Roland Lambert : “quand le TA punit les Réunionnais … maintenant on fait quoi ?”

4 min de lecture
8

“Président de l’AURC (Association des Usagers de la Route en Corniche), je suis littéralement subjugué par la décision d’un seul homme qui condamne qui s’appuie sur une poignée d’écologistes rompu à la politique. Un seul homme et une dizaine de revanchard décident du sort de La Réunion pour les prochaines décennies – cette décision brutale d’un magistrat qui quitte l’île dans quelques semaines et ne passera donc plus de si tôt sur cette route en corniche de tous les dangers à quelque chose d’irrationnel et de cynique.  

J’ai une pensée pour les familles de victimes qui regardent le spectacle de règlement de compte Juridico- politico-écolo qui se jouent sous leurs yeux . 

Je ne suis pas contre les combats écologistes mais je dénonce les extrémistes radicalisés de l’écologie au dépend de mes concitoyens. Et encore moins un écologiste de circonstance pour faire du mal à mon territoire mais me faire une place dans le Paysage médiatique. Non ce n’est pas une victoire de l’écologie qui a été gagnée hier lorsque le juge Aebisher prononce la suspension. C’est la victoire des intérêts particuliers d’une dizaine de personnes débarquées il y a moins de 10 ans et qui ont élu domicile à Saint-Leu, savates en l’air et débardeurs toute l’année, c’est la victoire de l’équipe d’une commune pilotée longtemps par Thierry Robert et sa compagne Nabénésa et qui veulent coûte que coûte faire obstacle à l’actuel président de la région ; c’est la victoire de ceux qui n’ont pas eu le marché de la digue et qui manœuvrent depuis 2013 pour faire tomber la région quitte à faire intervenir des officines et des ex flics reconvertis dans le conseil de multinationales pour créer quelques dossiers  ; c’est la victoire d’une catégorie d’écologistes gilet deux côtés un vert et un noir qui ne trouvent rien à dire sur l’incinérateur pourtant interdit par l’Europe   Que l’on tente d’imposer au créole trop couillon pour se révolter quand il faut ; c’est la victoire de la goyave de France qui décide de ce que le réunionnais doit devenir . 

Cette décision du TA en résumé est tout sauf une décision qui fait honneur aux écologistes – une décision qui fait horreur car elle écrase La Réunion son économie et la capacité des femmes et des hommes de notre île à décider de leur sort – le 20 décembre c’est dans encore quelques moi .. en attendant restons bien amarrés !”

Roland Lambert, Président de l’AURC


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Website Protected by Spam Master




8 Commentaires



Free Dom
WordPress Video Lightbox