/

Sénatoriales : l’union hypocrite à droite, l’union impossible à gauche, par Yves Mont-Rouge

12 min de lecture
1

Aux dernières nouvelles, le PLR d’Huguette Bello devrait présenter une liste conduite par Emmanuel Séraphin. La gauche part divisée à la bataille des sénatoriales.

A droite : après une série de contractions douloureuses et de gloussements inutiles, la plateforme a pu accoucher dans la douleur du « bébé » de l’union. La liste, on le sait (et Freedom vous l’avait dévoilée mardi matin en exclusivité) sera conduite par Nassimah Dindar suivie de Jean-Louis Lagourgue, de Viviane Malet et de Michel Fontaine. La droite avec ses environs 800 grands électeurs pourrait facilement avoir deux élus au soir du 24 septembre, voire même 3 si elle vote comme un seul homme. Bref, si elle se montre disciplinée et s’il n’y a pas de dispersion de ses voix.Vous le savez aussi, avant de se mettre d’accord lundi soir dernier dans un hôtel Saint-Gillois, Nassimah Dindar et Michel Fontaine avaient essayé de monter une « liste d’ouverture » au centre avec Thierry Robert (LPA). Et la présidente avait même rencontré plus d’une fois André Thien-Ah-Koon, le maire du Tampon. Mais très rapidement, les points ont été mis sur les « i », après le retour de vacances de Didier Robert et de Jean-Paul Virapoullé. La fin de la récréation a été vite sifflée. Les principaux protagonistes de la droite locale ont été mis devant le fait accompli, à savoir : la présence de deux listes aurait fait exploser la plateforme avec des conséquences néfastes aussi bien dans le camp des Fontaine-Dindar que dans celui de Didier Robert et consorts. Didier Robert se serait ainsi coupé d’une bonne partie de sa base électorale (détenue par les maires et notamment ceux des grandes villes comme Saint-Pierre, Saint-Paul …) et les maires « dissidents » se seraient retrouvés à poil au niveau des crédits de la Région. On l’a dit et redit, ces élus là, ceux de la plateforme, se tiennent mutuellement par la barbichette. La vie politique de l’un dépend incontestablement de l’autre. Et vice-versa.

Nassimah Dindar a donc obtenu ce qu’elle voulait : conduire une liste d’union, fusse-t-elle hypocrite.

Nassimah Dindar a donc obtenu ce qu’elle voulait : conduire une liste d’union, fusse-t-elle hypocrite. Quant à Michel Fontaine, si Viviane Malet n’est pas élue, il pourra alors la « placer » à la présidence du Conseil départemental. Et si elle est élue et si la loi sur la moralisation de la vie publique devait interdire un quatrième mandat consécutif, Michel Fontaine pourrait alors la faire démissionner et récupérer un poste de sénateur. Vivianne Malet deviendrait ainsi la Jacqueline Farreyrol de Didier Robert.

Question : qui a « entubé » qui dans l’affaire ? A droite, notamment dans le camp de Didier Robert, on se frotte les mains en disant que Thierry Robert, patron du LPA, s’est fait « rouler dans la farine » par Nassimah Dindar et Michel Fontaine qui l’auraient utilisé comme « moyen de chantage » avant de le jeter tel un kleenex. Dans l’entourage de Thierry Robert, la version est toute autre : « Ce sont Joseph Sinimalé, Jean-Paul Virapoullé et Jean-Jacques Morel qui se sont fait avoir : Virapoullé voulait placer son fils à la tête du Conseil départemental ; Joseph Sinimalé voulait y installer Cyrille Melchior et Jean-Jacques Morel se voyait déjà à la tête du Département. Les trois ont été trompés par Fontaine et Dindar ». De la politicaillerie, tout ça !

Au centre

Michel Dennemont pressenti pour être en seconde position sur la liste Dindar-Fontaine, puis jeté comme un « malpropre », a finalement décidé de mener une liste « de rassemblement ». Pour l’anecdote, notons qu’ils ou elles veulent toutes et tous mener une « liste de rassemblement ». Sur la liste du maire des Avirons, on devrait retrouver Thierry Robert (LPA).Pour info, le député de la 7ème circonscription rencontre aujourd’hui Brigitte Hoarau, tête de liste « En Marche ». Mais il s’agit d’une rencontre programmée bien avant la déclaration de candidature de Michel Dennemont. Rien à voir donc avec la rumeur qui a circulé ces derniers jours selon laquelle, Thierry Robert, « zappé » par Dindar-Fontaine, allait rejoindre Brigitte Hoarau qu’il avait préalablement qualifiée de « sous-marin » de Didier Robert et que soutiendra, bien malgré lui, son ancien allié Jean-Gaël Anda (Saint-Pierre), dont le « mentor » n’est autre que Jean-Paul Virapoullé. Un vrai « galimatia » !

Au centre toujours, il est dit que Tak devrait « partager » sa centaine de voix. Un « peu-beaucoup » pour Nassimah Dindar (les deux élus s’entendent comme cul et chemise), un peu pour Brigitte Hoarau et un peu pour la gauche. Il est comme ça Tak, il aime bien mettre ses œufs plusieurs paniers.

 

A gauche : le ps organise un conseil fédéral mardi prochain. 

comme pour la présidentielle et les législatives, c’est la débandade, la division. Une gauche éclatée, à la grande déception de Jean-Pierre Marchau (Les Verts) qui, dans un communiqué, a tenté un dernier appel à l’union hier. En vain.  Le PCR venait tout juste d’annoncer la candidature de Gélita Hoarau, la sénatrice sortante, qui mènera une liste sur laquelle on devrait retrouver, entre autres, Maurice Gironcel, le seul maire communiste de la Réunion. PS et PCR n’auront même pas pris le temps de discuter. Il faut dire que les deux partis ne sont plus du tout sur la même longueur d’onde depuis quelques temps déjà.

Le PS conduira également sa liste de son côté. Depuis fin de l’année dernière, le conseil fédéral avait déjà désigné deux têtes de liste : Christian Annette et Jean-Luc Saint-Lambert. Un autre conseil fédéral doit se tenir mardi prochain. Reviendra-t-il sur sa décision initiale et acceptera-t-il, comme semblent le souhaiter certains élus socialistes, d’investir Wilfrid Bertile (ancien député et maire de Saint-Philippe), qui se présente comme « l’homme du consensus » pouvant être le trait d’union entre le PS et le PLR d’Huguette Bello ? Rien n’est moins sûr car, aux dernières nouvelles, le PLR (Pour La Réunion) envisagerait de constituer sa propre liste aux sénatoriales. Une liste qui serait menée par Emmanuel Séraphin, bras droit de Mme Bello et candidat malheureux aux dernières législatives dans la 7ème circonscription (face à Thierry Robert). On aurait pu penser que PLR soutienne le PS d’autant que Gilbert Annette et la fédération PS avaient défendu la candidature de Mme Bello en tant que tête de liste aux régionales de décembre de 2015. Sans compter aussi que la fédération n’avait pas hésité de « dégager » la socialiste Virginie Gobalou de la 7ème circonscription et de la « parachuter » dans la 4ème pour laisser la place à Emmanuel Séraphin.

Manifestement, les choses ont changé. Il ne devrait pas avoir de renvoi d’ascenseur. Ainsi va la vie politique ! Rappelons qu’au passage, le PS a déjà perdu Gobalou (conseillère municipale de l’opposition  à Saint-Pierre) qui soutiendra Brigitte Hoarau « En Marche » car la conseillère municipale de l’opposition de Petite-Ile lui avait donné un coup de main aux législatives. Quid de Patrick Lebreton (Saint-Joseph) avec sa quarantaine de voix ? En tout cas s’il y a bien un socialiste qui a déjà choisi son camp depuis longtemps, c’est Michel Vergoz, maire de Sainte-Rose et sénateur sortant. Lui, c’est Macron toute, à fond la caisse pour « En Marche » ! Sans doute s’attend-t-il à obtenir une petite « sucette » du gouvernement !

En résumé, au jour d’aujourd’hui, on compte déjà plusieurs listes dans la course des sénatoriales : celles de l’union de la droite menée par Nassimah Dindar, de Michel Dennemont (LPA), de Gélita Hoarau (PCR), de Brigitte Hoarau (En Marche), du PS (qui doit choisir sa « locomotive »), de Vanessa Miranville, maire de La Possession (qui ressemble plus à une liste pour des élections municipales). Et peut-être une liste PLR avec Emmanuel Séraphin.

A suivre ! Rappelons que la Réunion compte 1342 grands électeurs et que ces derniers devront élire quatre sénateurs le 24 septembre prochain.

Y.M.

([email protected])


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Website Protected by Spam Master




1 Commentaire



Free Dom
WordPress Video Lightbox