Ralentissement du transport maritime : une hausse des prix attendue à La Réunion

6 min de lecture
5

Des livraisons à rallonge, des rayons vides, et des produits introuvables à La Réunion… Les professionnels annoncent déjà une hausse des prix des produits manufacturés et des matières premières à hauteur de 30%.

Voici la note explicative sur la situation mondiale de Bolloré Logistics :

Crise sanitaire et commerce international

Depuis Janvier 2020, l’ensemble des flux maritimes internationaux a été considérablement perturbé par une crise sanitaire majeure.

Celle-ci a provoqué la dégradation de la productivité portuaire et mis en apnée une majeure partie des chaînes d’approvisionnement.
La vague épidémique s’est répandue très rapidement en Europe et aux Etats-Unis. Le commerce international a été impacté de façon brutale. Aujourd’hui nous sommes confrontés à une récession des flux maritimes, et une augmentation des taux de fret qui perturbent l’ensemble des acteurs de la supply chain.

La Chine, acteur majeur du commerce international est le pays le plus touché par cette crise sanitaire. Des confinements stricts ont été annoncés, et l’ensemble du personnel portuaire travaille à seulement 50% des effectifs. Ce déficit en main d’œuvre ralentit fortement les activités portuaires et impacte les rotations navires. Nous sommes donc confrontés à des pénuries d’équipement, les espaces à bord des navires sont très limités, et les transit Time ne sont plus respectés.

D’autre part, l’engorgement ayant eu lieu dans le Canal de Suez en Juillet dernier fut un événement additionnel qui a favorisé ce ralentissement mondial. Plus de 22 000 TEUs sont restés bloqué à bord du navire Evergreen pendant plus de 6 jours. Ce passage stratégique transite environ 10% du commerce mondial, et accueil plus de 19 000 navires en 2020.

Suspension de l’activité portuaire en Chine

L’arrivée du variant Delta accentue également ce phénomène et crée d’importantes agitations notamment en Chine. En effet, plusieurs provinces Chinoises, notamment Yantian, port stratégique en Chine, fut victime d’un cluster entrainant la suspension de l’activité portuaire. Un confinement strict de la population a été annoncé par le gouvernement chinois. Ces dernières directives ont entraînés une accumulation de conteneurs sur les quais, l’annulation de plusieurs escales, et beaucoup de retards navires ont été annoncés. Les armateurs cherchent des solutions compensatoires pour limiter l’afflux des navires dans les ports afin de ne pas subir un nouvel encombrement.

L’ensemble des affréteurs sont à bout à souffle quant à l’obtention d’un conteneur ou d’un espace à bord des navires. Les effets du variant se propagent également en Malaisie, qui fait actuellement l’objet d’un confinement sévère. L’Indonésie est au bord du gouffre, et la situation n’est pas près de s’améliorer en Thaïlande. Ce 11 Août dernier, le troisième port international, Ningbo-Zhoushan est quasiment à l’arrêt suite à la détection d’un cas positif à la Covid-19. À noter que plus de 25% du fret transite par ce port principal. Ces dernières informations font craindre le prolongement de cette crise qui n’a auparavant jamais existé.

Des taux de fret hors de prix

Au vu de la demande croissante dans le secteur, les taux de fret ont également explosé avoisinant les 15 000 USD par conteneur 40’ en sortie d’Asie.

Les armateurs déterminent les prix, et demandent l’anticipation des réservations au minium 2 mois à l’avance. De nombreuses GRI (General Rate Increase) sont annoncées par les compagnies, certaines permettent de prioriser les équipements, d’autres sont plus générales.

La loi de l’offre et de la demande entre également en jeu, beaucoup de demandes pour très peu de conteneurs disponibles, ce qui explique la flambée des prix des taux de fret.

Cette situation inédite bouleverse l’ensemble des acteurs de la chaîne logistique, et perturbe les activités économiques des entreprises. Beaucoup souffrent de rupture de stock, et ne parviennent pas à obtenir des espaces à bord des navires.

L’ensemble de nos équipes est mobilisé afin de vous proposer le meilleur service possible. Cependant, nous vous encourageons vivement à prendre de l’avance sur vos commandes de fin d’année, de façon à ce que vous ne soyez pas retardés et impactés par cette crise inédite.

*Bolloré Logistics : LA CRISE DU TRANSPORT MARITIME, SITUATION INÉDITE DU TRANSPORT INTERNATIONAL

5 Commentaires

  1. Ou est le Préfet avec son soit disant bouclier qualité prix… on va encore finir par être obligé d’acheter le bas de gamme, néfaste à terme pour notre santé….!
    Il s’ agit de préserver notre pourvoir d’achat en gelant les prix ET notre santé…!

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Calvados, cinq usagers de la route ayant été contrôlés à une vitesse excessive au cours du week-end

Article suivant

Réforme de l’attribution du RSA : “une attaque contre la solidarité” pour le député Philippe Naillet

Free Dom