/

Saint-Paul: la clim pour l’école de Mont Roquefeuil, le maire rencontre les parents d’élèves

4 min de lecture

Une bonne nouvelle pour les parents d’élèves de l’école de Mont Roquefeuil. Le maire de Saint-Paul, Joseph Sinimalé, a décidé de faire installer des climatiseurs dans les salles de classe de Roquefeuil d’ici le second semestre.

L’élu demande ainsi aux élèves et à l’équipe pédagogique de patienter le temps pour EDF de procéder au renforcement du réseau électrique. Ce délai d’attente ne devrait pas dépasser 6 mois.

“Nous ferons en sorte que, pour la prochaine période de fortes chaleurs, les enfants bénéficient de meilleurs conditions de travail”, promet Joseph Sinimalé.

En dépit de ce projet d’installation des climatiseurs dans ces écoles, la mairie de Saint-Paul indique qu’elle est à la recherche des conditions alternatives à la climatisation qui constitue l’objet d’inquiétudes en terme de capacité énergétique et de santé.

Cette décision de la mairie de Saint-Paul intervient après les deux manifestations des parents d’élèves qui réclament, entre autres, la réparation des nacos et l’installation des voiles d’ombrages dans les cours et l’installation de la climatisation dans les salles de classe.

 

Amélioration du confort thermique à Louise Siarane et à l’Etang

Après les représentants des parents d’élèves de Rocquefeuil en début de semaine, le maire Joseph Sinimalé rencontrait ce jeudi leurs homologues des écoles primaire et maternelle Louise Siarane et de l’Etang. Le thème de la rencontre : la chaleur élevée dans
les salles de classe.
Comme il avait été acté avec la communauté éducative et dans le cadre exclusif de l’amélioration des conditions d’apprentissage des enfants pendant le temps scolaires, le maire a décidé de faire climatiser les salles de cours dans les deux établissements
scolaires. « Je me suis engagé pour l’amélioration du confort thermique des écoles du littoral qui souffrent de la chaleur. Mais on ne pouvait pas prévoir que 2019 allait être aussi chaud. Et malheureusement, avec le dérèglement climatique, cela ne va pas
s’améliorer. On va agir pour améliorer les conditions de travail des enfants », a insisté le maire. Toutefois, le calendrier opérationnel reste conditionné à la réactivité d’EDF pour le renforcement du réseau électrique. Un délai d’intervention soumis à de nombreux paramètres et qui varie entre 4 et 6 mois minimum et régulièrement plus.
Le maire a par ailleurs précisé que la climatisation systématique des salles de classe n’était pas la solution privilégiée. Pour des raisons d’économie énergétique déjà mais aussi de santé. De fait, la ville travaille d’ores et déjà sur un projet d’amélioration du
confort thermique passif dans les classes, sans passer par une climatisation systématique. Un projet qui sera adapté à chaque établissement et pourra notamment prévoir la création de zones d’ombrage plus importantes, la construction de préaux, de
l’isolation thermique, le renforcement de la ventilation naturelle et des brasseurs d’air…
« On s’est inscrit dans une démarche de développement durable pour nos nouvelles écoles.
On doit s’y maintenir pour l’ensemble de nos établissements », a conclu le maire.


Poster un Commentaire

avatar
Free Dom
WordPress Video Lightbox