Saison cyclonique : 8 systèmes attendus aux abords de la Réunion pour 2019/2020

.A La Réunion, la menace cyclonique s’étend de novembre à avril avec un maximum de risques sur les trois moiscd’été austral (janvier, février et mars). Néanmoins, sur le bassin cyclonique du Sud-Ouest de l’océan Indien, desccyclones matures ont déjà été observés dès le mois d’octobre et jusqu’en mai. Compte tenu du relief de
La Réunion, les effets de ces perturbations peuvent être localement fortement modifiés voire amplifiés. En effet,cla présence de couloirs d’accélération du vent peut accroître les effets destructeurs de ces phénomènes, tandis que les pluies sont également généralement exacerbées par le relief, dans l’intérieur de l’île et dans les Hauts, des secteurs au vent de l’île plus particulièrement.

L’ouverture de la saison cyclonique est l’occasion pour les Réunionnais, les services de l’État, les collectivités et les entreprises de se préparer face à ce risque naturel qui peut être dévastateur. Ce temps fort a deux objectifs principaux :
• la préparation et la mobilisation des services concourant à la gestion de crise, pour s’assurer que leur organisation permettra, le cas échéant, d’assumer leurs missions essentielles.
• la sensibilisation de la population en rappelant les conduites à tenir en fonction des différents niveaux d’alerte.

La saison cyclonique 2019/2020 devrait être caractérisée par une activité majoritairement localisée sur la partie Ouest du bassin où se trouvent les terres habitées. Concernant le niveau d’activité, la tendance est incertaine, mais on peut s’attendre à ce qu’elle soit proche de la normale à l’échelle du bassin cyclonique du Sud-Ouest de l’océan Indien1 . Cette
saison pourrait donc connaître au total entre 8 et 11 systèmes (tempêtes et cyclones), avec un peu plus de la moitié d’entre eux (entre 4 et 7) atteignant le stade de cyclone tropical.

Nous estimons que sur l’ensemble de la saison cyclonique 2019-2020, il y a une
probabilité de 40% de connaître une activité proche de la normale, et une
équiprobabilité de 30% pour que l’activité cyclonique soit supérieure ou inférieure
à la normale2

. On s’attend, avec une probabilité de 70%, à avoir 8 à 11 phénomènes cycloniques (tempêtes et cyclones) sur le Sud-Ouest de l’océan Indien, dont 4 à 7
deviennent des cyclones tropicaux. Cette saison cyclonique n’a pour l’instant vu le développement d’aucun système
significatif (tempête ou plus) et aucun signal de formation n’apparaît pour l’instant d’ici fin novembre. Alors qu’une année sur deux en moyenne, la première tempête
tropicale se forme avant le 15 novembre, le démarrage de cette saison sera tardif, mais les conditions favorables à la formation des phénomènes cycloniques vont
graduellement s’installer sur l’Ouest du bassin (à l’Ouest des Chagos) à partir du mois de décembre. C’est bien sur cette zone que l’activité devrait ensuite
majoritairement se focaliser pour le reste de la saison, impliquant un risque accru pour les terres habitées.

Au niveau des types de trajectoire, une tendance des systèmes à descendre assez rapidement vers le Sud devrait se dégager, sans pour autant exclure les autres types de trajectoires (c.a.d orientées vers l’Ouest, ou plutôt en forme de parabole … ni même les trajectoires atypiques comme celles orientées vers l’Est).
Dans ce contexte plutôt propice à l’impact sur les terres habitées, il convient de mettre en œuvre dès à présent et comme chaque année, les précautions d’usage de début de saison cyclonique. Rappelons que pour un endroit donné, il suffit d’un seul système pour connaître un impact pouvant être catastrophique.

Le dispositif ORSEC évolue.

L’amélioration du dispositif d’alerte cyclonique est le fruit d’une réflexion engagée à
l’issue de la saison cyclonique 2017/2018 en partenariat avec les élus du territoire. La
démarche a été structurée en trois phases de juillet à novembre :
o Une phase de concertation : le préfet de La Réunion a saisi les maires par
courrier afin de recueillir leurs propositions concrètes d’évolution du
dispositif d’alerte.
o Une phase d’élaboration au travers de groupes de travail réunissant les
services de l’Etat, les services de secours et de sécurité, les collectivités
locales et plusieurs partenaires concourant à la gestion de la crise.
o Une phase de proposition : les éléments issus des 2 précédentes phases ont
fait l’objet d’une synthèse présentée à l’ensemble des acteurs concourant à
la gestion de crise.
Les évolutions du système d’alerte cyclonique ont été intégrées dans un nouveau
dispositif ORSEC « Cyclone » qui a été approuvé par arrêté préfectoral le 17
décembre 2018.

Afin de permettre une meilleure lisibilité du système d’alerte, tant pour la population
que pour les gestionnaires de crises, il a été décidé de ne plus superposer les plans
ORSEC « cyclone », système de compte à rebours avant l’impact d’un météore, et
« Evènement Météorologique Dangereux », système de vigilance fondé sur
l’intensité des pluies, des vents, de la houle et leur dangerosité.
Dès lors que La Réunion sera sous l’influence ou la menace d’un système
dépressionnaire, le dispositif ORSEC « Cyclone » sera déclenché à l’exclusion de tout
autre, selon les différentes phases suivantes

Free Dom, le site web, fait le choix d'un participatif sans modération à priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

4
Poster un Commentaire

avatar
3 Comment threads
1 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
4 Comment authors
maillotBling bling et bla blaZat 974giletpasjone Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
giletpasjone
Invité
giletpasjone

Il faut nous préparer à affronter les forces de la Nature ! Que Dieu nous protège !

Bling bling et bla bla
Invité
Bling bling et bla bla

Noé sors de ce corps.

Zat 974
Invité
Zat 974

E nrésumé….les salariés devront être REsponsables avant le ROUGE!!!!!
Fichus Prefets et Elus!!!

maillot
Invité
maillot

Bjr mi espere que le préfet la sera meilleur que l’autre parce que des fois dans le nord les calme et dans le sud le vend les fort et i casse toute et de toute façon quand on voit que c trop fort chez vous vous.ne sortez pas pour aller travailler de toute façon si vous ne travaillez pas ce jour la votre employeur ne va pas vous renvoyez on peut s’arranger enfin mi espère que les cyclone qui vient seront pas trop violent déjà