Sale temps pour « Croire et Oser » : après Vanessa Payet, c’est Frédéric Maillot qui quitte le Parti qu’il a fondé

5 min de lecture
11
Frédéric Maillot (de son nom d’artiste Frédérik Mayo) qui est le fondateur de « RSKP », est à l’origine de la création de « Croire et Oser », mouvement politique qu’a rejoint Alexandre Laï Kane Cheong. Ce dernier est devenu depuis son porte drapeau.
Mais depuis ces derniers mois, il y a comme un flottement au sein de ce Parti politique qui avait fait naître beaucoup d’espoir notamment du côté des personnes, principalement des jeunes, qui ne croyaient plus vraiment en la politique traditionnelle. Une politique qui donnait l’impression d’être la chasse gardée des mêmes personnes depuis des décennies.
Force est de constater que « Croire et Oser » traverse aujourd’hui réellement une zone de turbulences. Après le départ il y a peu de Vanessa Payet (7% des suffrages aux dernières municipales à Saint-Denis), c’est au tour d’une des figures principales de claquer la porte du Parti politique aux couleurs du Flamboyant.
Frédéric Maillot, un gars la kour, du Chaudron plus précisément, qui  explique dans un long post, en créole, sur sa page Facebook, les raisons pour lesquelles il a préféré prendre ses distances avec « Croire et Oser ». Parmi ces raisons figure la « rupture de confiance » entre lui et l’actuel leader du mouvement à savoir Alexandre Laï Kane Cheong (Alec), chef de file de l’opposition municipale à Sainte-Suzanne et conseiller communautaire à la Cinor depuis juin dernier.

« san la konfyans mi pé ma kontinué… la konfyans ké la vé ant mwin é mon fra Alexandre Laï Kane Chéon la boujé…

Voici ci-dessous le post de Frédérik Mayo :
« Mwin la kit croire&oser
La séson politik lé rouvèr komidi, bonpé domoune i krwaz a mwin dann shomin pou domann a mwin si mwin sra kandida proshin kantonal, néna minm la ni rod a mwin lakaz pou di amwin zot paré done la min si mwin lé kandida.
Mwin sra pa kandida kantonal 2021.
Epi par lo minm lokazyion mi anons osi ke néna 4 sominn de sa mwin la kit mon parti Croire&Oser parti ke mwin kréé néna 10zan déryèr.
Lavantur ék parti la i yarèt la minm pou mwin, lo kèr gro mi di a zot sa.
Croire&Oser lé pa in parti in ke mwin la rejwinn, non sé in parti ke mwin la kréé ék bann dada bann frèr bann sèr forséman mi fé pa li sanm gèté d’kèr.
Mon dépar lé pa lyé ék sék Vanessa PAYET ke lété nout tét de list an 2020 pou minisipal, par kont mi pé pa nyé ke le trètman ke le parti la rézerv a li la déplu a mwin forteman.
Epi la konfyans ke lavé ant mwin é mon fra Alexandre LAI KANE CHEONG la boujé é san la konfyans mi pé pa kontinué.
Mon konfyans mon fidélité mon lamour pou parti la, mwin té krwa té pu ou plito lété pa a prouvé mwin la tronp a mwin, pourtan Aragon té prévni a mwin « Rien n’est jamais acquis à l’homme ni sa force ni sa faiblesse ni son cœur »
Na in journalist la di dann télé lot kou « croire et oser et le parti de demain » mi pans li tronp pa li. Malgré mwin lé pi anndan Croire&Oser lé sertinnman inn dé pli gayar lavantur mwin la konu parsk na ryin lé pli joli in zénès i batay pou son péiy.
Mi swèt a li lo méyèr pou domin ék tout mon lamour…
« Nou la kabosé dann fon la
Nou la di domoune
Alon tyinbo nou larg pa
Pou fé pèt la shinn zesklav la »

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

11 Commentaires

  1. Trop d’égo , cela devait se passer ainsi

    La situation était désespérée, mais la compétition interne ressemble à « The Voice », l’émission de télé-crochet de TF1.

    Tout le monde veut en être , tout ça sonne faux.

  2. Prévisible. Les personnalités des personnes qui composent ce mouvement sont trop virulentes, imbus d’elles-mêmes et sans auto-critique pour ne pas avoir penser que ça finirait en implosion à cause de la lutte pour le pouvoir, pour la lumière, pour son petit ego. Rien à regretter vu qu’ils n’ont jamais rien proposé mais juste critiqué et faire croire à ceux qui ont voulu y croire, que l indépendance serait une bonne chose pour La Réunion.

    • Qui a parlé d’indépendance, pas croire et osé, je n’ai jamais entendu cela dans leur discours. Mais d’autonomie énergétique et alimentaire, une île de la réunion pour les réunionnais, par les réunionnais.

      Faut pas jugé l’oiseau par son plumage, mais ouvrir la cage pour voir jusqu’à où il peu volé librement

      • Vous voulez un nouveau Madagascar en somme. Mais est-ce que tous les réunionnais le veulent? Beaucoup n’exècrent pas d’être des français contrairement à ce que vous voulez véhiculer. Et pis j’adore le « autonomie » quand on connaît les profils de vos leaders, assistés de l’état à coup de RSA ou de subventions publiques sans lesquels leurs jobs n’existeraient pas. On appelle ça cracher dans la soupe.

  3. Très beaucoup parcours mais c’est fini je sent…j’ai entendu dire que LKC Alexandre a des soucit judicaire et qu’il pourrai plus chaviré des table
    Affaire à suivre prochainement…

Répondre à Charles Annuler la réponse

Your email address will not be published.

Article précédent

Céline Sitouze, élue de l’opposition à Ste-Marie, rejoint Huguette Bello aux régionales

Article suivant

Le binôme Amandine Ramaye/Jean-Louis Very dans le canton 7 de St-Benoit/ Plaine-des-Palmistes

Free Dom