Séquestration des agents de la DAAF: ouverture d’une enquête pénale

3 min de lecture
5

Trois agents de la DAAF ont été entendus hier par les enquêteurs de la brigade des recherches de Saint-Pierre. Deux d’entre auraient été séquestrés à la Plaine des Cafres à l’issue d’une mission de contrôle des élevages bovins.

Lundi 29 juillet 2019, suite à la réception d’informations précises, ces agents de la DAAF de la Réunion en charge du contrôle des élevages bovins ont initié une nouvelle procédure relative à l’état de santé d’un animal présent sur l’exploitation agricole des époux Lauret située à La Plaine des Cafres.

Après en avoir informé le Parquet, trois agents se sont rendus sur l’exploitation pour corroborer par des constatations objectives les informations en leur possession. Les trois agents se sont vus interdire de quitter les lieux par un groupe de personnes. Deux des trois agents n’ont pu partir que le lendemain en début d’après-midi.

Au regard des faits que ces agents ont rapporté, une enquête est ouverte pour séquestration suivie d’une libération avant le 7e jour,  violences en réunion et sur personnes dépositaires de l’autorité publique, infraction se rapportant au climat d’agressivité et d’humiliation verbale ayant manifestement engendré un retentissement pour certains des agents,  atteinte à l’intimité de la vie privée par captation, enregistrement ou transmission de l’image d’une personne, infraction se rapportant aux multiples films et photographies des agents captés sans consentement par des personnes du groupe.

Les  trois agents ont porté plainte. Le préfet de la Réunion a indiqué par courrier qu’il s’associait à ces plaintes. Les enquêteurs de la brigade des recherches ont débuté les investigations et les auditions afin de matérialiser ces infractions, identifier les mis en cause et déterminer les responsabilités de chacun.

Parallèlement, le Parquet de Saint-Pierre a reçu une plainte de Madame Laurt à l’encontre de la DAAF. Elle sera prochainement entendue afin qu’elle puisse préciser les faits reprochés à cette administration. Si des éléments laissent supposer la commission d’une infraction, une enquête sera ordonnée

 


5
Poster un Commentaire

avatar
4 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
4 Auteurs du commentaire
TotorFrançais je suiEt Ben Alla ?noeJustice pour Steve Auteurs de commentaires récents
plus récent plus ancien Le plus populaire
Free Dom
WordPress Video Lightbox