/

René-Paul Victoria bientôt embauché par La Région ?

10 min de lecture
9

C’est en effet la rumeur de plus en plus insistante qui circule depuis quelques jours déjà dans le microcosme politique local. Tout cela, sur fond des sénatoriales dont l’élection se déroulera le 24 septembre prochain.

Mais quel rapport entre René-Paul Victoria, l’ancien député-maire de Saint-Denis, les sénatoriales et le président de Région, qui est aussi président du mouvement politique « Objectif Réunion » ? Nous avons tenté d’entrer en contact à plusieurs reprises avec l’intéressé, à savoir René-Paul Victoria. Impossible. L’élu de l’opposition municipale dionysienne ne décroche pas son téléphone. En revanche, nous avons pu joindre Richenel Hubert, un de ses proches et très fidèle soutien. Alors, Victoria bientôt embauché par Didier Robert à la pyramide inversée ? « J’ai entendu cette rumeur, comme vous. On m’a même appelé de Saint-Pierre et d’ailleurs pour m’interroger, mais je ne sais pas quoi vous répondre », lâche Richenel Hubert. Avant de souligner : « dans l’absolu, cela relève du plausible, mais à ma connaissance, rien n’a été fait, rien n’a été finalisé ». Du côté de la Région, on explique en offque des pourparlers sont en cours depuis quelques semaines déjà « pour un poste de conseiller technique, pourquoi pas en matière d’éducation »,mais rien de concret pour le moment.

En fait, une rencontre avait bien eu lieu entre Didier Robert, président de Région et René-Paul Victoria, chef de file de l’opposition municipale dionysienne, avant le premier tour des élections législatives. Cette rencontre avait eu lieu à la permanence électorale de Jean-Jacques Morel à Saint-Denis. René-Paul Victoria s’était longuement entretenu avec Didier Robert. Les deux hommes qui ne se détestent pas certes, ne se regardent pas pour autant avec les yeux de Chimène. René-Paul Victoria n’oublie pas qu’il avait été « bordé » notamment aux régionales de 2015 par l’actuel locataire de la pyramide inversée. Ce qui avait poussé l’ancien député-maire de Saint-Denis, alors considéré comme « has been » par ses pairs, à constituer et à conduire sa propre liste il y a deux ans. Il avait fait un flop. Son score de 1,02% l’a complètement mis sur la touche, hormis sa place de conseiller municipal à Saint-Denis.

Mais pourquoi son nom revient-il ces derniers temps sur le devant de la scène politique ? En quoi René-Paul Victoria, celui « qui a été »,  serait-il redevenu subitement « bankable » ?

Mais pourquoi son nom revient-il ces derniers temps sur le devant de la scène politique ? En quoi René-Paul Victoria, celui « qui a été »,  serait-il redevenu subitement « bankable » ? (On dit aussi bancable ou banquable). En quoi, comme au cinéma, son nom pourrait-il contribuer au succès d’une élection ? Et c’est à ce niveau qu’intervient l’élection sénatoriale. René-Paul Victoria revendique, dit-on, à lui tout seul plus d’une cinquantaine de grands électeurs. Or, les grands électeurs sont très prisés en ces temps de « chasse » pour les prochaines élections. D’où les discussions qui seraient en cours entre lui et la Région. Mais le conditionnel reste de mise pour le moment. D’autant que cette revendication de René-Paul Victoria (la cinquantaine de grands électeurs) est contestée au sein même de l’opposition municipale dionysienne. « Nous sommes 11 conseillers municipaux dans l’opposition. Il y en avait 12, mais Mme Anila vote avec la majorité et elle a soutenu la socialiste Ericka Bareigts aux législatives. Nous avons par ailleurs un peu plus d’une trentaine de délégués pour les sénatoriales. Nous sommes donc grossomodo une cinquantaine de grands électeurs, mais à lui tout seul, René-Paul Victoria ne peut pas se les approprier. Ce serait faux et prétentieux de dire que cette cinquantaine de grands électeurs vont suivre Victoria comme des moutons de panurge », explique un conseiller municipal de l’opposition à Saint-Denis. Avant de poursuivre :« maintenant, rien n’empêche Victoria de négocier un job à la Région. Je sais qu’il a vu Didier Robert, qu’il a longuement discuté avec lui avant les législatives… Avec sa retraite de l’éducation nationale et d’ancien député, il peut estimer que ce n’est pas suffisant pour vivre… »

Rappelons que René-Paul Victoria a été adjoint d’Auguste Legros durant de nombreuses années à la mairie de Saint-Denis, avant de se faire élire maire du chef-lieu (2001-2008), puis député de la 1èrecirconscription (2002-2012).

Les grands électeurs de Victoria intéresseraient, dit-on, Didier Robert, président d’Objectif Réunion. Il faut dire qu’à un un peu plus d’un mois des sénatoriales, la droite ne sait plus trop sur quel pied danser. « On croyait que tout était déjà ficelé, qu’on allait partir sur une liste d’union constituée par la plateforme de la droite, mais apparemment ce n’est plus le cas »,explique un élu de droite proche de Didier Robert. Qui ajoute : « les choses paraissaient pourtant claires. Michel Fontaine avait dit qu’il ne se présentait plus. La droite allait positionner, comme convenu depuis longtemps, Nassimah Dindar et Jean-Louis Lagourgue en position éligible. Mais manifestement, Michel Fontaine a changé d’avis. Avec lui, c’est toujours pareil. Il se considère comme un « parrain » dans le Sud. Et il faut toujours lui demander son autorisation et lui baiser la main avant d’entreprendre quelque chose ».

Dans l’entourage de l’élu sudiste, la version est tout autre : « Michel Fontaine est maire de Saint-Pierre, président de LR et  les sénatoriales n’allaient pas non plus se faire sans lui. Michel Fontaine a réellement eu le sentiment que dans cette discussion, il a été bordé par certains, notamment ceux qui détiennent le chéquier et qui voulaient aussi, au passage, faire la peau à Nassimah Dindar, raison pour laquelle il a préféré reprendre la main ».

La droite dans toute sa splendeur ! Mais cela ne nous dit pas si René-Paul Victoria ira ou pas bosser à la Région. « Pour l’instant, il s’occupe de ses fleurs dans son jardin à la Montagne et il fait des confitures », précise en rigolant Richenel Hubert, conscient et content aussi que son « dalon » soit de nouveau courtisé par « les plus grands », le temps des sénatoriales.

Y.M.

([email protected])

CREDIT PHOTO / Facebook officiel de René Paul Victoria


9
Poster un Commentaire

avatar
8 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
8 Auteurs du commentaire
sayagRIPOSTE974PopolSandayeFantomas Auteurs de commentaires récents
plus récent plus ancien Le plus populaire
Free Dom
WordPress Video Lightbox