Après leur mobilisation, les Salaziens obtiennent la mise en place de créneaux fixes pour les travaux routiers

2 min de lecture
5

La colère grondait ce matin sur la route du cirque de Salazie. Confrontés aux purges et divers travaux sur les falaises et les murs de protection, les Salaziens estiment être pris en otage.

Les manifestants ont obtenu un engagement de l’UTR sur la mise en place à partir de mercredi de créneaux fixes. Ils déplorent l’absence des élus sur le site.

« Tous les jours depuis 1 mois, nous sommes empoisonnés par ces purges qui démarrent trop tôt le matin et s’achèvent trop tard, aller au travail est un calvaire, nous sommes bloqués pendant trois quarts d’heure, une heure, ça ne peut plus durer. Il faut que les horaires soient changés mais on fait face à un mur« .

Un internaute indique : « Les manifestants de la RD48, route de Salazie ne s’opposent pas aux purges qui sont nécessaires à la sécurisation de la route, mais demandent la mise en place de créneaux fixes afin de réduire l’impact sur leur vie quotidienne. Les coupures allant jusqu’à 40 minutes sont aléatoires et bouleversent le quotidien des Salaziens et autres usagers de la RD48« .

Une trentaine d’entre eux empêche donc les équipes de démarrer le chantier aujourd’hui et de procéder aux purges.

« Conséquence, aujourd’hui la route est libérée et on circule » explique une riveraine. Ils en appellent à une concertation en urgence avec les services concernés et en premier lieu, avec la mairie.

 

5 Commentaires

    • Non, des arabes, c’est increvables…. il faut les fouetter un peu, mais c’est tout….si on mets les ancêtres de Mussar comme contre maitre, le tour est joué….

  1. Il n’y a qu’une seule route…et on se plaind de travaux prévus, annoncés et utiles pour notre sécurité. Les horaires de fermetures le matin sont connus donc pour aller bosser il faut anticiper. Prenez l’exemple de ceux qui sortent de St Benoît a 5h30 pour être a st Denis a 7h (ce qui est désolant). La solutions c’est d’annuler tout type de travaux alors

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Flashé à l’aller à 189 km/h, et 20 minutes plus tard, au retour à 142 km/h

Article suivant

St Leu : le forcené qui s’était retranché chez lui condamné à 2 ans de prison avec sursis

Free Dom