Quand Leclerc compare son enfance à… Catherine Chong Fah Sen

1 min de lecture
5

Michel Edouard Leclerc, président de l’E. Leclerc fait l’éloge de Catherine Chong Fah Shen  dans une longue publication sur les réseaux sociaux. « C’est une personne clé du mouvement E.Leclerc », qui  » exploite, avec sa famille, trois hypermarchés Leclerc dans l’Ile de la Réunion  -Saint-Denis, Saint-Pierre et Le Tampon-« , ajoute-t-il.

« Son histoire familiale ressemble beaucoup à la mienne. Joseph, son père, a crée sa première épicerie à « La Plaine des Cafres », sur les hauteurs de la Réunion. C’était un peu le Landerneau de mes parents. Joseph a développé son entreprise en poussant les murs de son magasin, en faisant un peu de livraison, et en participant à une coopérative avant de devenir franchisé de l’enseigne Champion. »

L’entreprise familiale a prospéré (…)  Après son bac réunionnais, Catherine est venue étudier la distribution à Toulouse, en IUT et institut de gestion. Et là voilà qui rentre chez Auchan, pour 5 ans (..;) Quand elle revient au « Pei », elle rejoint sa famille sous l’enseigne Champion. Et puis, il y a eu la rencontre avec les Leclerc de Normandie. Depuis 2009, avec un autre complice (Pascal Thiaw Kine, fondateur, lui, de l’enseigne Leader Price à la Réunion), Catherine développe notre enseigne et promeut une efficace politique de prix bas à La Réunion. Elle s’investit particulièrement dans l’expansion de l’offre non alimentaire. »

Michel Edouard Leclerc lance par ailleurs qu’ à la Réunion, ces dynamiques affiliés challengent l’historique groupe Hayot (franchisé Carrefour), portant bien la promesse commerciale de Leclerc auprès d’une population qui a bien besoin qu’on défende son pouvoir d’achat. »

5 Commentaires

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Saison cyclonique 2022-2023 : la préfecture rappelle les bons gestes en période cyclonique

Article suivant

Insolite ! Elle fait du porte-à-porte et lui vole tous ses pitayas

Free Dom