(VIDEO) Sophie Arzal candidate à la mairie de la Plaine-des-Palmistes

dans Actualités/Infos Réunion

Elle a assisté à son dernier conseil municipal à Bras-Panon, hier matin, puis a remis son écharpe tricolore au maire Daniel Gonthier (voir photo ci-dessous).

Sophie Arzal ne sera donc plus 2ème adjointe mais restera conseillère municipale à Bras-Panon jusqu’en mars 2020. Elle brigue la mairie de la Plaine-des-Palmistes d’où est originaire sa famille. Elle a tenu une conférence de presse, hier en fin de matinée, à la Cascade Biberon, devant un peu moins de 200 personnes, parmi lesquels ses colistiers, pour officialiser sa candidature. Qu’est qui a motivé cette candidature ? Sa réponse au micro d’Yves Mont-Rouge :

Sophie Arzal a reçu un accueil particulièrement chaleureux et enthousiaste. “C’est une véritable nouvelle dynamique qui s’invite à La Plaine loin des clivages et entièrement tournée vers des projets ambitieux”.

Qui est la candidate Sophie Arzal ? 

Elle est née le 1er juillet 1970. Deuxième adjointe au maire de la commune de Bras-Panon et présidente de l’Office de Tourisme Intercommunal de l’ Est (Bras-Panon, Plaine des Palmistes, Salazie, Saint-André, Saint-Benoît et Sainte-Rose) depuis 2014, elle est à la tête de la liste « La Plaine des Possibles » pour les élections municipales de La Plaine des Palmistes. Résolument de projets, cette liste est aussi celle de l’innovation avec notamment, la mise en ligne d’une plateforme participative permettant aux Palmiplainois de faire des propositions qui seront intégrées dans les engagements de la candidate. Sa famille est originaire de la Plaine des Palmistes, où d’ailleurs une rue Adolphe Arzal existe en mémoire des anciens de cette commune. Ses parents Gilbert et Michelle Arzal ont 3 enfants. Son père, décédé, était employé communal et sa mère est cuisinière municipale.

Mère de deux enfants, elle travaille depuis l’âge de 18 ans juste après l’obtention du Baccalauréat.  N’ayant pas les moyens financer ses études, c’est en travaillant qu’elle se forme et obtient son Brevet de Technicien Supérieur (BTS) Assistant Manager. Diplômée d’Etudes Supérieures Appliquées (DESA) en ingénierie de formation pour adultes, son parcours professionnel atypique (Sapeur Pompier Volontaire – Responsable Emploi Formation à la Clinique Saint-Benoît / Fondation Père Favron/ Directrice de la Mission Locale de l’Est / Dirigeante d’organisme de formation/Restauratrice…) en fait une femme d’engagement face à des métiers gratifiants mais exigeants et toujours au service de tous.

Lors des élections municipales de 2014, elle est élue, au premier tour (55.26 %) sur la liste conduite par Daniel Gonthier, Maire de Bras-Panon, et est nommée 2e adjointe au maire avec la délégation de cohésion économique et sociale, et représentante de la commune au sein de la communauté des communes de l’Est, la CIREST.

Depuis avril 2014 elle est conseillère communautaire et siège à la commission développement économique, sport culture de la CIREST.

En juin 2014 elle est élue présidente de l’OTI EST pour une mandature 2014/2020.

Voici l’intervention de Sophie Arzal lors de sa déclaration de candidature : “depuis toujours je suis de ceux et celles qui s’engagent. La Plaine des Palmistes et ses habitants doivent avoir un avenir qui s’offre à eux et nombre d’entre vous m’ont sollicité depuis des mois afin que je relève le défi pour notre village. Je vous ai rencontrés, j’ai pu mesurer l’ampleur de vos besoins, de vos attentes qui sont aussi les miens et les miennes. Femme d’expérience, habituée à mener à leur terme des projets d’envergure, j’ai pu aussi mesurer l’ampleur des opportunités qui s’offrent à nous.

La chance qu’il nous faut saisir aujourd’hui, c’est celle de la dynamique d’un village où pourtant chacun craint encore trop souvent de s’exprimer par peur de représailles. Notre village s’est endormi faute d’énergies positives et freiné de toutes parts par les clivages et les oppositions.

Il est fini ce temps où seuls les partis et les partisans s’exprimaient, il est venu le temps où chacun peut prendre en main son avenir et celui de ceux qu’il aime. Ne soyons plus les partisans d’un groupe ou un autre mais devenons des artisans de notre avenir et de celui de notre commune.

 Pour cela, mes colistiers et moi-même avons décidé de vous proposer non seulement une alternative de vote mais aussi une véritable participation. Nous avons élaboré, et nous sommes les seuls à La Réunion, une plateforme participative où chacun pourra venir déposer ses souhaits et ses projets pour La Plaine afin qu’ensemble nous prenions des engagements fermes pour la conduite de notre commune vers un développement au service de chacun d’entre nous afin que personne ne reste plus au bord du chemin.

Nous toutes et tous aimons profondément votre village, sommes profondément attachés à nos traditions, au bien vivre à La Plaine et aussi à un développement ambitieux de la Plaine des Palmistes.

Forte d’une équipe de personnes engagées, des femmes et des hommes libres de tout parti, dont la seule ambition est de s’engager pour notre avenir et de faire de la Plaine des Palmistes une ville de projets, j’ai pris la décision de conduire la seule liste de projets pour notre village, la liste de « LA PLAINE DES POSSIBLES »

Si vous aussi souhaitez retrouver la fierté palmiplainoise, si vous aussi souhaitez que la plaine des palmistes soit plus innovante, plus humaine, encore plus belle, plus unie …, je vous invite à OSER !!!

Vous m’avez dit « arèt batay ! » et à présent, ensemble, nous disons « allon travay » !

4
Poster un Commentaire

avatar
3 Comment threads
1 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
4 Comment authors
BobTinainmairieMarco Recent comment authors
plus récents plus anciens plus de votes
Marco
Invité
Marco

J’espère quelle va gagner. La plaine des palmistes a besoin de changement et surtout de compétences

mairie
Invité
mairie

Marco va avoir un bon AVC !

Tinain
Invité
Tinain

De l’argent public plein les poches et facile a gagner ,tandis que la population paye leur privilège,les nourrit,les blanchi,leurs payent tout, certains de cette même population deviennent sdf par manque de première nécessité.

Bob
Invité
Bob

Voila de la politique comme nous n’en voulons plus,
Madame considère les électeurs comme du bétail, comme des tomates, ou comme des papates, mais en tout cas pas comme des gens dignes de respect.
Qu’avez vous fait pour les Panonnais et les Panonnaises que déja vous les larguez en route pour aller sauver les gens de La Plaine?