Saint-Leu : 10 mois de prison pour avoir arraché sa plaque d’immatriculation

1 min de lecture
2

Les faits se sont produits le 6 mars dernier à Saint-Leu.

Un barrage avait été installé au niveau de Kélonia par les gendarmes, qui contrôlaient les attestations de déplacement des automobilistes. Un chauffard, circulant sans attestation, ni permis ni assurance, passe devant le barrage sans s’arrêter mais perd le contrôle de son véhicule un peu plus loin et finit dans un muret. Il arrache alors la plaque arrière de son véhicule et repart de plus belle.

Les gendarmes auront cependant le temps de relever le numéro de la plaque avant du chauffard et de ne tarderont pas à le retrouver. Il a été présenté au tribunal de Saint-Pierre ce mardi pour délit de fuite. Ne possédant pas de casier judiciaire, il a écopé d’une peine de 10 mois de prison avec sursis ainsi que 600 euros d’amende.

2 Commentaires

  1. A malin, malin et demi ! C’est ça la tactique du gendarme : avoir les yeux en face des trous ! Mdr ! Il a retiré sa plaque arrière alors que les gendarmes avaient relevé son numéro sur la plaque avant ! Ceux qui exercent parfaitement leur métier et avec de l’ancienneté ont déjà le coup d’oeil sur l’automobiliste qui cherche à faire le mariole sur la route !

  2. Le gars a la force pr arracher une plaque a la main vissee sur l engin
    D habitude ils mettent leur main dessus pr vous empecher de lire la plaque qd ils vous depassent et vous jurent avec ube queue de poisson

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Campagne de grippe saisonnière : priorité pour les personnes à risque

Article suivant

Saint-Leu : elle frappe ses enfants à coup de galets et de tuyau d’arrosage

Free Dom