Ras-le-bol au Centre des Finances publiques de Saint-André

dans Actualités/Infos Réunion

Les 4 et 5 novembre à 7h30, les personnels du Centre des Finances publiques de Saint André ont débrayé pour dénoncer une énième fois le sous-effectif important (30% d’effectif en moins) supporté depuis déjà 2 ans, et entretenu par la Direction Locale.

En 2018, la Direction s’était engagée à combler les vacances d’emploi lors du mouvement de mutation du 1er septembre 2019. Mais le déficit persiste, compensé en partie et provisoirement par des agents de renfort et des contractuels précaires.

Le personnel de Saint André a eu la surprise d’apprendre qu’un de ces agents était retiré en novembre alors même que le poste doit supporter sur la période 2 vacances d’emplois supplémentaires !

Les agents de Saint André en ont marre de subir les décisions illogiques et injustes de la Direction locale.

Encore très en colère ce matin car l’administration n’a même pas daigné appeler pour connaître leurs revendications, les agents ont demandé une audience en urgence auprès de la Direction locale. Si la direction persiste dans son comportement méprisant envers les agents de Saint-André, ces derniers maintiendront leurs actions de débrayages jusqu’à l’obtention des moyens humains pour assurer leurs missions de service public. Ils n’ont d’ailleurs pas pu remettre la pétition signée par l’ensemble du personnel faute d’interlocuteur. La CGTR Finances publiques soutient la démarche du personnel de Saint André et exige l’affectation pérenne des emplois nécessaires au fonctionnement du service rendu aux citoyens Saint-Andréens.

La situation désastreuse du CFP de Saint-André n’est pas unique sur le département. La CGTR-Finances publiques, avec les agents, est vent debout contre les réformes mortifères du gouvernement et appelle à la mobilisation contre la destruction des services publics.

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Didier Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Didier
Invité
Didier

Postiers, personnel des trésoreries, hospitaliers, agents EDF, employés communaux, ouvriers du BTP, salarié(e)s des grandes surfaces : tous méprisés et exploités par les patrons du privé comme du public. Vivement que l’on se retrouve demain dans une lutte générale pour toutes nos revendications, à commencer par la grève du 5 décembre prochain. Espérons que nous ne serons pas quelques centaines seulement comme lors de la dernière manifestation du 24 octobre dernier lors de la venue de Macron ! Les grèves des différents secteurs d’activité de ces dernières semaines montrent bien sûr le mécontement des travailleurs concernés, mais c’est par un… Lire la suite »