Révélations sur des profits embarrassants pour le ministre Nicolas Hulot

dans Actualités/Infos Réunion/Politique/Politique à la une

Avec notre partenaire info Europe 1

Le Canard Enchaîné révèle ce mercredi que Nicolas Hulot a profité de larges rémunérations au sein de sa fondation et d’une entreprise.

Les révélations se multiplient sur les ministres du gouvernement Édouard Philippe. 

Ainsi, quatre d’entre eux – Richard Ferrand, Sylvie Goulard, François Bayrou et Marielle de Sarnez – ont déjà démissionné après des soupçons dans l’affaire des assistants parlementaires du MoDem et dans l’affaire des Mutuelles de Bretagne (pour Ferrand). Muriel Pénicaud est également accusée de ne pas avoir respecté des règles de mise en concurrence quand elle était en charge de l’organisme public Business France. C’est désormais au tour de Nicolas Hulot, le ministre de la Transition écologique, de faire l’objet de révélations.

Une Fondation qui tourne à plein régime.

Selon les informations du Canard Enchaîné, la Fondation Nicolas Hulot (rebaptisée “Fondation pour la nature et l’homme” depuis qu’il a passé la main à Audrey Pulvar) a reçu des gros chèques depuis plusieurs années. Ainsi, EDF a versé 460.000 euros à la fondation jusqu’en 2012 – et 100.000 depuis. Un possible conflit d’intérêts pour celui qui va devoir bientôt prendre position sur l’EPR de Flamanville, détenu par EDF…

“C’est la Haute Autorité qui appréciera”. Et ce n’est pas fini. “De 2012 à 2017, Veolia a casqué 200.000 euros par an à la Fondation, et ce généreux mécène siège même à son conseil d’administration”, écrit le Canard Enchaîné. Sauf que dans le champ de compétences du ministre de la Transition écologique, apparaît “l’écologie circulaire” (le recyclage des déchets), un marché brigué par… Veolia. “Tout sera déclaré à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique, c’est elle qui appréciera s’il y a conflit d’intérêts”, répond Nicolas Hulot au journal satirique.

Les jolis bénéfices des produits Ushuaïa.

Le CV de l’ancien animateur télé a donné quelques suées à l’Elysée avant son entrée au gouvernement. Et pour cause, à côté de sa Fondation, l’actuel ministre de la Transition écologique détient la société Éole Conseil, essentiellement alimentée par des royalties touchées sur les ventes des shampoings, gels douche et autres lunettes estampillés “Ushuaïa”. Et le Canard Enchaîné de préciser : “la marque appartient à TF1, mais la chaîne a cédé la licence à une dizaine de grands défenseurs de la nature, tels L’Oréal ou l’opticien Atoll. Hulot, qui a signé un contrat avec TF1, touche une partie des royalties. En 1992, ce deal juteux lui rapportait déjà 113.000 euros”.

Je n’ai jamais donné de conférences rémunérées ni joué les consultants
Des comptes moins transparents depuis 3 ans… “A partir des années 2000, Éole Conseil a dégagé entre 480.000 et 715.000 de chiffre d’affaire par an”, révèle encore le Canard Enchaîné. Une véritable machine à cash pour l’écolo qui engloutit le gâteau à lui tout seul. Et pour cause, il est le seul salarié de sa société et possède 99,9% des parts. Des bénéfices auxquels il faut ajouter son salaire annuel, 290.000 euros en 2013. Mais depuis, les chiffres sont beaucoup moins transparents. Les comptes de la société des années 2014 et 2015 ont été déposés sous le régime de la confidentialité.

… et des statuts de la société plutôt gênants.

Enfin, dernier point embarrassant : les statuts de Éole Conseil qui a pour objet la “création” de livres ou de films, “la promotion de l’image et de la personne de Nicolas Hulot”, mais aussi le “conseil en relations publiques et en communication sous toutes ses formes” ou encore “l’organisation et l’animation de conférences”. Conseil et conférences qui pourraient alimenter d’éventuels soupçons de conflit d’intérêts, le tout à quelques semaines de la loi sur la moralisation de la vie publique. “Je n’ai jamais donné de conférences rémunérées ni joué les consultants”, assure Nicolas Hulot au Canard. “Toutes les recettes d’Éole proviennent des produits Ushuaïa et de droits d’auteur sur les livres”.

13
Poster un Commentaire

avatar
7 Comment threads
6 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
6 Comment authors
rielnon aux oligarchiesKoo2glenoe974Mod5f Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
surfeur ti place bordage sénateur
Invité
surfeur ti place bordage sénateur

peut importe la couleur du chat du moment qu’il attrappe des souris. On attend l’interdiction des perturbateurs endocrinien, la sortie du nucleaire, l’arret de notre dame des landes et du gaz de schit

Missalice
Membre
Missalice

Sans oublier la fin de la culture de la canne, grande dépensière de subventions inutiles, grande consommatrice d’eau, de pesticides, d’engrais, et d’appauvrissement des sols…

Faivre Daniel
Invité
Faivre Daniel

Ne cherchez plus les plus corrompu sons Ministre ou Parlementaire leur vrais priorité c’est s’enrichir

riel
Invité
riel

pas jolie jolie la république de “en marche”

Romano
Membre
Romano

Cette loi sur les conflits d’intérêts : c’est du n’importe quoi !
Quand on est élu, On a plus le droit de travailler dans son domaine de compétence… même avant d’être élu ou d’être ministre… !
Bientôt il n’y aura plus que des va-nu-pieds qui seront ministres… encore une fois on a un gouvernement de nuls…

non aux oligarchies
Invité
non aux oligarchies

on s’en fout des compétences. Il y a des techniciens et l’ENA pour ca. Le role des elus est de representer le peuple et des orientations auxquelles le peuple aspire.

ya pas besoin d’etre expert en mecanique pour decider de la route à suivre

riel
Invité
riel

auxquels le peuple n’aspire pas toujours: CSG pour les retraitée!!!!!

riel
Invité
riel

vous rigoler, Monsieur.

Arno.x
Membre
Arno.x

Le fric c’est chic !
On achète presque tout avec le fric … sauf la Mort !

riel
Invité
riel

encore que les riches peuventacheter des organes à des pauvres gens

riel
Invité
riel

hulot c’est pas joli joli pour un moraliste

riel
Invité
riel

quel magnifique donneurs de leçons

riel
Invité
riel

Combien de ministres vont rester au gouvernement