/

Somèn Kréol à Saint-Denis : des panneaux bilingues installés dans les quartiers

5 min de lecture
2

A l’occasion de la Somèn Kréol qui se tiendra du 25 au 31 octobre, Saint-Denis voit les choses en grand pour célébrer la culture dans les quartiers ! Contes, concerts, mais également panneaux bilingues. La Ville accueille cette année les états généraux du multilinguisme qui réuniront des représentants venus de l’ensemble des Outre-Mer.

Pour Sonia Bardinot, élue déléguée à la culture : « Alon kontinué mèt la kiltir anlèr dann Somèn Kréol ! Continuons à valoriser, à transmettre les richesses de la culture réunionnaise à travers l’histoire, avec nos zarboutans. Mettons nos zarlors anlèr ! Nous devons garder notre identité pleinement : le Maloya avec nos vingt cinq grands maloyers en résidence dans nos quartiers ; le séga, avec son déhanchement bien chaloupé ; la cuisine, une des meilleures au monde avec toutes ses épices ; les traditions populaires, nos jeux lontan, nos vêtements lontan… mais surtout notre
belle langue créole. Elle chante avec une poésie bien imagée et résonne à travers nos zistoires. Nora la “bienvenue” an Kreol su shak pano kartié… in gayar linvitasion pou bat karé dann kartié Sin-Dni.».

ON REND VISIBLE LE CRÉOLE !

Signataire depuis 2010 de la charte du bilinguisme créée par Lofis La Lang Kreol

La Rényon, Saint-Denis/Sin-Dni dispose depuis plusieurs années d’un panneau bilingue signalant l’entrée de la ville. Cette année, ce sont les quartiers qui vont recevoir leurs panneaux bilingues. Les panneaux ont été traduits par deux agrégés de Créole Réunionnais, Francky Lauret et Laurence Dalleau-Gauvin. Ils ont été sollicités pour garantir un code graphique conforme à celui utilisé par l’Académie de La Réunion dans le cadre des LCR.

Plusieurs expositions sont proposées à travers la ville : photos avec « Gramounes » et exposition « Le voyage dans la lune : légendes et folklore de La Réunion » sur la médiathèque François Mitterrand, exposition de calligraphies suite à des ateliers sur les bibliothèque de La Bretagne de La Montagne et les Bas de la Rivière.

DES ÉVÉNEMENTS PARTOUT ET POUR TOUS !

Dans un esprit d’hyper proximité, les actions de la semaine créole se feront au plus près des quartiers. Treize conteurs se rendront dans les écoles de Saint-Denis pour transmettre leurs zistwar : Alexandrine Savoury, Stéphanie Alamele, Sabrina Ricato, Nadège Remilie, Nadine Pidolphe, J. Savigny, D. Bergeault, Anny Grondin, Josie Virin, Patricia Partériona, Léa Varon, Valérie Germain et Eric Balounaick. Le Case des bancouliers au Moufia acueille une série de conférences, la limonaderie à La Bretagne sera le théâtre d’un conte « Zistwar dada » de Bélinda Justine, tandis que l’artiste Cassandre proposera un atelier musical sur Montgaillard.

LES ÉTATS GÉNÉRAUX DU MULTILINGUISME

Depuis 1983, le 28 octobre est la journée de célébration du créole, dans les pays qui partagent les langues et cultures créoles. Les États généraux du multilinguisme des Outre-mer (EGM-OM) se tiendront en octobre 2021 à La Réunion, dix ans après ceux de Cayenne. Ils sont organisés conjointement par le ministère de la Culture, le ministère de l’Éducation nationale,
de la Jeunesse et des Sports et le ministère de l’Outre-Mer en lien avec les collectivités territoriales de La Réunion.

Les politiques publiques mises en œuvre dans les départements et territoires d’outre-mer doivent nécessairement prendre en compte une réalité linguistique qui différencie profondément ces territoires de la métropole : le français, quoique « langue de la République » selon la Constitution, n’y est pas la langue maternelle de la majorité de la population.

La diversité des langues y est particulièrement riche : 28 langues pratiquées en Nouvelle Calédonie, 19 langues couramment usitées en Guyane dont 7 étrangères, 7 en Polynésie… En Martinique, en Guadeloupe, à La Réunion, le créole est une composante essentielle de l’identité culturelle des citoyens.

2 Commentaires

  1. Franchement Erika et sa bande la rien pou fait
    On pourrais renommer la gare routière  » chomin chouchoute »
    Le butor  » mamoudzou »

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Tampon : un nouveau complexe sportif pour Bérive

Article suivant

La Possession : circulation perturbée en raison de la diagonale des Fous

Free Dom