//

Réunion La 1ère : Gora Patel, de moniteur auto-école à directeur régional de l’audiovisuel public

4 min de lecture
8

Gora Patel et l’audiovisuel public, c’était presqu’une télénovela. Avec des temps faibles et des temps forts. “Des échecs et des succès”, l’a encore dit le principal concerné, ce matin, lors d’une conférence de presse. Sa dernière en tant que directeur régional de la station publique. Gora Patel et Réunion La 1ère : the end. Une page se tourne. La fin d’une époque. Ce n’est pas sans un (gros) pincement au cœur que le patron local de la télé publique s’est exprimé.

Il aurait aimé rester une année de plus, histoire de boucler la grande boucle avec les législatives et la présidentielle. Il était partant mais quand Paris ordonne, le directeur régional doit exécuter d’autant qu’il est touché par l’âge.

A 71 ans, il plie donc bagage et quittera définitivement Réunion La 1ère, demain soir (mardi 31 août) après une carrière longue de près de 40 ans dans le métier dont les trois dernières années passées à la tête de la station à la Réunion. Gora Patel n’est pas journaliste de formation. Avant de débuter dans ce métier comme journaliste dans le Sud avec Claude Testa “mon frère”, le Saint-Pierrois a d’abord exercé comme moniteur d’auto-école.

Gora Patel est connu pour être un homme de terrain, humble et très ouvert. En tant que directeur régional du service public, il a toujours considéré ses homologues des autres médias “non pas comme des concurrents mais comme des confrères voire même comme des amis. Mayia Le Texier, directrice d’Antenne Réunion, est non seulement une grande professionnelle, mais c’est aussi une amie”, dira-t-il. Tout en louant “Radio Free Dom, un véritable phénomène que je respecte”.

Gora Patel s’en va de Réunion La 1ère, mais pas de La Réunion. Il ne sera plus directeur régional mais gardera précieusement sa carte de presse dans sa poche. Il aura une forte pensée pour son équipe, “des jeunes que j’ai vu évoluer professionnellement au fil des années ici et dans l’hexagone”. Et pour plaisanter, il ajoutera : “j’en connais une qui va faire des économies de cigarettes avec mon départ”. Il jette un regard amusé vers l’assistante de direction Annie Nabet.

Goral Patel et l’assistante de direction de Réunion La 1ère “qui va faire des économies de cigarettes” maintenant que le directeur régional s’en va. (Crédit Photos : Yves Mont-Rouge)

“J’en connais une autre qui n’aura plus  à avoir peur à chaque fois qu’elle verra mon numéro s’afficher sur son portable”. C’est Elodie Ayé, animatrice à radio Réunion La 1ère. “Je l’appelais  tout simplement pour lui dire que j’aimais sa programmation. Elle mettait des chansons qui me faisaient presque pleurer”.

Nul doute que la grande majorité du personnel de Réunion La 1ère et même nombreux de ses collègues de France Télévisions à Paris et Outre-mer garderont d’excellents souvenirs de Gora Patel qui, dans son île natale, est aussi connu que Shahrrukh Khan en Inde. La conférence de presse de ce matin s’est achevée par des applaudissements nourris.

Y.M.

([email protected])

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

8 Commentaires

  1. Bravo Mr le Moniteur pour ton ascension professionnel , je m’en souviens dans les année 1970 comment tu faisais vivre St Pierre avec avec une communication exemplaire et franche .
    Bonne retraite
    Une connaissance d’antan

  2. De chroniqueur sportif à devenir directeur, le piston était bien huilé.
    Et à 71 ans ça pleure pour aller à la retraite. Mi di aou…

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Deux jeunes tortues de Kelonia rejoignent le littoral de Oman

Article suivant

Les sites porno bientôt bloqués en France

Free Dom