Ericka Bareigts veut déplacer la statue de Mahé de La Bourdonnais

4 min de lecture
25

Ce 11 juin, l’info est à la une du Quotidien, et les raisons de ce déplacement serait surtout techniques.

Avant la fin de l’année, la statue de Mahé de Labourdonnais installée depuis 1 856 sur le square éponyme – celui qui jouxte la préfecture, devrait être déplacée. L’information, révélée par le média indépendant numérique Parallèle Sud, sous la plume de son fondateur Franck Cellier, est confirmée par la maire du chef-lieu : Tout d’abord pour une raison d’ordre technique : « Dans la continuité de la future entrée ouest de Saint-Denis, l’aménagement du square est en cours de réflexion. Nous voulons réaménager ce lieu pour en faire une vraie place publique. Une proposition est actuellement sur mon bureau », précisait la maire hier matin.

« Il est pour cela nécessaire d’enlever la statue ; sa présence ne convient pas au projet. Nous sommes en relation avec les services de l’État pour obtenir son déménagement ». Une telle opération s’avère d’autant plus compliquée sur le plan réglementaire que la statue de Bertrand François Mahé de Labourdonnais, gouverneur des îles de France (île Maurice) et de Bourbon (île de la Réunion) de 1735 à 1747, figure depuis le 14 août 2000 au registre des monuments historiques. Un tel déplacement, selon la maire, « est très réglementé… Mais c’est possible ! ».

Une raison plus éthique pour Ericka BAREIGTS

Il fut l’un des maîtres de la politique esclavagiste

Si la maire souhaite déplacer la statue de bronze – « pourquoi pas à la préfecture, ou bien alors dans n’importe quel musée de l’île où elle aurait davantage sa place », c’est aussi pour des questions éthiques : « Labourdonnais est certes un homme célèbre, le constructeur de Bourbon pour la Compagnie des Indes. Mais on oublie la facette la plus noire du personnage ; il fut, plus qu’un acteur, l’un des maîtres de la politique esclavagisteDéplacer cette statue de cet espace public revient à dire que cette facette ne convient pas aux valeurs d’humanisme et d’égalité que nous défendons aujourd’hui», affirme Ericka Bareigts.

Un collectif réunionnais regroupant une quarantaine d’associations mémorielles ou identitaires réclamait déjà en août 2020 le remplacement de la statue de Labourdonnais par celle d’une figure historique créole symbolisant la lutte contre l’esclavage.

E. BAREIGTS semble bien pencher en faveur de leur aspiration à la création d’un «comité de réflexion sur la mémoire» : «Dans le cadre d’un travail de médiation à entamer pour le 20 Décembre prochain, on imagine un comité scientifique qui lancerait un vrai débat et qui établirait tout ce qu’était Labourdonnais, y compris sa facette la plus sombre», confiait hier matin Ericka Bareigts. Dans la foulée, le démontage de sa statue au Barachois aurait d’autant plus valeur de symbole qu’elle le serait – «Je le souhaiterais», dit la maire – le jour de la Fèt Kaf.

Vos réactions au 02 62 99 12 00.

25 Commentaires

    • Un homme voit deparquer chez les gendarmes
      – monsieur vous êtes en infraction de cultiver du chiendent chez vous
      – ben, messieur gendarmes, tout le monde plante du chiendent dans le quartier.

  1. Si nous étions vraiment libres, nous ne serions plus à nous poser ces questions! Le passé, s’il est passé et que nous sommes affranchis, resterait à sa place. Ceux qui nous ont mis en esclavage, nous ont aboli. Mais, nous, nous sommes-nous abolis par nous-mêmes? Avons-nous retiré nos chaînes ou sommes-nous toujours dépendants des esclavagistes d’autrefois? Il ne suffit pas de danser un maloya ou de devenir ministre pour être libre! Quand nous nous positionnerons réellement pour dire ce que NOUS VOULONS et non pas appliquer ce que d’autres décident pour nous, alors nous pourrons fêter la liberté!

    • bien dit… mais madame faut pas oublier non plus que ce sont les noirs qui ont vendu les noirs au blanc… il faut laisser l’histoire à l’histoire et avancer au lieu de ressasser continuellement mon ceci mon cela, tout cela pour faire parler de soi… Arrete un coup réunionnais si nous veut sort dans fénoir faut que nous arrete d’être des esclaves dans nout tete en disant amen à tout ce que nos chers élus nous disent et qu’on décident nous même de ce que nous voulons… qu’on arrete de nous dire qu’il faut voter pour eux si on veut gagne tit contrat ou la case…; parce que le jour où nous casserons nos chaines eux les élus vont trembler car ce sera fin leur magouille

      • Si nous acceptons notre passé, nous pouvons aller de l’avant. Nous pourrions avoir des statuts et des lieux historiques sur l’esclavage, sans renier l’Histoire et continuer ainsi à avancer! Il y a eu la Révolution Française et pourtant, il y a des statuts et des vestiges des rois! Il y a eu les guerres mondiales et pourtant les lieux de la barbarie n’ont pas été effacés! Se souvenir, c’est ne plus reproduire! Il y a eu beaucoup de contre-maîtres parmi les esclaves qui ont violenté plus les esclaves que certains esclavagistes et pourtant, c’était des noirs, ces contre-maîtres! Certains grands noms de la Réunion actuellement sont des familles d’anciens contre-maîtres malbars qui ont asservi les autres pour s’enrichir!

  2. C EST VOUS LES POLITICIENS QUI SOUMETTENT LE PEUPLE SOUS L ESCLAVAGE. AU MOINS, MAHE DE LA BOURDONNAIS A SU DEVOLLEPPE L ECONOMIE. MAIS VOUS LES POLITICIENS, QU AVEZ-VOUS FAIT? TOUJOURS A NOUS RABACHER LE PASSEE. MON HISTOIRE JE L ACCEPTE ET JE NE VOIS EN QUOI AVEC QUELQUES ILUMINER SOIS DISANT D ‘ASSOCIATIONS GRAND DEFENSEUR DE L HISTOIRE REUNIONNAISE VIENNENT NOUS DONNER DES LECONS; MON FAMILLE EST NOIR, BLANC ET MALBAR. C EST LE PRESENT QUI COMPTE! FAUT ACCEPTER SON PASSER POUR MIEUX SE CONSTRUIRE.
    EN CLAIR, DANS MON FAMILLE L AVAIT DES COMMANDEURS ET DES ESCLAVES, ET AUJOURD HUI JE SUIS METISSE; DONC, JE N EN VEUX A PERSONNE; ET J’AIME MES ASCENDANTS!

  3. dans ce cas là, il faut désactiver les rues Desforges Boucher (lire les naufragés de Tromelin avant), et puis tout ce qui a trait à de Gaulle (condamné à mort par contumace, à abandonné les résistants du Vercors, et les harkis, à dirigé indirectement le SAC etc), la liste serait longue. Ne soyons pas comme les américains à voir la vie qu’en Noirs et Blancs

    • Y doit fait ch… aou que c’est une créole noire y occupe un place important. Pou out gouverne sache que té son z’ancêtre té vive dan paillote mais depuis son descendance la bou avancé… Youplaboum.

    • Poukoué ou voudrait déplace son statue si li était noir ? Du vivant li la fait qu’être d’un endroit à l’autre …. m’enfin bref. Mette à li dan un musé son place lé la bas. Pas pou son z’istoire mais pou préserve le travail de son sculpteur. Zot la vu toute la finesse dans le vêtement lo boug ? Toutes les détails ? Le nom de cet artiste lé intéressant connaître. Mi espère lé pas un Bernis lol parce que boug là le scuplteur donc, l’avait un « galet ». Comme quoi l’expression créole lé bien employé …. Et té un …. zoreille ! cet mi veut dire : regarde pas à là. Porte zot regard plus loin… c’est comme ça que nous gaigne avancé. Panon. Oussa y lé Desbassin ? Lol

  4. Ça m’étonnait que le wokisme ne soit pas déjà importé à la Reunion; c’est chose faite.
    Toute histoire a ses bons et ses mauvais côtés, c’est ce qui nous permet d’avancer sans reproduire les mêmes erreurs.
    Même si, pour faire plaisir à Mme Taubira entre autres, l’histoire de l’esclavage est amputée d’une partie.
    Bref! Je me rend compte que pour être maire il n’y a pas besoin de beaucoup d’intelligence, juste des bons pistons.

    • Et pou que y arrive jusqu’à nous y faut que lé « intacte » un peu style Pompeï…. Comme ça la pas eu aucun remaniement.

  5. Le PCR s’est battu pour que l’esclavage ( sous tous ses formes) soit reconnu comme crime contre l’humanité. Quand l’océan pacifique a eu main mise sur le projet de loi, ça été le capharnaüm et on se retrouve en 2022 avec 2 dates de commémorations, et se n’est pas fini.

    Ne vivez pas dans l’ombre de ton prochain, chère association réunionnaise.
    L’ honneur et la dignité c’est de se regarder dans un mirroir tout en sachant qu’on est pas le toutou d’un maître à pensé.
    La réunion a sa propre histoire, à chaque DOM sa propre histoire.

    L’africain n’existe pas c’est dans la tête des occidentaux : chaque hethnie a sa propre culture, sa propre histoire.
    Donc chère association réunionnaise n’enfernez pas le réunionnais dans une épisode à la c’est la mode.

  6. on a des jours , des dates , des moments assez opportuns « pour féte la liberté »qui nous donnent cette apportunité de remémorer l’instants ! mais quand on se gave de l’EURO ..cette devise qui n’est pas une monnaie de couleur , de noire ! ça ne géne en aucune maniére de s’en mette plein les poches !!! l’esclavage a été reconnu crime contre l’humanité ..ok mais moins on fera remuer le couteau ds la plaie mieux on s’en portera !! Ce qu’on doit dire c’est que maintenant nou na de l’eau courante ! chose qu’en Afrique et de par le monde c’est pas le cas ! nou na courant ! nou na la case en dure ! nou na à manger ! Euro y mank pas nou !! etc..etc.. bref ! fait qu’on cesse de nou divisé ..c’est mieux…

    • « Faut pas remuer le couteau dans la plaie » dixit pitche mais na un parti politique y mette le déni dessus c’est là qui devient mesquin et les noirs y a renforce plus son passé d’esclavagisme. A cause de zot zistement. La zamais eu autant d’engouement autour de ça et c’est cet y met le déni dessus la pas bon. Alors et bien y attise. Pou un oui pou un non y martèle y casse y déterre y fait ressurgi le douloureux passé. Nous devrez être content zordi blanc ek noir main dans la main et fier d’avoir vaincu la bêtise. Na encore d’autres bêtises qui faut vaincre. Le temps lé notre meilleur allié. Hier quand n’avait d’ chose té pas permis zordi nous trouve « normal » mais la pas été fait en un claquement d’ doigt.

  7. Faudrait déplacer la statue de rolland garros aussi et baptiser l aéroport de gillot : aéroport Nelson Mandela, nommer la nrl route de kunta kinté , rue de Paris : boulevard ratsiraka , jardin de l etat : jardin des esclaves marrons , et le piton des neige : le piton des vanités…
    Ps ; personne ne cite furcy ,connaissez vous son histoire après qu il fut affranchis ?…
    Il y as du boulot madame dépêchez vous de déboulonner et dévisser toutes les statues et plaques…

  8. ben faut aller au bout des choses, pas qu’un peux. pourquoi pas enlever la photo de macron dans les mairies alors? parce qu’ali y continu l’esclavage noire avec l’afrique, toute president franzais l’exploite pauv zafricains! alors, alors? mais pour cela il faut avoir des c….. pas le bouche.

Répondre à Panon Annuler la réponse

Your email address will not be published.

Article précédent

Journée mondiale des donneurs de sang à la Nordev ce week-end

Article suivant

Paralysie du visage : Justin Bieber contraint d’annuler ses concerts

Free Dom