/

Signature de la convention France relance pour la requalification du centre artisanal du Bois de La Rivière St-Louis

6 min de lecture

A l’occasion de la visite sur l’île de Madame Emmanuelle Wargon, Ministre déléguée chargée du Logement, les services de l’État, la CIVIS et la Mairie de Saint-Louis se réunissent ce mardi 29 juin 2021 pour la signature de la convention de financement relative au projet de requalification de l’ancien centre artisanal du bois à La Rivière Saint-Louis.

Ce projet a été retenu lauréat de l’appel à projet régional  « fonds friches – recyclage foncier » au titre du Plan France Relance. L’attribution de la subvention « fonds friches » doit notamment permettre la démolition des bâtiments existant, préalable indispensable à la mise en œuvre opérationnelle du projet et donc la réalisation des 3 800 m² d’activités économiques qui y sont projetés (3 000 m² d’activités de production et 800 m² d’activités commerciales et de restauration).

FINANCEMENT DU PROJET
§ montant du financement Plan France Relance
AAP Fonds Friches : 500 000 € HT
Ce financement cible l’étude de programmation ainsi que les travaux de démolition.
§ d’autres sources de financements devront être sollicitées sur le projet
Budget prévisionnel de l’opération (études et travaux) : 9 150 000 € HT

« Ce quartier de La Rivière Saint-Louis, où nous sommes rassemblés aujourd’hui, représente sans aucun doute ce que doit incarner, pour les responsables des politiques publiques que nous sommes, l’équilibre territorial que nos concitoyens sont en droit d’attendre, quel que soit l’endroit du territoire où ils vivent », a déclaré Jean-Claude Lacouture, représentant Michel Fontaine, président de la C.I.V.I.S, lors de cette cérémonie.

« Le site de l’ancien centre artisanal du bois, qui a accueilli pendant de nombreuses années la manifestation Expobois, incarne le virage, le tournant, que nous devons donner à ces espaces en friches au service du développement économique et de l’emploi, et pour tout dire, au service de la ville réunionnaise de demain. Pour cette raison, il mérite un engagement fort de la puissance publique et des finances publiques ainsi que de l’ensemble des acteurs du secteur.

« C’est également la raison pour laquelle nous devons collectivement redonner du sens et de la cohérence à notre développement économique au sein de l’espace urbain et par conséquence à celui de nos quartiers qui forgent l’armature de nos cités. La Rivière, Madame le Maire, est de ce point de vue un quartier exemplaire pour ce type de politique et d’engagement. La CIVIS a toujours assumé ses responsabilités de ce point de vue puisque nous sommes propriétaire de cet espace d’une superficie de 6900 m2. Le temps est venu de le mettre au service des Rivièrois et des Saint-Louisiens. »

« Mais nous le savons tous, dans ce type de projet, le nerf de la guerre reste les financements, dans une période où les dotations s’amenuisent d’année en année. C’est la raison pour laquelle nous nous devons collectivement de faire preuve de davantage de rigueur et de discernement dans le choix des projets sur lesquels nous devons concentrer nos efforts. Une fois encore, de ce point de vue, le site du centre artisanal du Bois rempli toutes les conditions requises. »

« Les 500 000 € du Plan de relance de l’Etat qui seront consacrés à la démolition de cette friche en vue de sa reconversion sont de ce point de vue, Madame la Ministre, un signal fort adressé par L’Etat et nous vous en remercions. Dès lors, il n’est que justice que ce quartier puisse bénéficier d’un engagement concerté de l’ensemble des partenaires présents aujourd’hui. C’est une reconnaissance, et je tiens personnellement à vous remercier pour toute l’attention que vous voulez bien accorder à La Rivière, par votre intervention et votre soutien financier, pour que ce nouvel espace économique, contribue à la transformation de ce quartier en devenir. »

« Dans cette stratégie de développement économique et urbain intégré, l’intercommunalité à toute sa place et entend jouer tout son rôle. Aussi, la CIVIS est, et restera un partenaire majeur et privilégié de la municipalité et de l’Etat, sur son territoire, qui sera à la hauteur de ses obligations et de ses engagements.
J’adresse donc tous mes vœux de réussite à celles et ceux qui par leur travail sont appelés à faire de ce site un bel outil au service de la ville de Saint-Louis et de son développement économique. »

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Les élèves de l’école élémentaire les Combavas en concert avec le groupe Ziskakan cet après-midi

Article suivant

Saint-André : cérémonie « rite de passage » à l’école Félicienne Jean

Free Dom