/

Retour sur les Journées des familles « 100% culturelles » organisées par le Département

5 min de lecture

Retour sur les Journées des familles « 100% culturelles » organisées les 19 et 20 novembre par le Département, dans le cadre du Plan de prévention et de lutte contre la pauvreté, signé avec l’Etat. Cette action a touché l’ensemble des micro-régions et les 24 communes !

Il s’agissait pour le Département en partenariat avec divers partenaires (communes, bibliothèques, médiathèques…) et prestataires (salles de spectacles, artistes, associations culturelles…) de dédier 2 journées de découverte et de sensibilisation aux arts et à la culture, en direction des familles socialement défavorisées.

Les 5000 places ouvertes, à travers un programme culturel très diversifié, pour tous les âges et pour tous les goûts, ont suscité l’intérêt et la curiosité. Le 7è art, l’astronomie, le monde des fonds marins, les ateliers de percussions, les concerts, les ateliers culinaires, le cerf-volant, visites de musées, spectacles, séances de cinéma, l’atelier de fabrication de pain, la danse lontan, le tressage de choca, le moring, le théâtre, les visites guidées patrimoniales, les contes, le cirque, l’orchestre en cuivre … ont connu un franc succès.

Les familles ont fait leur choix à partir d’un livret où les offres étaient répertoriées, l’ensemble des activités étant accessibles gratuitement. Et tous les participants sont repartis avec un mini-guide des lieux culturels du Département les invitant à revenir pour des visites gratuites durant une année.

À l’atelier « Saveurs lontan » organisé sous un kiosque à Village Desprez à Sainte-Suzanne, le nombre de participants a dépassé le nombre d’inscrits (37 au lieu de 30) ! Le surplus de participants n’a pas gêné Bernard dit « Gou Kréol ». Au contraire, ce chef cuisinier péi a pris plaisir à partager ses secrets pour la préparation du menu du jour : rougail graton, achard baba figue au citron, bichique pauvre (sardines), en plus des incontournables bonbons piment. Petits et grands ont mis la main à la pâte dans une ambiance chaleureuse et conviviale, sous la direction et les conseils avisés de Bernard.

Suzie de Saint-André et Rachelle de Sainte-Suzanne étaient heureuses de participer à l’atelier : « Nou té koné pa a nou avant. Mais en épluchant les oignons, nous avons pleuré ensemble. Et c’est comme ça que nous sommes devenues amies ». Ce renforcement des liens et des échanges, comme la construction de relations solidaires, fait partie des objectifs de ce projet départemental.

Le retour, du côté de Saint-Pierre, où la musique était au cœur de la proposition était aussi très positif : « Les spectacles proposés ont fortement plu aux familles qui ont été enchantées par l’accueil de Gilbert Pounia et de Any Grondin au Zin Zin. D’autres ont vécu un moment inédit au Kabardok » témoigne un responsable.

Même son de cloche aux Avirons où une animation était proposée en partenariat avec l’équipe de la médiathèque et l’association Gaskoner : « Le duo qui a assuré l’animation était professionnel. Le public était enthousiaste et impliqué… ».

A Petite-Île, l’atelier photo a également fait des heureux : « C’était une superbe expérience. Les participants étaient de toutes les générations : un jeune de 12 ans, quelques étudiants, des séniors. L’équipe de la bibliothèque de Petite-Ile nous a réservé un accueil chaleureux. L’atelier s’est très bien déroulé ! Chacun s’est donné à fond lors de la prise de vue et nous avons pu échanger sur les photos de tout le monde. C’était magique ! » Une nouvelle édition s’impose.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

« St-André ville en Fête » : découvrez le programme du mercredi 07 décembre

Article suivant

St-Paul : découvrez notre reportage sur la transformation du centre-ville !

Free Dom