NRL : les transporteurs obtiennent gain de cause, reprise de la livraison des roches

3 min de lecture
7

Jusqu’à tard jeudi soir, les transporteurs étaient dans les locaux de la GTOI pour une réunion de crise.  A 23 heures, c’est heureux et satisfaits qu’ils sortaient de l’entrevue, avec tous les prix de la tonne de roches revus à la hausse par le groupement en charge du chantier.  Depuis lundi, en signe de protestation, ils avaient ainsi décidé de boycotter le chantier, et de suspendre jusqu’à nouvel ordre la livraison des galets et andains sur le chantier de la Nouvelle Route du Littoral (NRL). Devant la proposition du groupement de ne pas recevoir avant 17h vendredi, les transporteurs ont décidé de durcir le ton, promettant de “camper” la  nuit dernière devant la GTOI si aucune solution n’était trouvée.

Au final, une réunion de crise a été décidée jeudi soir. Et à 23 heures ils avaient obtenu la remise en place des anciens prix, d’où ce matin, la reprise du travail selon le transporteur Hubert Poinapin :

Si le travail a repris, les transporteurs disent avoir conscience d’un autre problème : celui de l’accès aux andains. “Actuellement il reste 2 km entre la Grande Chaloupe et la Possession, la solution Digue est prévu, il y a un problème de carrière et de roches, ça ne nous arrange pas du tout” affirment ils.

Le mouvement des transporteurs avait fait boule de neige cette semaine, car les employés du chantier de la NRL étaient inquiets de se retrouver sans activité, donc au chômage technique. Les syndicats avaient alors organisé un débrayage sur le rond point de la caserne Lambert, à l’entrée Nord de la Route du Littoral. Ce barrage a été levé vers 9h hier mais a perturbé les automobilistes. Nos reporters ont pu rencontrer les manifestants :

 

NRL : les manifestants déplorent des problèmes de ravitaillement

Notre journaliste Frédéric Rustan est sur place et a recueilli des témoignages de manifestants :

Comme vous pouvez l’entendre, les représentants de syndicats déplorent des problèmes de ravitaillement sur le chantier de la NRL, avec notamment la fin de l’exploitation d’andains. Cela entraîne des licenciements, explique le secrétaire général de la CFDT-BTP.

Les syndicats demande aujourd’hui à ce que le dialogue s’ouvre pour trouver une solution afin de préserver des emplois.


7
Poster un Commentaire

avatar
7 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
4 Auteurs du commentaire
FloFred SinclotMargareth JamsPIk Pik SandroYannick Merenciennes Auteurs de commentaires récents
plus récent plus ancien Le plus populaire
Free Dom
WordPress Video Lightbox