Mobilisation des saisonniers agricoles devant la préfecture

6 min de lecture
3

Et on va encore une fois parler de la filière cannes dans l’actualité ! Ce vendredi 22 juillet , à 9H, un rassemblement est prévu devant la Préfecture de Saint Denis, tout comme d’autres sont programmés devant les deux usines de Bois Rouge et du Gol à Saint Louis.

Pour St Denis, ce sont les saisonniers de TEREOS travaillant dans le milieu qui vont se faire entendre.

REPORTAGE VIDEO : 

Le décret du 30 mars 2021 fixant les nouvelles règles relatives à l’assurance chômage rendra impossible la situation de l’allocation retour à l’emploi des salariés saisonniers (Allocation Chômage). Les négociations conflictuelles de la Convention Interprofessionnelle de la Canne 2022 vont engendrer beaucoup de retard dans le démarrage de la campagne sucrière.

Ces salariés contractuels seront exposés après la fin de leurs contrats CDD à des situations financières désastreuses, compte tenu de sa durée. En effet cette dernière est inferieure aux règles d’éligibilité pour les allocations chômages « moins de 6 mois, moins de 130 jours et
inférieur à 910 heures de travail ».

Cette situation entraînera des conséquences sociales de grandes ampleurs. Ces salariés capitalisant d’importantes anciennetés dans l’entreprise et formés sur des métiers spécifiques liés à l’activité sucrière et pour certains avec peu de qualification, ne pourront pas retrouver un emploi aussi aisément.

Les conditions de vie déjà difficiles de ces salariés contractuels, en situation de grande pauvreté, seront davantage dégradées sans allocation chômage et sans emploi. Ceci est encore plus vrai dans le contexte de crise géopolitique écrasante avec des taux d’inflations
historiques que nous traversons.

La CFDT dénonce cette nouvelle règle apocalyptique relative à l’Assurance Chômage, non adaptée et sollicite la bienveillance des pouvoirs politiques régionales pour agir auprès du gouvernement pour que des règles dérogatoires spécifiques soient adaptées aux modèles
économiques et sociales de notre territoire.

La protection sociale et financière de ces salariés saisonniers garantissent l’avenir de cette Filières Canne Sucre Energie et Alcool.
Les salariés exprimeront leurs inquiétudes devant la Préfecture ce matin à 9h00  vendredi 22 juillet.

Le député Jean Hugues Ratenon à la rescousse

Dans un communiqué, le député de La Réunion, a manifesté son soutien aux saisonniers agricoles.

« Dès ma descente d’avion ce matin, je me suis rendu devant la préfecture pour apporter mon total soutien aux saisonniers agricoles dans la lutte aujourd’hui pour revendiquer une dérogation au décret du 30 mars 2021 fixant les nouvelles règles relatives à l’assurance chômage.

A l’époque de l’examen de cette réforme scandaleuse à l’Assemblée Nationale, avec mon groupe LFI, nous avons combattu et nous nous sommes opposés à ce texte qui, avions nous alerté, allait jeter encore plus dans la précarité celles et ceux qui perdent leur emploi.

Toujours plus de cotisations sur les bulletins de salaire mais une fois que vous revendiquez vos droits, le compte n’y est pas. Ouverture des droits allongée, une indemnisation moins longue et moins importante.

Conséquence : des milliers de bénéficiaires se retrouvent étranglés financièrement du jour au lendemain.

Les saisonniers qui vivent déjà dans des conditions difficiles ont été pénalisés par la mauvaise foi de TEREOS sur la convention canne 2022-2027 qui entrainé un retard du démarrage de la campagne sucrière. Résultat :ces saisonniers n’auront pas droit à l’allocation chômage puisque ne réunissant pas les conditions d’éligibilité imposées par Macron et gouvernement : avoir travaillé au moins 6 mois soit 130 jours travaillés ou 910 heures de travail.

C’est pourquoi, je vais demander au Ministre du Travail et au ministre de l’agriculture de s’accorder pour donner cette dérogation aux nouvelles règles d’indemnisation chômage à ces saisonniers, indispensables pour le bon fonctionnement de toute la filière canne-sucre-rhum-énergie.

Sans eux c’est toute la filière qui en pâtira avec toutes les conséquences sociales et économiques. »

 

3 Commentaires

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Piton de la fournaise : nombreux éboulements enregistrés dans le secteur de la Rivière de l’Est

Article suivant

Contrôles routiers à Ste-Suzanne et à St-Gilles les Bains : un pilote arrêté sur une moto volée

Free Dom