Saint-Denis : 3 associations unies, distribution de repas, de vêtements pour les démunis et SDF(VIDÉOS & PHOTOS)

4 min de lecture
5

Ce samedi 24 juillet 2021, à Saint-Denis, trois associations se sont unies pour une grande opération de solidarité.

Pour les associations  “Redonnons un sourire”, l’association coup de pouce” et le Rotaract Cœur du Nord”  , c’était aussi le moment de dénoncer le gaspillage alimentaire, demandant aux grandes surfaces, restaurateurs, snacks et cuisines centrales de prendre contact avec elles pour pouvoir récupérer les invendus et autres pour ensuite les redistribuer.

En France, les pertes et gaspillages alimentaires représentent 10 millions de tonnes de produits par an, soit une valeur commerciale estimée à 16 milliards d’euros.

250 repas(riz sofé, chop suey poulet riz lentilles, un dessert, des boissons) ont été offerts, des vêtements et des produits d’hygiène, aux plus démunis et aux sans domicile fixe, venus à la rencontre des bénévoles des trois associations qui se sont installées dans le square Capagory, rue Jacob en centre-ville de Saint-Denis en fin de matinée.

 

 

La loi anti-gaspillage pour une économie circulaire introduit une série de mesures en faveur de la lutte contre le gaspillage alimentaire. Elle renforce les dispositions introduites pour lutter contre le gaspillage alimentaire.

La loi se fixe comme objectif de réduire le gaspillage alimentaire de 50 % par rapport à son niveau de 2015 dans les domaines de la distribution alimentaire et de la restauration collective d’ici 2025 et de 50 % par rapport à son niveau de 2015 dans les domaines de la consommation, de la production, de la transformation et de la restauration commerciale d’ici 2030.
La loi renforce les mesures de lutte contre le gaspillage alimentaire : les grossistes dont le chiffre d’affaires annuel est supérieur à 50 millions d’euros sont désormais concernés par les obligations de non-destruction des invendus et de don alimentaire.

La loi renforce également les exigences, le suivi et le contrôle, par les opérateurs, de la qualité du don.

Les sanctions sont renforcées : en cas de destruction d’invendus alimentaires encore consommables, les contrevenants s’exposent à une amende pouvant atteindre jusqu’à 0,1 % du chiffre d’affaires du dernier exercice clos. Le montant de l’amende sera proportionné à la gravité des faits constatés (nombre et volume des produits).

La date de durabilité minimale (à consommer de préférence avant le…) pourra être accompagnée d’une mention informant les consommateurs que le produit reste consommable après cette date. Les modalités seront fixées par décret.

L’ambition de la loi est aussi une meilleure gestion des stocks afin de limiter le gaspillage qui en découle : la date limite de consommation, la date de durabilité minimale et le numéro de lot devront être intégrés dans les codifications des produits. Cela permettra un meilleur traitement informatique des stocks. La mesure entrera en vigueur le 1er janvier 2022.

La loi prévoit la création d’un label national « anti-gaspillage alimentaire » pour valoriser les initiatives.

5 Commentaires

  1. Aurélien aux abonnés absents, na pi lo ker koué. Ou la roul a nou kamarade…..bravos à ces associations qui font l’humanité leur cheval de bataille. Mille fois mercis. Chantons.

  2. allo madame le maire de st Denis ????? ils font quoi vos services ??? ah ils sont en vacances comme vous d’ailleurs vous êtes en vacances toute l année le seul moment ou vous êtes visible c’est lorsqu’il y a des élections !!!! vraiment décourageant

  3. Un démuni c’est un paresseux qui vit aux crochets de ceux qui bossent, au lieu de les vautrer dans l’oisiveté, vous ferez mieux de les inciter à gagner leur croûte, au moins un groupe participant à faire leur repas pendant qu’un autre groupe fait un petit boulot utile.

    • Arrêté de dir n’importe koï paresseux koi ya pas travaille pour tout le monde nous aussi même si toute les chere pour un ti bout la terre avec un ti kase i paye impot a prix d or alor dire sa ?sa pensée à votre tour 2min arrêté rabaisser les chômeurs…

  4. Assistés : vos propos sont lamentables. Depuis la création de l’Europe il n’était nullement question que des personnes venues des quatre coins du continent pour création d’emploi embauche que les personnes originaire de leur propre pays. Création d’entreprise dit embauche des personnes locales. En résumé ça a servi à “gonfler” la population réunionnaise qui elle, est restée sur l’carreaux. Nos jeunes sont plus diplômés que leur parents et ils sont sans travail. Alors par pitié viens pas parlé de “démuni, un paresseux qui vît aux crochets”… honte à vous ! J’espère que tout le long de votre vie vous ne serez confronter à quémander de la nourriture parce que être à leur place y a pas pire humiliation. Aucun être humain sur terre ne devrait vivre ce genre de situation. Parce que là t’es vraiment au bas de la pyramide de ….Mashlow !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Rappel produit : plusieurs glaces PITON DES NEIGES

Article suivant

Dernier week-end pour aller à la Fête des Goyaviers !

Free Dom