Manifestation cet après-midi devant les locaux de l’ARS : « les élèves non-vaccinés sont discriminés et en souffrent ! »

3 min de lecture
7

Avec la recrudescence du nombre de cas de Covid-19 sur notre département, le nombre de cas dans les écoles explosent et nombreux sont les élèves renvoyés chez eux car ils ont été exposés à un cas positif. Le nouveau protocole sanitaire en place depuis la rentrée oblige ainsi les parents d’élèves cas-contact à effectuer des tests sur leurs enfants, souvent plusieurs fois par semaine, afin de pouvoir continuer à aller à l’école. Une mesure contraignante que bon nombre de parents d’élèves mais également des enseignants déplorent.

Ce mercredi 9 février, ils manifestent de nouveau contre le protocole sanitaire en place dans les écoles devant les locaux de l’ARS. Nelsy Guerin, membre du collectif Enseignants Résistants, a accepté de s’exprimer au micro de Nathan Dijoux :

C’est ensuite à l’ensemble des personnes présentes qu’elle s’est adressée, le micro à la main, pour rappeler l’objectif de ce rassemblement :

Son initiative a encouragé d’autres manifestants à prendre la parole. Nous étions sur place pour écouter leurs revendications.

Un prochain rassemblement est prévu ce week-end :

7 Commentaires

  1. Lo bande marmaille lé positif reste zot case cossa va fait ? Contente a zot parce au début si navé qu’eïn toute la classe té ferme. Soit y fait pi un compte semb’ ça lo bande z’enfants y vivent avec et c’est d’à nous adultes de protègent à nous ek tous les gestes barrières soit y continu avec et pu marmailles y rate zot scolarité. Et toute domoun y continu d’ râlé pou un oui pou un nom.

  2. C’est qu’une minorité, et on va pas écouter une minorité, c’est ça la force de la France.
    Circulez, et faites vous vacciner pour redevenir des citoyens.
    Demain je fais l’effort de montrer l’exemple, je vais chercher ma première dose avant qu’ils enlèvent le Passe Vaccinal dans un mois apparemment.
    Ce serait trop con d’être passé entre les mailles.

  3. « Concernant le vaccin Pfizer, au 3 janvier 2021, 2136 évènements indésirables dont 716 cas d’évènements indésirables graves ont été recensés soit 33 % [1].

    La proportion d’évènements indésirables graves est donc plus élevée après la dose de rappel que celle rapportée globalement avec ce vaccin qui est de 26,1% [2].

    Concernant les décès suspectés liés à la vaccination, ceux-ci représentent 3,04 % des évènements indésirables (soit 3,86 décès suspects par millions) survenus après la dose de rappel alors qu’ils représentent 1,71 % des événements indésirables totaux après le vaccin Pfizer.

    Il y a donc :

    – 42 cas d’évènements indésirables graves par million de dose de rappel pour le vaccin Pfizer

    – 3,86 cas de décès suspectés liés à la vaccination par million de dose de rappel pour le vaccin Pfizer »

  4. L’AFP veut elle voler la mort du professeur Montagnier?
    « Publié le 9 février 2022 par pgibertie
    Silence total des médias officiels sur le décès d’un de nos très rares prix Nobel, Luc Montagnier. L’ AFP veut elle la passer totalement sous silence ou salir le grand scientifique?

    Rien de rien six heures après l’annonce officielle de son décès, rien en dehors d’accusations à l’encontre de France Soir qui une fois de plus a fait le job

    Attendons nous au pire: ils vont à nouveau le salir et oublier son rôle essentiel de lanceur d’alerte! »

Répondre à et puis quoi encore ? Annuler la réponse

Your email address will not be published.

Article précédent

Débat à la Région sur l’ouverture du viaduc : urgence ou pas urgence ?

Article suivant

Le RSMA recrute ce jeudi des jeunes, à la Plaine des Palmistes

Free Dom