Saint-Benoit : Jean-Claude Fruteau ne briguera plus la mairie en 2020

8 min de lecture
4

Comme dans quasiment toutes les autres communes de l’île ou plutôt de France et de Navarre, inutile de dire qu’à Saint-Benoit aussi nombreux sont les élus qui ont déjà les yeux rivés sur les élections municipales de 2020. La question qui se pose dès maintenant dans la cité bénédictine, c’est : qui succèdera à Jean-Claude Fruteau. Même s’il ne l’a pas encore déclaré de façon officielle, tout porte à croire que l’actuel maire ne briguera plus le fauteuil qu’il occupe depuis plusieurs décennies à la mairie de Saint-Benoit. Selon nos informations, Jean-Claude Fruteau ne sera pas candidat à sa propre succession.

Aujourd’hui âgé de 71 ans, il  a été élu pour la première fois à Saint-Benoît, en 1982, en tant que conseiller général. Il avait battu le sortant David Moreau. L’année suivante, en 1983, aux municipales, il bat les deux candidats soutenus par le docteur Moreau, à savoir Bertho Audifax et André Turpin. Ce dernier le rejoindra quelques années plus tard. En 1999, Jean-Claude Fruteau est positionné à la 5ème place sur la liste nationale du PS aux Européennes. Il confie alors les clés de la mairie à Philippe Le Constant, qui les perdra en 2001 face à Bertho Audifax (RPR).

Jean-Claude Fruteau, alors député européen, revient petit à petit à la reconquête de la mairie en remportant d’abord une cantonales partielle face à Daniel Moreau, puis les législatives de 2007 face au sortant, député-maire, Bertho Audifax. Et il reprend la mairie à la droite aux municipales de 2008. Parallèlement, il siégera à l’Assemblée nationale jusqu’en 2017 (2007-2012 puis 2012-2017) . Il décide à ce moment là de ne plus se présenter, en soutenant Philippe Le Constant à la députation. En 2014, Jean-Claude Fruteau a été réélu maire de Saint-Benoit mais pour la première fois, dans sa carrière politique municipale, il a été mis en ballotage et a dû disputer un deuxième tour avant d’en venir à bout face à un ancien de ses adjoints, Jean-Luc Julie. Il a aussi été pendant près de 20 ans patron des socialistes de La Réunion. Son mandat à la tête de la mairie, le seul qu’il a gardé aujourd’hui, s’achèvera en mars 2020.

“Valérie Gangnant-Payet joue la transparence”

Se pose donc à présent la question de sa succession. Certains ne s’en cachent pas.Ils se montrent à toutes les manifestations publiques organisées sur le territoire communal comme lors de la signature du Pacte de solidarité territoriale (PST) avec le Département le 14 août dernier.

De gauche à droite : Gérard Perrault, Herwine Boyer, Philippe Le Constant et Sabrina Ramin

Au sein de la majorité, on retrouve toujours côte à côte, Philippe Le Constant, Herwine Boyer (1ère adjointe), Valérie Gangnant. Se bouscule également pour être sur les photos : Sabrina Ramin, conseillère départementale de l’opposition, qui sera candidate à Saint-Benoît. Patrice Selly, l’avocat, qui avait fait un bout de chemin aux côtés de Jean-Claude Fruteau avant de prendre ses distances et de créer le mouvement politique “Ensemble pour une ville nouvelle” briguera lui aussi le poste de maire. Tout comme Jean-Luc Julie, retraité de l’éducation nationale, anciennement adjoint de Fruteau (jusqu’en 2008), avant de voler de ses propres ailes. C’est lui qui avait mis en ballotage le maire sortant aux municipales de 2014. D’autres candidats se manifesteront publiquement d’ici là. Il est par exemple aussi question de Monique Marimoutou-Tacoun, actuellement conseillère municipale de l’opposition. Si ces derniers occupent déjà le terrain, ceux de la majorité municipale opèrent, pour l’instant, discrètement par respect vis-à-vis du maire qui n’a pas encore fait connaître officiellement sa décision. Une posture somme toute compréhensible de la part de Jean-Claude Fruteau car, à dix-sept mois de l’échéance, il souhaite pouvoir gérer en toute sérénité. Or, s’il déclare tout de suite qu’il ne sera pas candidat, certains ne manqueront pas de montrer les dents.

Les candidats potentiels ne quittent pas d’une semelle le maire Jean-Claude Fruteau lors des manifestations publiques

Philippe Leconstant qui n’en sera pas à sa première présentation à une élection dans cette commune se prépare d’ores et déjà pour cette échéance, même si, conformément aux statuts du PS, c’est le parti qui décidera. Lorsque nous avons rencontré, dernièrement, Jean-Claude Fruteau dans son bureau à la mairie de Saint-Benoit pour une interview, ce dernier a déclaré souhaiter voir la mairie “rester dans le même bord politique”. Autrement dit, à gauche et, plus précisément dans le giron socialiste. Après avoir appelé à voter en faveur d’Emmanuel Macron lors de la présidentielle de 2017 “pour éviter Marine Le Pen”, argumente-t-il, Jean-Claude Fruteau préconise aujourd’hui à “l’union de tous les progressistes” et le “rassemblement de toute la gauche”. Aux municipales de 2020 pour commencer. Puis, aux régionales de 2021 et aux autres élections.

Valérie Gangnant-Payet qui, visiblement, arbore déjà les couleurs du Parti dans le giron duquel Jean-Claude Fruteau souhaite voir rester la mairie

Pour l’heure, au sein de l’équipe majoritaire, la seule qui a osé aborder la question de la succession en toute transparence, c’est l’adjointe Valérie Gangnant-Payet. Lors d’une réunion, elle a clairement laissé entendre qu’elle postulera en 2020 “si Jean-Claude Fruteau n’est pas candidat”. Le nom d’Herwine Boyer, l’actuelle 1ère adjointe au maire, circule également mais celle-ci n’a fait, pour le moment, aucune déclaration quant à son intention de se présenter ou pas en 2020. En revanche, l’adjoint Gérard Perrault, proche du maire, que certains présentaient comme le successeur de Jean-Claude Fruteau en 2020 aurait déjà fait part à son entourage que le fauteuil de maire n’est pas sa priorité, ni son objectif.


4
Poster un Commentaire

avatar
4 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
4 Auteurs du commentaire
ZorroOrange jeanNoanoé Auteurs de commentaires récents
plus récent plus ancien Le plus populaire
Free Dom
WordPress Video Lightbox