SOS international pour la santé : une mobilisation devant la préfecture ce samedi (Photos)

5 min de lecture

Ce samedi 29 mai, un rassemblement organisé par ATTAC, Sud Santé et Collectif Inter Hôpitaux Réunion, a eu lieu devant la Préfecture de Saint-Denis. Cette manifestation entre dans le cadre du SOS international. 

Dans un communiqué, les organisateurs de cette manifestation indiquent :

« Le 29 mai 2021, plus de 60 collectifs, associations et syndicats appellent à une mobilisation internationale, en Europe et au-delà, pour défendre un accès égalitaire à la santé. Cette date marquera le point d’orgue d’un ensemble de mobilisations du secteur de la santé organisées dans plusieurs pays.

Depuis des années, le financement des systèmes de santé n’est plus à la hauteur des besoins de la population. Les politiques d’austérité ont conduit à des réductions de lits, de personnel·le·s, de matériel et à un sous-investissement dans de nombreux secteurs du soin. Ces mesures ont considérablement dégradé les conditions de travail des professionnel·le·s et, par conséquent, l’accès, la qualité et la sécurité des soins.

La crise sanitaire actuelle n’a fait qu’accentuer le manque criant de moyens et a souligné les limites d’une gouvernance qui associe peu ou pas les acteur·rice·s de terrain et la population aux décisions. Cette crise a également mis en lumière la nécessité de sortir la santé et la recherche de la logique marchande pour répondre aux besoins de la société. Tous les traitements essentiels devraient être des biens communs et les brevets levés, dans une lutte solidaire contre le coronavirus et les autres maladies.

La santé est considérée comme un coût alors qu’elle est une richesse. Les systèmes de santé sont un bien commun qu’il nous faut préserver « coûte que coûte ».

Pour toutes ces raisons, nous appelons à la Réunion les citoyen·ne·s et professionnel·le·s du soinà se mobiliser le samedi 29 mai par un rassemblement à 10H00 devant la Préfecture de Saint-Denis pour défendre nos services de santé et un accès égalitaire à des soins de qualité pour toutes et tous.

Nous sommes rassemblés autour des revendications suivantes:

● L’accessibilité universelle aux soins de santé et aux médicaments (en particulier les vaccins contre le COVID-19). Pour ce faire, les décisions politiques doivent préserver les systèmes de sécurité sociale et garantir des financements publics solides, pérennes et adaptés aux besoins.

● Le déploiement d’une nouvelle politique de santé publique incluant des investissements dans le logement, des politiques sociales garantissant des conditions matérielles de vie dignes, la lutte contre toutes les formes de discrimination, l’accès à l’éducation et à la culture qui sont des déterminants de la santé.

● Une augmentation massive de l’investissement dans les moyens matériels et humains. Celle-ci doit être à la hauteur des besoins de santé et conforme à des normes d’encadrement contraignantes. Elle doit comprendre une vraie revalorisation salariale des plus bas salaires et un recrutement massif pour des effectifs en nombre suffisant

● La refondation de l’organisation de tout le système de santé et de la gouvernance hospitalière pour des décisions partagées avec les acteurs et actrices de terrain et les usagères et usagers

● L’annulation au niveau européen de la dette des institutions de soins et l’abandon du système mortifère de la logique de rentabilité financière de nos systèmes de santé (notamment de la tarification à l’acte) ».

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Colis de stupéfiants : 3 ans de prison et 73 500 euros d’amende pour le destinataire

Article suivant

Les 7 instituts réunionnais de Body Minute changent de propriétaire

Free Dom