/

Saint-Louis : revaloriser les bas salaires et résorber les emplois précaires en juillet

4 min de lecture
6

C’est ce qu’annonce le maire de Saint-Louis, Patrick Malet, dans un communiqué de presse. “Lors de notre campagne électorale en 2014, la majorité municipale avait d’ores et déjà identifié la question de la revalorisation des bas salaires et de la résorption de l’emploi précaire comme une priorité. Pour prendre les meilleures dispositions en faveur des agents et garantir leur faisabilité, il était nécessaire que la situation financière de la collectivité s’améliore.

C’est aujourd’hui chose faite. Depuis le 31 décembre 2017, la section de fonctionnement de notre budget affiche un résultat positif et constate l’effacement total du déficit résiduel créé en 2009.

A présent que nous avons tenu nos engagements de campagne à l’égard de la population (cantine gratuite, fin du déficit budgétaire), il m’importe d’offrir aux agents de nouvelles mesures en faveur de leur bien-être et de leur motivation.

Bien sûr nous nous sommes attelés à cette question depuis notre élection par :

  • la création d’un service dédié au bien-être au travail qui a œuvré pour instaurer les mesures d’hygiène et de sécurité réglementaires sur les postes de travail, qui a entrepris la dotation des agents en équipements de protection individuelle,
  • l’adaptation de l’organisation permettant la prise en compte des compétences de chacun afin d’offrir à chaque agent un poste de travail adapté,
  • la mise en place de mesures de formation qualifiantes notamment par le biais de la validation des acquis et de l’expérience,
  • la déclinaison d’un plan de formation que le conseil municipal a reconduit.

La prise en compte des attentes des agents reste une préoccupation première pour notre collectivité, raison pour laquelle j’ai entrepris un travail d’écoute auprès des représentants du personnel durant toute l’année 2017.

Enfin, j’ai demandé aux services de travailler à la définition d’un plan de résorption de l’emploi précaire et de revalorisation des bas salaires. Cette étude doit permettre la prise en compte tant des objectifs de valorisation des agents que de conduite des projets d’envergure dont la collectivité toute entière a besoin (NPNRU, construction d’écoles neuves, rénovation du bâti scolaire, amélioration du réseau routier…).

Aussi, à l’heure où la section de fonctionnement a retrouvé son équilibre, il m’est désormais possible d’annoncer formellement aux agents communaux de Saint-Louis que je soumettrai au comité technique puis au conseil municipal, à intervenir au plus tard au mois de juillet 2018, un plan de résorption des contrats précaires et de revalorisation des bas salaires”.

 

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.



6 Commentaires



Free Dom
WordPress Video Lightbox