Réunion, covid-19, taux d’incidence en baisse 495, 2 nouveaux décès, 127 hospitalisations en cours

5 min de lecture
9

Les derniers chiffres de la covid-19 à La Réunion sont tombés, le taux d’incidence est en baisse 494,9 pour 100 000 habitants(moins de test), 2 nouveaux décès, 127 hospitalisations en cours.

Métropole, +179 morts et +91.608 nouveaux cas confirmés en 24h, ce jeudi 23 décembre 2021.

Emmanuel Macron tiendra un conseil de défense sanitaire consacré au Covid-19 lundi 27 décembre

Taux d’incidence par département :

01 — Ain — Bourg-en-Bresse 677,5 ⇗
02 — Aisne — Laon 264,4 ⇘
03 — Allier — Moulins 339,0 ⇘
04 — Alpes-de-Haute-Provence — Digne-les-Bains 932,8 ⇗
05 — Hautes-Alpes — Gap 740,7 ⇗
06 — Alpes-Maritimes — Nice 962,0 ⇗
07 — Ardèche — Privas 926,3 ⇘
08 — Ardennes — Charleville-Mézières 366,4 ⇘
09 — Ariège — Foix 564,3 ⇘
10 — Aube — Troyes 320,7 ⇘
11 — Aude — Carcassonne 554,9 ⇘
12 — Aveyron — Rodez 526,7 ⇘
13 — Bouches-du-Rhône — Marseille 912,6 ⇗
14 — Calvados — Caen 270,3 ⇗
15 — Cantal — Aurillac 245,8 ⇗
16 — Charente — Angoulême 269,7 ⇘
17 — Charente-Maritime — La Rochelle 255,1 ⇘
18 — Cher — Bourges 316,8 ⇘
19 — Corrèze — Tulle 356,6 ⇘
2A — Corse-du-Sud — Ajaccio 699,4 ⇗
2B — Haute-Corse — Bastia 623,8 ⇗
21 — Côte-d’Or — Dijon 484,2 ⇒
22 — Côtes-d’Armor — Saint-Brieuc 230,5 ⇘
23 — Creuse — Guéret 214,2 ⇒
24 — Dordogne — Périgueux 349,4 ⇘
25 — Doubs — Besançon 636,4 ⇘
26 — Drôme — Valence 1.109,0 ⇘
27 — Eure — Évreux 317,0 ⇗
28 — Eure-et-Loir — Chartres 374,0 ⇗
29 — Finistère — Quimper 223,7 ⇗
30 — Gard — Nîmes 709,3 ⇘
31 — Haute-Garonne — Toulouse 520,6 ⇗
32 — Gers — Auch 372,0 ⇘
33 — Gironde — Bordeaux 505 ⇗
34 — Hérault — Montpellier 698,6 ⇗
35 — Ille-et-Vilaine — Rennes 371,2 ⇗
36 — Indre — Châteauroux 211,8 ⇘
37 — Indre-et-Loire — Tours 320,5 ⇘
38 — Isère — Grenoble 744,9 ⇗
39 — Jura — Lons-le-Saunier 493,3 ⇘
40 — Landes — Mont-de-Marsan 387,4 ⇘
41 — Loir-et-Cher — Blois 204,1 ⇗
42 — Loire — Saint-Étienne 683,9 ⇗
43 — Haute-Loire — Le Puy-en-Velay 673,4 ⇗
44 — Loire-Atlantique — Nantes 425,4 ⇘
45 — Loiret — Orléans 407,8 ⇘
46 — Lot — Cahors 533,0 ⇘
47 — Lot-et-Garonne — Agen 499,2 ⇘
48 — Lozère — Mende 319,8 ⇘
49 — Maine-et-Loire — Angers 354,8 ⇘
50 — Manche — Saint-Lô 224,8 ⇗
51 — Marne — Châlons-en-Champagne 391,6 ⇗
52 — Haute-Marne — Chaumont 362,8 ⇗
53 — Mayenne — Laval 265,3 ⇘
54 — Meurthe-et-Moselle — Nancy 412,5 ⇗
55 — Meuse — Bar-le-Duc 296,2 ⇘
56 — Morbihan — Vannes 315,9 ⇘
57 — Moselle — Metz 383,6 ⇘
58 — Nièvre — Nevers 243,0 ⇘
59 — Nord — Lille 509,6 ⇘
60 — Oise — Beauvais 432,8 ⇗
61 — Orne — Alençon 302,3 ⇘
62 — Pas-de-Calais — Arras 346,1 ⇘
63 — Puy-de-Dôme — Clermont-Ferrand 588,9 ⇗
64 — Pyrénées-Atlantiques — Pau 488,5 ⇘
65 — Hautes-Pyrénées — Tarbes 450,5 ⇘
66 — Pyrénées-Orientales — Perpignan 762,0 ⇘
67 — Bas-Rhin — Strasbourg 662,5 ⇗
68 — Haut-Rhin — Colmar 638,4 ⇘
69 — Rhône — Lyon 760,2 ⇗
70 — Haute-Saône — Vesoul 495,7 ⇘
71 — Saône-et-Loire — Mâcon 473,9 ⇘
72 — Sarthe — Le Mans 301,7 ⇗
73 — Savoie — Chambéry 830,2 ⇗
74 — Haute-Savoie — Annecy 884,8 ⇗
75 — Paris — Paris 1.157,1 ⇗
76 — Seine-Maritime — Rouen 346,4 ⇗
77 — Seine-et-Marne — Melun 625,8 ⇗
78 — Yvelines — Versailles 627,4 ⇗
79 — Deux-Sèvres — Niort 245,0 ⇘
80 — Somme — Amiens 340,1 ⇗
81 — Tarn — Albi 377,7 ⇗
82 — Tarn-et-Garonne — Montauban 389,2 ⇘
83 — Var — Toulon 906,7 ⇗
84 — Vaucluse — Avignon 874,3 ⇘
85 — Vendée — La Roche-sur-Yon 308,1 ⇘
86 — Vienne — Poitiers 265,7 ⇘
87 — Haute-Vienne — Limoges 258,4 ⇘
88 — Vosges — Épinal 319,0 ⇘
89 — Yonne — Auxerre 378,8 ⇗ ,
90 — Territoire de Belfort — Belfort 528,0 ⇘
91 — Essonne — Évry 566,0 ⇗
92 — Hauts-de-Seine — Nanterre 840,5 ⇗
93 — Seine–Saint-Denis — Bobigny 613,6 ⇗
94 — Val-de-Marne — Créteil 741,5 ⇗
95 — Val-d’Oise — Cergy-Pontoise 653,9 ⇗
971 — Guadeloupe — Basse-Terre 67,1 ⇗
972 — Martinique — Fort-de-France 182,3 ⇗
973 — Guyane — Cayenne 116,6 ⇘
974 — La Réunion — Saint-Denis 494,9 ⇘
976 — Mayotte — Dzaoudzi 41,9 ⇗

9 Commentaires

    • Pas du tout, c’est la pire situation, car si ça baisse, ça peut surtout remonter.
      C’est une très mauvaise nouvelle que ça baisse, si ça avait augmenté, ça aurait été peut-être plus rassurant car ça pouvait redescendre, pas là.
      Voilà voilà.
      Je suis sous surveillance cardiaque depuis le Covid, le stress des chiffres m’a rendu malade même si on me dit d’arrêter d’avoir peur.
      Faut pas écouter les gens.

  1. Ôté qu’on m’explique comment hier p’us de 550 et la 490 par quel moyen on calcul ça m enfin je crois pas du tout à tout ces chiffres bandes de gros menteur comme le petit président

      • Ça n’a pas baissé, les médias faut pas faire des conclusions hâtives en un jour, mais relever une tendance sur minimum trois jours, moins de test ou des résultats pas encore comptabilisé, ça va remonter plus vite que ça semble être descendu…

        • effectivement, les taux doivent être pris sur période soit 3 jours ou 7 jours mais pas au jour le jour et toujours prendre la même base de surveillance (3 ou 7 jours) pour comparer

  2. « L’Afrique du Sud va cesser de rechercher les cas contacts et ne demandera pas aux personnes ayant été directement exposées à des personnes infectées d’être mises en quarantaine, ce qui témoigne d’un abandon des restrictions strictes visant à contenir la pandémie.

    Les autorités de la nation la plus industrialisée d’Afrique ne tenteront de suivre la propagation de la maladie que dans le cadre d’une épidémie groupée, a déclaré le directeur général de la santé du pays, dans une circulaire datée de jeudi. 80 % de la population possède une immunité due à une maladie antérieure ou à des vaccins, a précisé le ministère.

    « Les stratégies d’endiguement ne sont plus appropriées – l’atténuation est la seule stratégie viable », a déclaré Sifiso Buthelezi dans la missive. « La quarantaine a été coûteuse pour les services essentiels et la société, car de nombreuses personnes restent éloignées de leur travail et perdent ainsi leurs revenus. »

    Bien que la recherche des cas contacts en Afrique du Sud ait été négligeable par rapport à de nombreux pays, en dehors du continent, cette décision représente un changement d’approche alors même que la variante omicron hautement transmissible continue de faire rage.

    Le gouvernement a déclaré l’état de catastrophe lors de l’arrivée du coronavirus en mars 2020 et suit depuis lors un système de restrictions basé sur le niveau d’alerte en fonction de la prévalence des infections.

    La raison de ce changement de stratégie « est que le processus de quarantaine n’a pas d’effet majeur en termes de chaînes de transmission et qu’il est difficile à mettre en œuvre et à maintenir », a déclaré Adrian Puren, directeur exécutif par intérim de l’Institut national des maladies transmissibles, dans une réponse par courriel à des questions. »

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Piton de la Fournaise : les concentrations de CO2 et des particules fines restent en dessous des seuils sanitaires d’alerte

Article suivant

Covid-19: La pilule anti-Covid de Merck autorisée en urgence aux Etats-Unis

Free Dom