Réveillon de Noël: comment éviter les conflits familiaux?

5 min de lecture
8

Le compte à rebours a commencé. Demain soir, les familles se retrouveront pour fêter le réveillon de Noël. Un moment attendu avec impatience mais également redouté. Car les retrouvailles familiales ne riment pas forcément avec joie et peuvent même tourner au règlement de comptes généralisé si on ne prend pas quelques précautions. Invitée dans Bienfait pour vous sur Europe 1, la psychologue Jeanne Siaud-Facchi, livre trois précieux conseils pour passer d’excellentes fêtes. 

Noël, ses interminables repas, ses cadeaux, ses guirlandes… et ses conflits familiaux. Comme chaque année, le réveillon, moment de retrouvailles familiales par excellence, est susceptible de virer au cauchemar si personne n’y met du sien. Comment échappez aux tensions avec vos enfants ou votre vieil oncle ? Invitée dans Bienfait pour vous sur Europe, la psychologue Jeanne Siaud-Facchi, livre trois astuces imparables pour désamorcer les conflits et passer d’excellentes fêtes.

N’idéalisez pas Noël

Noël est la fête de famille par excellence. Surtout après ces périodes d’isolement et de privation, où seules les sorties pour le travail étaient autorisées. On rêve que tout le monde se retrouve dans une parfaite harmonie et on désire que tout soit lumineux. Il faut dire que le tradi feuilleton de Noël nourrit bien cet idéal. Hélas, la réalité est rarement à la hauteur de si grandes attentes et cette quête de perfection hollywoodienne peut même être à l’origine de tensions et de frustrations. Pour éviter les disputes, mieux vaut arriver au réveillon de Noël sans aucune attente particulière et essayer de profiter de ses proches (malgré leurs petits défauts qui nous exaspèrent). Bref, respirez un grand coup, souriez et savourez votre repas ! On a tellement subi les confinements et réclamé un peu de convivialité… ce serait dommage de le regretter! Et veillez aussi à ce que la consommation de l’alcool soit avec modération pendant la soirée.

Evitez les sujets qui fâchent

C’est le B-A BA : pour passer un bon réveillon de Noël, n’abordez surtout pas les sujets susceptibles de faire polémique ! Même si l’élection présidentielle approche à grands pas, évitez de parler de l’actualité politique. Parmi les autres sujets sensibles à proscrire au moment de passer à table : l’éducation des enfants et les questions financières. La crise sanitaire aussi bien sûr sera source de tension. Entre parents embarrassés par les fermeture de classe et le tonton célibataire en mal de boîte de nuit, les frictions peuvent vite tourner au drame.

Optez pour des conversations légères autour (pourquoi pas) du dernier super film que vous avez vu (éviter le mot « pass sanitaire » cependant!) ou d’une nouvelle recette que vous avez testée. Autre conseil : évitez de parler de vous et faites parler les autres. Bonne ambiance garantie !

Ne jugez pas les cadeaux

La question des cadeaux peut être une source de disputes à Noël aussi bien pour les enfants que pour les adultes. Si les plus petits comparent leur cadeaux à ceux de leurs frères et sœurs, les adultes, eux, ont tendance à juger la valeur du présent qu’ils ont reçu et c’est une très mauvaise idée. N’interprétez surtout pas un petit cadeau comme un manque d’affection. Même si vous êtes déçu du cadeau qu’on vous a offert, ne le montrez pas à vos proches et remerciez-les d’avoir pensé à vous.

Et vous, quelles sont vos méthodes pour passer un bon réveillon?

Vos réactions au 02 62 99 12 00

8 Commentaires

      • Allez dire ça en face des gens cambriolés.
        La derniere fois j etais meme ds la maison lorsque j ai surpris un marmaille en train de voler ds la piece a cote. Une fois decouvert le gars etait en train de chialer de ne pas lz faire du mal
        Mdr

        • Moi même victime de ce même problème, en peline journée, alors que j’était là !
          Rien ne les arrête, et ce sont trop souvent des enfants.
          Résultat, 1 vélo abimé d’avoir été jeté l’autre coté de la clôture, que j’ai pu non sans peine récupérer, Ils étaient une dizaine…
          Triste à dire, mais il faut se rendre à l’évidence, il y a un problème d’éducation chez certains, dont il ne faut pas prononcer l’origine sous peine d’être taxé de raciste.

  1. « Evitez les sujets qui fâchent »
    Non, nous on cause de tout, même des sujets qui fâchent, mais comme on est des gens civilisés, ça se passe toujours bien.
    Moi je fuis les béni oui oui !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Natation : Elisa Mont-Rouge, 3 fois championne de France en 4 jours de compétition à Rennes

Article suivant

Incendie de la Marina: les jeunes du RSMA apportent leur soutien

Free Dom