Rassemblement devant le commissariat de Malartic : les policiers dénoncent un manque de protection

1 min de lecture
7

Ce mercredi 19 juin, un rassemblement de policiers est en cours devant le commissariat de Malartic à Saint-Denis.

Ils dénoncent notamment un manque de protection des membres des forces de l’ordre, suite à l’agression mortelle d’un policier dans l’exercice de ses fonctions le 5 mai dernier, lors d’une opération anti-drogues.

Un policier tué par balles dans une opération anti-drogues à Avignon

Un mouvement de rassemblement national a été relayé sur les réseaux sociaux pour ce mercredi. A La Réunion, il a lieu devant le commissariat de Malartic. La maire de Saint-Denis a également fait le déplacement.

Les policiers réclament que les mesures annoncées par le Premier Ministre soient appliquées :

  • la peine de sûreté portée de 22 à 30 ans en cas de condamnation à perpétuité pour un crime à l’encontre d’un membre des forces de l’ordre
  • la suppression du simple rappel à la loi, remplacé par une amende ou des travaux d’intérêt général
  • la création d’un délit spécifique en cas de violences contre policiers et gendarmes
  • une punition plus sévère en cas de refus d’obtempérer
  • la limitation des possibilités de réduction des peines pour ceux qui s’attaquent aux forces de l’ordre

7 Commentaires

  1. oui, c ‘est vrai qu’un policier vaut plus qu’un citoyen. Vous avez oublié les “riches” (mais bon , ils ont un avocat pour ça…;). Donc il faut punir plus sévèrement …..Mais imaginons que nous soyons dans une dictature moderne sous apparence de démocratie : renforcer la protection des policiers par rapport à la population en durcissant les sentences , n’est ce pas renforcer cette dictature ? Donc punir plus sévèrement , oui ! pourquoi pas ? mais pour TOUS …. mais je crois que ce sont sur les valeurs que fabriquent notre société qu’il faut agir : donc éducation, respect de son prochain , solidarité. Fabriquer une société de chômeurs et de pauvres ne peut que multiplier les “accidents”, les “plus rien à perdre”…..Maintenant, je comprends la mobilisation des policiers mais j’ai peur que dans la population, il ne peut y avoir qu’une croissance de criminels sans foi, ni loi. Et je doute que le durcissement des peines joue qq chose, quand on a rien à perdre ….Mais certaines mesures , comme suppression du rappel à l’ordre ou confisquer le véhicule , la moto, le cycle et faire son métier , aussi, semblent intéressantes. . Quand on voit l’incompétence organisée de bas en haut sur les violences conjugales, on a du mal à défendre notre police qui souvent, vu le niveau de risque toujours plus élevé exigé, s’occupe d’abord de se protéger avant de protéger ses citoyens…..et on doit les comprendre….Maintenant leur retraite a 55 ans (pompiers pareil) alors que leur fonction, et leurs missions sont de plus en plus administratives, parce qu’ils servent d’abord une justice en déroute et les assureurs, m’apparaît être un point aussi à dialoguer….

  2. Pour rappel, Avignon est une des villes où le taux de logements sociaux est des plus élevés de France. Il y a eu une mairesse qui habitait hors de sa ville ….

  3. band flic i mette la pause aussi!!!
    si zot grand talon!
    Prime vie chere ici!
    zot lé pas a plaindre ici!!!!
    alle MArcher band Volailles

  4. Monsieur Darmanin il aboie aujourd’hui , mais il faut pas qu’il oubli que son mentor Sarkozy a continuer à démanteler (commencer depuis très longtemps ) notre police.

  5. Zot la remarquer la “dégaine” ban flic z’année 70 ? Et pourtant navé pas d’incivilité ou très peu. Le gamin on l’intimidait avec “attende va appel la police pou ou !” Le gamin se faisait tout pti…. aujourd’hui y a trop de jeunes livrés à eux même, leur quotidien se déroule au bas des immeubles. C’est une “politique” qui se voit à long terme donc prévisible. Construire des cités ok mais pourquoi au bas de ces bâtiments ne pas avoir construit des locaux mis à leur disposition ex le sport alimentations etc ils auraient travaillé dans leur communauté. La communauté asiatique ne se fait pas parler d’eux Pourquoi au sein de leur communauté sont ils divisé ? Dans les années 50 les cités existaient bien …

  6. Ban flic lė bien gentil d’un coup…. même les pourii i devient agneau. Fė zot job grassement payė , cool au peî…

  7. Réduction d’effectifs, réduction des budgets alloués, ne pas prendre en compte les revendications des agents qui sont sur le terrain et qui subissent quotidiennement des incivilités, condamné légèrement les auteurs de ces agressions, a la fin vous avez une bonne ” soupe” de révolte, qui si cette situation perdure, l’anarchie s’ installera avec des conséquences bien plus graves encore ( milices)etc..ben oui ,s’ il n’y a plus de force de l’ordre, faut bien se défendre soit même, et au bout cette guerre civile, tant redoutée par les militaires.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Les obsèques d’Anthony organisées cet après-midi : des motards lui rendent hommage

Article suivant

Saint-Leu : un agent polyvalent de l’école Estella Clain testé Covid +

Free Dom