« Quand ou bat’ do bèr, ou fini par lèche out doigt ! »

36 min de lecture
21

En français, on dit : « battre le beurre et se lécher les doigts ». Une histoire que m’a racontée un vieux briscard de la politique qui, lui, n’a jamais eu de (gros) problèmes avec la justice durant toute sa carrière. Je vous la raconte dans un instant. Vous l’aurez compris, il sera beaucoup question, dans cet édito d’aujourd’hui, de politique (pour ne pas changer). Comment faire autrement à deux jours de deux scrutins importants (départementales et régionales). Il sera question aussi de santé avec la Covid. Puis d’un gros trafic illégal de sable du côté de Colosse à Saint-André, sans oublier quelques broutilles. Mais avant tout, je voudrais adresser tous mes encouragements aux 12 075 lycéens qui ont débuté, hier, les épreuves du Bac Covid 2021, avec de la philo au menu. C’est bien connu : je planche, donc je suis ! Je voudrais aussi, avec un peu d’avance, souhaiter une bonne fête à tous les papas.

Na pu Covid en métropole, youpiii !

Ce n’est pas moi qui le dis, c’est Castex, c’est Macron. Tout ça pour ça, serai-je tenté de dire ! On nous a bassiné durant plus d’un an avec des messages aussi terrifiants que culpabilisants, je ne reviendrai pas non plus sur toutes les mesures liberticides, et maintenant, on nous fait comprendre qu’il n’y a plus rien à craindre, que tout compte fait « na pu virus », du moins en métropole. Je caricature volontairement, mais je ne suis pas très loin de la réalité quand j’écoute le Premier ministre Jean Castex et le Président de la République Emmanuel Macron nous annonçant que le port du masque n’est plus obligatoire depuis hier (jeudi 17 juin 2021) en extérieur, que le couvre-feu sera levé dès ce dimanche (jour d’élection, tiens, tiens !).

A en croire le pouvoir en place ainsi que toute la clique scientifique (Conseil de défense sanitaire et Haut conseil de santé publique), « la situation s’améliore, les indicateurs sont passés au vert ». Comme ça, d’un coup, avec l’arrivée de l’été ! En plein Euro de foot ! Et à la veille du 1er tour des départementales et des régionales ! Ainsi que dans la perspective d’écoulement des millions (milliards à l’échelle mondiale) de vaccins déjà stockés ou en cours de fabrication dans les grands laboratoires. Un gros business sanitaire. Le miracle a donc eu lieu. Jusqu’à quand ?

Le virus aurait disparu ou presque dans l’hexagone mais pas encore ici, à la Réunion, manifestement où il nous faudra patienter jusqu’à la fin du mois pour la levée du couvre-feu. Mais bon, le préfet Billant ne devrait pas tarder à se calquer sur Paris. Au soir du dimanche 20 juin, je pense qu’il sera difficile de respecter le couvre-feu à 21 heures notamment dans les bureaux de vote où, à la lumière des scrutins passés, certains bureaux centralisateurs ne recevront pas les urnes avant au moins 22 heures.

A propos de la Covid, j’ai reçu un mail des citoyens de « la Voix libre » annonçant qu’ils vont interpeller le préfet de la Réunion aujourd’hui, vendredi 18 juin. Une sorte d’appel du 18 juin de la part des « Culottés de la Démocratie ». C’est ainsi qu’ils se qualifient. Voici ce qu’ils écrivent : « Le collectif citoyen auto-proclamé Voix Libre (*) a le culot d’ouvrir le débat sur la crise sanitaire, après 1 an et demi d’un vide abyssal en matière de débat démocratique sur cette question de société inédite. Cette audience citoyenne s’inscrit dans un cycle d’audiences qui interpelleront plusieurs personnalités réunionnaises, choisies par le collectif comme étant des personnalités d’influence ou éclairées, issues des mondes politique, économique, médical, artistique, … afin qu’elles s’expriment sur ces sujets. Leur liste vous sera dévoilée au fur et à mesure de l’avancée du calendrier de ces audiences. Nous invitons donc tous les journalistes à venir le 18 juin à 14h devant la Préfecture pour en savoir plus sur notre action ! ». Tout un programme !

Thierry Robert : “une ministre a le bras long !”

Dernière ligne droite avant le Jour-J, avant le premier tour du scrutin ce dimanche 20 juin, jour de la fête des pères. Mais paradoxalement, c’est une mère (maire) qui pourrait damer le pion à tous les autres candidats. Si vous vous intéressez à la chose politique, je pense que vous avez eu le temps de vous faire une idée des propositions faites par les uns et par les autres qui sont engagés dans cette compétition électorale. La politique a en effet occupé une bonne partie de l’actualité et fait les grands titres des médias, tous confondus, ces derniers jours. Vous avez pu également les jauger durant les deux grands débats télévisés. Je ne vais pas m’amuser à attribuer des bons ou des mauvais points à tel ou tel candidat. Chacun dans son registre essaye tant bien (que mal parfois) de vendre son projet. Il y a de belles idées partout.

Reste à savoir maintenant si le citoyen-lambda a bien compris le fonctionnement de ces deux scrutins. C’est à ce niveau que cela risque de coincer un peu. Dans mon proche entourage amical ou familial, je ne cache pas que beaucoup s’emmêlent encore les pinceaux et n’arrivent pas à faire le distinguo entre départementales et régionales, entre les candidats qui postulent au Département et ceux qui briguent la Région (la pyramide inversée). C’est dû sans doute au nombre élevé de candidatures (127 binômes) aux élections départementales. Quant aux régionales, on a connu plus nombreux par le passé. Cette fois, ils seront 11 postulants. 11 listes avec 47 colistiers chacun, chacune.

Concernant les départementales, rappelons que 50 cantons sont à pouvoir et que dans chacun d’eux, un binôme paritaire sera élu, ce qui, au final, d’ici au 27 juin prochain, à l’issue du second tour, fera 50 élus (es). Certains binômes seront sans doute élus dès le premier tour.

Concernant la Région, il faudra obtenir 10% de voix sur au moins 25% des inscrits pour pouvoir se maintenir au second tour et au moins 5% pour pouvoir fusionner avec les premières listes. Qui va gagner ? Je ne connais évidemment pas la réponse. Personne ne peut le dire pour l’instant. Tout laisse à penser que le poste de président pourrait se jouer entre Didier Robert, Huguette Bello et Ericka Bareigts avec en embuscade Patrick Lebreton, Vanessa Miranville et Olivier Hoarau. En réalité, cela dépendra surtout de la mobilisation de l’électorat. Impossible de dire aujourd’hui qui va tirer son épingle du jeu. En revanche, il est quasi certain que tout va se jouer dans un mouchoir de poche notamment entre qu’il est convenu d’appeler les favoris tant du premier que du second groupe. Les écarts risquent en effet d’être très serrés.

Pour l’heure, chacun, chacune poursuit sa campagne : conférences de presse, rencontres multiples sur le terrain, meetings en présentiel ou connectés. D’autres apportent leur soutien publiquement au candidat ou à la candidate de leur choix, à l’instar de Thierry Robert, l’ancien député-maire LPA-MoDem de Saint-Leu, inéligible encore pendant 1 mois, qui a choisi Ericka Bareigts, parce qu’elle est « ancienne ministre et a le bras long ». C’est son choix et ça n’engage que lui.

Ericka Bareigts et Thierry Robert (Photo prise sur Instagram de la candidate)

A vrai dire, c’est un choix qui n’a rien de surprenant. Ce ne sera pas la première fois que, localement, LPA/MoDem et PS feront un bout de chemin ensemble. C’était déjà le cas aux régionales de 2015 (Huguette Bello était également de la partie à ce moment là), aux législatives de 2017 aussi et aux sénatoriales de la même année avec l’élection de Michel Dennemont qui avait bénéficié du soutien de Gilbert Annette. Rappelons aussi qu’en se positionnant avec Bareigts, Thierry Robert ferme la porte à toutes celles et tous ceux qui, en cas de victoire de Bareigts aux régionales, pourrait avoir des velléités aux municipales de 2026 à Saint-Leu. Je pense notamment à Karine Nabénésa qui est colistière (3ème) de Bareigts. A ce propos, je tiens à préciser que, contrairement à ce que j’ai pu lire dans un courrier de lecteur anonyme, Karine Nabénésa n’est plus la référente territoriale de « Territoires de Progrès », mouvement politiquement présidé par le ministre Macroniste Jean-Yves Le Drian.

Cette alliance Thierry Robert/Ericka Bareigts a par ailleurs été taxée de « retour à la Macronie ». Thierry Robert n’est pas plus Macroniste qu’un Michel Vergoz qui, lui, a rejoint Didier Robert. Aux départementales, je note que Thierry Robert a fait le choix du candidat Karim Juhoor dans le canton de Saint-Leu/Trois Bassins et celui de Jean-Claude Lacouture dans le canton Etang-Salé/Les Avirons qui comprend également un bout de Saint-Leu.

Pour rester dans la politique, je voudrais signaler que j’ai encore reçu beaucoup de messages, de courriers, de mails que je range dans la rubrique des « broutilles » dans le sens où ces envois, surtout en cette sensible période de campagne électorale, ne sont jamais anodins. Par exemple, le mail de la Ligue des Droits de l’Homme (LDH) qui appelle à voter « pour les libertés » et « contre les idées d’extrême droite ». Ou encore cette photo montrant la chanteuse Sega’El aux côtés de la directrice de Com’ de la Région (sans doute en congés actuellement comme tous les autres dir-com ou dir-cab des autres collectivités pour les besoins de la campagne).

La chanteuse Séga’El et la dir-com de la Région.

Sega’El qui aurait été embauchée tout récemment par la pyramide inversée. Si c’est le cas, tant mieux, car chanteuse à la Réunion, ça ne gagne pas forcément bien sa vie. En tout cas, ce sera tout bénèf pour le candidat Didier Robert qui pourra compter sur les prestations gratuites (je l’espère) de la talentueuse chanteuse de séga pour mettre l’ambiance dans ses meetings électoraux, comme on a pu le voir lors de celui du premier tour à Saint-Pierre, mercredi soir.

J’ai aussi reçu ce texto (j’ai volontairement caché le numéro de téléphone figurant en haut) qui aurait été envoyé par une responsable de la pyramide inversée aux agents de son service, mais pas que, apparemment…puisque le texto a aussi atterri chez moi.

J’ai reçu par ailleurs toute une série de photos envoyées par une candidate de la liste Miranville pour dénoncer « l’affichage sauvage » des candidats de la majorité municipale dionysienne aux départementales. « Affichage sauvage » constaté dans plusieurs quartiers du chef-lieu : cité Tamarin à Sainte-Clotilde, église de Sainte-Clotilde, cité Dolomieu à la Source…

Je ne compte pas les écrits pour dénoncer «Vanessa Miranville qui a trahi les valeurs de l’écologie » paraît-il, ni le mail de « Stop Pesticides 974 » pour fustiger la 7ème colistière d’Ericka Bareigts, à savoir Julie Devaux « qui défendait il y a plus d’un mois l’utilisation des pesticides à la Réunion ». D’où la déduction de l’association en question : « Bareigts défend les pesticides ». Rien que ça !

Les « éléments de langage » pour la campagne de Bernard Picardo à la Chambre des métiers

On a aussi attiré mon attention sur la présence d’Amandine Ramaye, « la femme de Ratenon » (c’est écrit comme ça) sur la liste d’Huguette Bello. Sauf que, jusqu’à preuve du contraire, le député Ratenon de Bras-Panon et Mlle Ramaye de la Plaine-des-Palmistes ne sont pas (encore !) passés, à ma connaissance, devant monsieur le maire (ni Jeannick Atchapa ni Johnny Payet).

Enfin, on m’a signalé par mail que le fils d’une conseillère de la majorité municipale (E.G) de Saint-Benoit a été recruté par le maire Patrick Selly. Lequel fils évoluerait au service « Communication ». Là encore, si c’est réellement le cas, tant mieux pour lui. Encore un chômeur réunionnais en moins ! En politique, ce n’est pas tant l’embauche d’un fils, d’une fille, d’un frère, d’une sœur, d’un cousin, d’une cousine, d’un camarade, d’une maîtresse, d’un amant… qui m’interpelle. Quoi de plus normal pour un chômeur de se faire embaucher dans son île natale, quitte à bénéficier d’un « piston ». Mais attention, je dis bien un chômeur.

En revanche, ce qui me choque, c’est quand ces fils, filles, frères, sœurs, cousins, cousines, camarades, femmes, maîtresses ou amants quittent un travail déjà confortable ou se mettent volontairement en détachement pour ensuite se faire pistonner dans un cabinet politique (souvent sur un emploi fictif avec voiture de fonction et autres avantages) tout en bénéficiant du double voire du triple du salaire qu’ils percevaient initialement. Et, la plupart du temps, ce sont ces mêmes personnes qui bénéficient aussi de billets d’avions ou autres agréments aux frais de la princesse.

Dans la même lignée, j’ai également reçu une missive assez surprenante concernant Bernard Picardo, colistier de Didier Robert, et président de la Chambre des métiers et de l’artisanat (CMA). Lequel devrait re-postuler en fin d’année à la présidence de la Chambre des métiers. Dans ce courrier, anonyme (cela va de soit) il est rappelé que Bernard Picardo, président de la CMA est aussi vice-président sortant de la Région, 5e adjoint à la mairie du Tampon, vice-président de la CASUD, vice-président de l’aéroport de Pierrefonds, membre du CA de l’aéroport Roland-Garros à Saint-Denis, administrateur de la SPL Maraina et de l’Afpar avec des jetons de présence à 500 €. Ça doit faire un joli petit pactole à la fin du mois, frais de carburant, de resto et voyages y compris ! Suis content pour lui. A chacun son karma.

Il devrait retrouver face à lui lors du prochain renouvellement de la CMA pas moins de 5 candidats dont son vice-président Didier Mazeau (président de U2P/union patronale), son trésorier Jismy Moutien (qui pourrait se lancer dans la bataille), Jean-Charles Nagou (l’actuel directeur de campagne de Vanessa Miranville aux régionales), Jean-François Maillot et peut-être Giraud Payet. Aux dernières nouvelles Picardo et Payet essayent de trouver un accord.

Mais le plus rigolo de l’histoire c’est que, outre la campagne électorale pour les régionales, Bernard Picardo mène parallèlement une autre campagne, celle pour la présidence de la Chambre des métiers. Et son staff du « Rassemblement Artisans Réunionnais » a envoyé aux artisans, potentiels votants « les documents nécessaires » pour que « vous puissiez commencer ou continuer votre travail sur la mobilisation de vos contacts concernant la CMA 2021 avec Bernard ». C’est ce qu’on peut lire dans le mail qui a été envoyé sans doute par une secrétaire, une certaine C S-E. Un des documents en question s’intitule « Argumentaires, trouver des proverbes créoles à chaques objections » (Il y a bien un S à chaque et à objection). Voir le document en cliquant sur le lien ci-dessous :

ELEMENTS DE LANGAGES ARGUMENTATIFS

Si avec ça, « Bernard » ne gagne pas les élections à la Chambre, il lui faudra chercher d’autres « experts » en éléments de langage pour la prochaine fois !

Le dernier écho en date toujours concernant la politique, je dirai plutôt la rumeur prétend que si Didier Robert perd les régionales, il se désisterait de l’appel (affaire des musées régionaux avec condamnation à 3 ans d’inéligibilité) pour occuper le poste de directeur de cabinet de Cyrille Melchior au Département afin de revenir sur le devant de la scène politique à Saint-Denis en 2026. Rumeur car Cyrille Melchior n’a pas encore été élu président du Département et Didier Robert n’a pas encore perdu les régionales.

A propos du titre de l’édito et de l’histoire dont j’ai promis de vous raconter. A l’heure où l’on parle beaucoup de probité, d’éthique, je me suis toujours posé la question de savoir pourquoi les élus (pas tous fort heureusement) éprouvaient ce besoin (parfois) de mettre la main dans la caisse ? Un vieux briscard de la politique m’a alors répondu en me disant : « tu sais Yves quand on arrive en politique, nous avons de bonnes intentions et nous venons toujours avec l’idée, avec cette envie de vouloir changer les choses mais très vite, la spirale du pouvoir, le système vous absorbe. Il faut être fort dans sa tête pour résister, pour ne pas céder à la tentation de la facilité, de l’opulence, de l’argent à portée de main… Et à force de bat’ do bèr, ben à un moment donné y’en a qui finissent par se lécher le doigt ». Sauf que certains élus ne se contentent pas seulement de se lécher un petit bout de doigt ou un doigt mais toute la main !

« Voleurs » de sable à Saint-André 

On connaissait l’expression « marchand de sable » ; Il faudrait y ajouter dorénavant celle de « voleur de sable ». C’est le bruit qui circule depuis quelques jours déjà du côté de Saint-André, plus précisément dans le quartier du Colosse où, depuis trois week-ends déjà, de gros camions (semi remorques) feraient un va-et-vient incessant entre un dépôt de sable se trouvant derrière la Maison familiale de l’Est (MFE), rue Bel Ombre, pas loin du parc du Colosse, et Bois-Rouge, la Marine ainsi que chemin Canal Moreau à Ravine-Creuse.

La rumeur qui circule fait état « de trois entrepreneurs qui se serviraient sur un terrain appartenant à la municipalité de Saint-André avec la bénédiction de celle-ci». Nous avons mené notre petite enquête. Nous avons appelé la mairie de Saint-André qui réfute catégoriquement le mot « bénédiction » et encore moins celle de « complicité ». Explications : « il s’agit effectivement d’un terrain communal qui était géré dans le cadre d’un bail passé avec feu Willy Nourby, chef d’entreprise aujourd’hui disparu».

Concernant le « trafic » de sable, la municipalité précise ne pas être au courant. « On nous a dit qu’il s’agissait d’une affaire privée entre chefs d’entreprise, d’une affaire de dettes entre entrepreneurs qui auraient trouvé un arrangement en se faisant rembourser via des chargements de sable ». La mairie qui a manifestement d’autres chats à fouetter n’a pas cherché à en savoir plus.

Au fil des jours qui passent, dans le milieu du monde de l’entreprise, l’affaire commence à faire grand bruit. Ce qui ressort de notre enquête, c’est que le terrain d’environ 3 hectares situé derrière la MFE est bien en bail précaire. Le bail initial avait été signé dans un premier temps entre l’ancienne municipalité, sous Virapoullé, avec Willy Nourby. Ce dernier, qui avait fait un malaise cardiaque en 2018, avait une santé fragile. Il est décédé le 17 mars dernier après avoir contracté le coronavirus. Alors que son épouse et ses enfants n’ont pas encore fait le deuil de cette tragique disparition, des petits malins s’amusent aujourd’hui à venir « voler » le sable qui était stocké sur le terrain de Willy Nourby.

Outre le vol, le sable est également vendu par quelqu’un qui s’est arrogé le titre de propriétaire du bien. Or, le sable en question est la propriété du GRTT (Groupement Réunionnais de Transports Terrassiers) dont le siège social se trouve à Sainte-Suzanne. Du sable provenant du désensablement du port de Sainte-Marie depuis 2017. Ce sable avait été réglementairement prélevé, avec l’autorisation de la DEAL, par GRTT dans le cadre d’un appel d’offres lancé par la CINOR, maître d’ouvrage du chantier du port de Sainte-Marie (nous avons tous les documents). C’est donc le GRTT qui avait obtenu le marché. Le Groupement, qui était à l’époque à la recherche d’un site pour exposer le sable, avait obtenu l’autorisation de Willy Nourby pour le stockage du sable sur le terrain du Colosse. (Voir document ci-dessous).

Plus de 40 000 m3 de sable ont ainsi été stockés sur ce terrain, qui servait également ces derniers temps à un dépôt pour des déchets de démolition, y compris de l’amiante, semble-t-il. Un terrain fermé, avec un portail cadenassé. Mais il y a environ trois semaines, deux chefs d’entreprise bien connus à Saint-André dont un transporteur, ont « explosé » les chaînes et le cadenas avant de prélever plusieurs milliers de m3 de sable qu’ils sont allés entreposer sur des terrains à Bois-Rouge (Saint-André), à Canal Moreau (Ravine-Creuse) et à la Marine (Sainte-Suzanne). Sur place à chemin Bel Ombre, il ne resterait plus aujourd’hui qu’environ 5 000 m3 de sable. Le camion de sable est vendu à 600 €, les paiements se font uniquement en espèces. Un marché qui se déroule complètement au « black ».

Nous nous sommes renseignés concernant l’histoire de dettes évoquée par la mairie de Saint-André. La réponse qui nous a été fournie par des personnes très au fait de ce dossier est la suivante : « Willy Nourby ne devait rien à personne, pas même à sa famille, frères ou autres. Et quand bien même, il en aurait été question, il existe des tribunaux pour cela, pour faire respecter la loi et appliquer la justice. Il suffit d’alerter la justice. Personne n’a le droit de se faire justice soit même ».

Pour l’instant, aucune plainte n’a été déposée. Le trafic se poursuit, notamment le samedi. Il y a beaucoup de tensions dans l’air. De menaces et du chantage également. Un des « voleurs » bénéficierait même, dit-on, de l’aide d’un ancien policier du commissariat de police de Saint-André, aujourd’hui à la retraite. Toujours d’après nos infos, la DEAL (service de l’Etat) n’a jusqu’à présent jamais autorisé le prélèvement et le transport de ce sable.

Comment se fait-il que les entrepreneurs ont pu outrepasser la loi pour y effectuer non seulement des prélèvements mais pour procéder également à de la vente illégale, sans s’acquitter d’aucune taxe, pas même la TGAP (taxe générale d’activités polluantes) pourtant obligatoire dans de tel cas ? Qui sont ces entrepreneurs de Bois-Rouge, du chemin Canal Moreau et de la Marine « voleurs » de sable ? Auraient-ils bénéficié de la complicité d’un des membres de la famille de Willy Nourby dans le cadre de ce marché au noir ? Il suffirait de se rendre sur le site du chemin Bel Ombre derrière la Maison familiale de l’Est, un week-end, pour se rendre compte du trafic qui correspond à un « vol organisé sur la tête d’un mort» selon l’expression employée par un ami de feu Willy Nourby. La justice ne devrait pas tarder à mettre son nez dans cette affaire qui ne sent pas bon du tout. A suivre !

Y.M.

([email protected])

 

 

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

21 Commentaires

  1. Edito nul dénué de tout sens, tou comme votre pitre prestation sur antenne réunion lors du débat pour les régionales. vous avez fait beaucoup mieux mont rouge par le passé

  2. La mairie y fait comme si zot connaît pas rien le normal c’est l ami du maire Caroupaye mr pequin le intervenu pour couvrir Caroupaye on comprend mieux pourquoi le garçon Caroupaye y boit Champagne dans bureau le maire le soir ! La honte seulement vole le mort malédiction sur cette famille attend la roue y tourne ça

  3. segael “Betty monteville” & son mari ont été embauchés récemment à la region par corine beaulieu Peyron SERY robert. Le mari travaille au service patrimoine et l’autre au service culturel. Là où le bas blesse c que Segael soutient ouvertement Didier robert (son patron), qu’elle est rémunérée par ce même patron de cette collectivité et qu’elle effectue des prestations lors des meetings électoraux….photos d’elle sur le terrain (à suivre) . Il serait utile d’avoir un bon avocat Madame Segael dans les jours qui suivent , au moins votre argent va passer dans des frais judiciaires ! Réunionnais et réunionnaises demander tous à Didier robert et sa dircom’ un emploi en couple, avant la fin des soldes, c bientôt la fin de ce système. Les veilleurs que nous sommes en ont ras le bol!!!!!!!!!!

    • Demandons si elle est rentrée en touchant le smic comme beaucoup ou 2700€ le mois et son mari combien ?
      Ces jeunes au chômage qui quittent le pays nos enfants
      Et elle deux mouvements et embauches pas loyal du tout pour nous les citoyens qui battent terrains

    • Mdame la sinistre de l’égalité irréelle a trop rogardé les élections américaines, elle a peur car elle croit qu’il y a des élections de mi-mandat et après la raclée aux régionales, elle tremble pour son poste de maire

  4. Koi Didier robert là fini negocier un poste de Dircab à 10000€ au Département avec MELCHIOR si lu perdre zelections la rezion. N’a fé toute pou mette Nassima dindar ou Serge hoarau président du Département coma « sardinades » va aller reposer Seychelles dans ces nombreux flats !

    • Hoareau a manqué de courage pour tenir tête et nassima a préféré rester à l’écart à cause de la perquisition au SDIS dernièrement, le deal c’était ” tu te tiens tranquille et on fermera les yeux ”.

  5. C’est n’importe quoi cette histoire d’emploi négocié au département, juste histoire de dénigrer encore pl Ds, de mettre une couche supplémentaire de salissure sur le candidat sortant Didier ROBERT parce qu’on ne peut nier son bilan exceptionnel et son programme cohérent dans cette situation de crises multiples

  6. Je ne comprends pas comment quelqu’un qui essaie d’afficher la moralité s’entiche du soutien de Thierry Robert…. elle est si désespérée ?

  7. segael pa besoin la pèr, ou Di bien la langue la poin lo zo, sof ke là où Nena capcap ou la ferme out Facebook, Out réseaux sociaux . ben capture ek l’huissier fini gaigne lo bande on diré. lé bien molle tomb’ dand piège. ou la fini bataye ek thierry robert, ou la jure nassimah dindar toute kalité lo nom, i chap pas, Zamais 2 sans 3 ou sa bataye ek fem cotté ou en foto kan lu sa zét a où com lu fé ek bon pé domoun- lo coeur si ou nou RAL

    • Depuis hier soir minuit lé interdit de commenter sur les réseaux sociaux po la politique et dans les médias. Ou comprend pouqué elle a fermé. maintenant. Renseigne à ou su la réglementation. Avant dire n’importe quoé.

  8. cet artiste i veil la cok et i défende que son intérêt personnel. déloyal pour les créoles, pour le peuple car aucune publication des 2 postes dans les journaux, ni en interne (aucun mail du DRH concernant ces 2 postes vacants). copinage jusqu’au bout mais la population a compris et personne ne Like sa page et ses publications de robert, pauvre d’elle, fé pitié wouiii

  9. melchior est pareil que dr . il a bien mis en place gilbert riviere à la tete de la spl edden a 10K€. dr avait mis gilbert riviere a la direction de la spl maraina a 12.5k€. on remercie ainsi grassement les copains avec en prime une formation a science po pour négocier son salaire dans une autre direction. cela fait tache qu’un poete touche autant …

  10. La mairie n’ est pas au courant mais seulement quand pour une fois un policier fait son travail c’est a dire qu’il a constate le vol Mr le premier adjoint a appelé le commandant de police pour étouffer l’affaire et ca y veut donne des lecons honte a vous elus de saint andre si vous ne pouvez pas gerer démissionne

  11. Parle un coup bande daltons la detourné la continuité territoriale .Band voleurs là touzours en liberté !?Vole lo l’arzent le Réunionnais pou achète sac Louis Vuitton 5000€, fé voyage en première classe partou , fé voyage en Guadeloupe ( emmène tout band famille) car lo papa té i sorte la bas. Voyage Dubai, hôtels 5 zétoiles. Lo moman la fille la tombe en l’ aré maladie, la bénéficié aussi. Tout son band camarades i moucate derrière. I di lo band huissier la saisi lo 4×4 et stoppé lo band travo la piscine.
    et lo tatie lo gran conjoint grandes mains lé méprisé si lo Chaudron. Partout lo femm i pass do moune i dit: out neveu gran voler, lo cervo dan toute lo détournement là! I di en face: mi prépare lo place pou ton neveu Domenjo lo moune . Lo band Huissiers fini récupéré lo bande l’auto achetés Dubaï. Kom dit kreol : té il pète pli ho qué zot trou. Té i vé joué les stars américaines. Té i vante seulement: préparations lo band voyages. Lo fille , lo grand voleur, i travaille vraiment préfektur? Vo mié voler alors. Voleur i aime voleur. A ou kreols reste à ter sans travail. Voleur touzours en liberté. Travail à la sueur de ton front et ta avancé don.Ti ve encore ? Kreol maléré dépouillés à coz band lascars kom ca. Mariage grandes pompes si l’arzent reunionnais.Alé zouer canette. Maitresse journaliste- Maurice- menaces . Allons zzoué au jeu de kit ça i lé. A zot de voir car lo peupl aussi gaign écrit zhistoires et envoye zhistoires pas menters et pas détournées. Mi cazal pas.

  12. ça même la arrete la continuité dand sens METROPOLE / reunion parce ke lo peu de azent la baise lo fric pou zot : demzin n’a sanctionné robert dans l’urne alor ec son l’équipe zazent chaudron – mo compren poukoi m’a pas gaigne mon remboursement depuis 4 ans. dimanche ton fin robert , m’a passé lo mot dand chaudron demain partout marsé forain

    • La pas Robert la volé. Oté La Réunion ouv zot zié. Girl ou la rien compris. Robert la fé bon pé choz po lo peuple.Band detourneurs / voleurs/ baizeurs, c’est la gauche i soutire :i vend à zot pou donne partis adverses band zinformation pou la gauche zot carrière. La gauche protège lo band voleurs là. Parti vend à zot Erika et Annette: normal voleurs i aime voleurs. Zot i croi que lo moune konné pas. Fourmis i marche sou la terre lo moune i konné. Suive zactualites ôté. Massilia agence voyages lo la France la porte plainte car l’agence lo la France té i vé l’arzent reunionnais. Massilia la gagné. Té i vé que Reunionné té i achète billet ek zagence lo la France et pas ek lo zagences la Reunion. Massilia la pénalise toute lo band Kreols en France. Pas Didier Robert. Lo décision tribunal la dit arrête ek ça. Didier Robert la pou rien. Band voleurs i mérite sanctions : prison comme Annette. Pas Robert. Robert la donne tout Réunionnais. Pas li la volé. Ca un bon bougre. Chaudron lé ek Didier même si i dit famn la ses 4 vérités. Ou pé pas pénaliz boug là pou 2, 3 guignols qui zoué les stars américaines . D’ailleurs zordi tout commentaires en lien ek politiques lé interdit mais i passe. La pas l’équipe Chaudron la volé ! Ni Robert. Zerche ki la faute. A coz out zenfant lé voler ou croi la famille lé voleur. A koz mon papa lé voleur à moins aussi voleur ?! A coz mon cousine lé voleur son papa lé voleur. Arrête lo voleurs lé dehors, lo momon lé malade, malade la honte. Di lo matante juste arrête fé tro l intéressante. Vive Robert partout. Ali même lé bon. Ek Didier Robert, vive sardines Robert.Ça même même lé bon. I gagne li. Sin Dni lo peuple lé zié lé ouvert. Erika là fé à peine 7,5% de son bilan. I dit 75%. Ki ça i voi son bilan. Personne. Réveille à zot lé gars. Occupe zot mairie déjà zot i gaign pas. I vé occup 24 communes. Stop là. La gauche la divise lo peuple. Regarde Chaudron comen i lé. Réveille à ou girl. Robert i sa met l’ordre positif.

  13. Je suis d’accord avec certains postes
    – continuité territoriale
    – Segael
    Aujourd’hui nos jeunes ne trouvent pas d’emplois, ce n’est parce que on s’entend avec la femme su président qu’on a ce droit d’être embauché et le mari le couple qui doivent toucher plus de 4500€ plus les prestations week-end
    Elle doit faire un choix car on ne peut pas démériter les autres pour elle
    Pourquoi missty ne l’a pas fait ? Car elle c’est avant tout les réunionnais
    A vous de faire votre travail la RH

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Départementales et régionales : le vrai sondage sera celui des urnes, le 20 juin !

Article suivant

Au-delà du duel Robert/Bello, quelle vision pour la Réunion de demain ?

Free Dom