté par la population à ce chantier d’envergure : plus de 120 000 personnes ont en effet suivi les événements du débat public. Plus de 8000 y ont participé activement pour se prononcer en faveur de l’une des cinq solutions étudiées.

Des différents scénario soumis à l’opinion, c’est le tracé en mer qui a recueilli le plus de suffrages, favorable à la préservation du Barachois et la stèle symbolique de Sarda Garriga, témoin historique du peuplement de La Réunion, lieu-mémoire de la Libération, élément central et précieux du patrimoine culturel des Dionysien·e·s et plus globalement de l’ensemble des Réunionnais.

Au-delà des tracés proposés dans le cadre du débat public, les Réunionnais ont affiché la volonté claire d’une réflexion globale sur la question des mobilités et de l’environnement. Le tracé mer choisi contribuera à faire une plus large place aux mobilités douces et aux espaces piétons.

Le choix de conduire les travaux en mer sera également source d’opportunités nouvelles. En effet, la surface d’aménagement offerte par ce tracé facilitera par exemple l’aménagement d’une vaste esplanade publique, la mise en place d’un bassin de baignade au bénéfice de la population.

Privilégier ce tracé mer permettra également de n’abattre aucun des arbres classés ornant actuellement le littoral dionysien. Une politique que mène depuis plusieurs années la ville de Saint-Denis afin de poursuivre sa mue écologique et responsable et se faire toujours plus verte, plus durable.

3 Commentaires

  1. ah super le tracé il va passer devant le trou béant du pole océan vous savez ce trou que nous a laissé en héritage notre bon Gilbert Annette
    Ericka se moque toujours de Didier Robert et de la NRL mais chut pas un mot sur le pole océan

  2. Trace en mer donc construction d’une digue ou remblais se qui impose des roches il n’y a pas de roches a la reunion donc un proget mort ne

Répondre à nono Annuler la réponse

Your email address will not be published.

Article précédent

Il importait de la cocaïne à la Réunion : 1 an de prison ferme

Article suivant

Covid-19 à Madagascar : l’Etat malgache a retenu 4 vaccins

Free Dom