/

Saint-Denis récompensée pour son Écoquartier PRUNEL

4 min de lecture

La Ville Saint-Denis, s’est vue remettre un trophée et un label étape 2 par la Ministre déléguée au Logement, Emmanuelle Wargon, et le Président de la Commission Nationale ÉcoQuartier, Florian Bercault, pour son ÉcoQuartier PRUNEL.

Un label étape 2 : ÉcoQuartier en chantier

Ville citoyenne et écologique, Saint-Denis a approuvé fin 2016 l’inscription du projet PRUNEL (Projet de Renouvellement Urbain du Nord Est Littoral) dans la démarche ÉcoQuartiers. Portée par le Ministère de la Transition écologique, cette démarche favorise de nouvelles façons de concevoir, construire et gérer la ville durablement. PRUNEL s’y inscrit naturellement, ayant pour objectif de donner la priorité à l’humain, à sa dignité, à la création de lien social et intergénérationnel dans un cadre de vie valorisé. C’est pourquoi, après la signature de la Charte ÉcoQuartiers en avril 2017 et la labellisation de PRUNEL en étape 1, l’ÉcoQuartier dionysien sera désormais labellisé en étape 2 : « ÉcoQuartier en chantier ».

À cette occasion, la Ville de Saint-Denis s’est vue remettre un trophée conçu par les élèves de l’école Boule et réalisé par la céramiste Ornelle Vey. Ce label est accordé aux ÉcoQuartiers pour lesquels les études sont achevées et le chantier engagé, et délivré par la commission nationale ÉcoQuartier. Pour l’obtenir, PRUNEL a été soumis à une expertise, réalisée par deux experts, d’après l’analyse du dossier, une visite sur site, et un échange avec les acteurs locaux du projet. Cette expertise a souligné certains points forts comme la concertation, la co-construction du projet avec les habitants ou l’accompagnement au relogement des familles.

Une nouvelle dynamique pour le quartier

La zone concernée par le projet s’étend de l’Espace Océan jusqu’à Sainte-Clotilde. PRUNEL vise à apporter un nouveau visage et une nouvelle dynamique à ce secteur où l’habitat individuel est fortement dégradé et les lieux de vie quasiment inexistants. Demain, l’ÉcoQuartier proposera : un habitat agréable, durable et facteur de mixité sociale, avec des logements dignes et durables, alliant confort thermique, acoustique, ventilation, sobriété énergétique et énergies renouvelables. Ajouter à cela des espaces publics généreux et ombragés favorables aux mobilités douces et actives, incluant des lieux de rencontres et de vivre-ensemble pour toutes les générations.

Les déplacements à pied, à vélo, en fauteuil ou en transports en commun (dont les futurs Réunion Run Rail et CINOR TAO) seront favorisés. Il y aura également des équipements publics conviviaux au service du développement humain, prenant en compte les enjeux éducatif et intergénérationnel, prioritaires dans ces quartiers en REP+ (Réseaux d’Éducation Prioritaires Renforcés), des équipements structurants à usages mixtes, facilement accessibles et attractifs pour développer les rencontres et les pratiques solidaires et de bien-être, avec une redynamisation économique, un changement d’image du quartier, de l’immobilier tertiaire, etc.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Favoriser la production agricole locale : la ville de St-Denis et la SAFER s’associent

Article suivant

Le Tampon : inauguration du Centre Municipal de Piton Hyacinthe

Free Dom