///

St-André : 500 € de plus en juillet pour les agents non titulaires; 100 € à partir du mois d’août (VIDÉO)

9 min de lecture
19

« Partage, respect, justice : ces trois mots ont guidé ma campagne électorale quand j’étais candidat à la mairie en 2020. Et mon objectif, depuis que je suis maire, est de passer des mots aux actes. C’est dans ce sens, et en ne perdant jamais de vue ces trois mots clés, que j’essaye, autant que faire se peut, de mener à bien ma mission, celle que m’ont confiée les Saint-Andréennes et les Saint-Andréens ». Les actions de la nouvelle majorité municipale s’inscrivent ainsi dans cette démarche initiée par Joé Bédier.

Des mesures concrètes qui vont être discutées ce soir au conseil municipal de Saint-André qui se tiendra pour la dernière fois au gymnase Nicol Ledormeur à Mille-Roches. A ce tire, notons que les prochaines séances du conseil municipal se dérouleront à l’espace évènementiel du Parc du Colosse.

Parmi les mesures concrètes figurent la revalorisation de la rémunération des agents communaux non titulaires de Saint-André. La commune compte près de 1 600 employés dont environ 80% de non titulaires. Ces derniers vont recevoir à compter de ce mois de juillet une augmentation de 100€ nets, avec un rattrapage depuis le mois de mars ; Ce qui fera une augmentation de 500€ nets en juillet pour tous les non titulaires. Puis 100€ à partir du mois d’août. Et un peu plus de 100€ pour les plus anciens, notamment celles et ceux qui sont proches de la retraite.

A l’occasion de la conférence de presse que le maire Joé Bédier a tenu ce matin (mercredi 22 juin) en mairie, entouré de son DGS Clément Padre, de son directeur de cabinet Guillaume Govindin et de son chef de cabinet Hubert Haillot, il a été annoncé également « une petite vague de titularisation » à venir. « Mais ce ne sera pas à la tête du client, comme cela se faisait sous la précédente mandature. Elle concernera en priorité les plus anciens « , précise Joé Bédier. Pour ce plan de revalorisation salariale qui va s’inscrire dans la durée, la municipalité a prévu un budget de 1 million d’euros.

Toujours dans le cadre de « l’épanouissement et de la reconnaissance » du personnel communal, la municipalité de Saint-André va développer son action sociale en diversifiant les prestations accessibles aux agents communaux. Pour ce faire, elle va confier la gestion de ses prestations au Centre National d’Action Sociale (CNAS). Une adhésion qui lui coûtera annuellement 300 000 € avec de nombreux avantages pour le personnel communal (aides sociales diverses, 10% de réduction sur les billets d’avion, prêt à taux négocié pour l’amélioration de l’habitat, les études supérieures, pour l’achat d’un véhicule, des facilités pour les séjours linguistiques pour les plus jeunes, les accueils de loisirs, des chèques lire, des chèques culture, des tarifs négociés pour des séjours vacances, des croisières, des chèques vacances, hôtellerie…). « Saint-André est la première commune de la Réunion à adhérer au CNAS », signale le maire Joé Bédier, qui ne veut plus entendre « parler de l’Amicale du personnel communal dont le fonctionnement a traumatisé de nombreux agents et la gestion sanctionnée par la justice».

Autre mesure qui va dans le sens du bien-être du personnel communal : l’attribution des tickets restaurants que la municipalité mettra en œuvre d’ici au mois de septembre prochain. Des tickets à 5€ dont le nombre par agent sera fixé à 20 par mois. Ce qui représente un budget de 1 million d’euros pour la commune.

Une aide allant jusqu’à 2000 € pour le sport de haut niveau et 1000 € pour les étudiants

Cette aide aux sportifs était de 200€ jusqu’en février 2019. Elle est passée en décembre 2020, après l’élection de Joé Bédier, à 500 € pour un déplacement en vue d’une compétition sportive. Elle peut même aller jusqu’à 2 000 € pour une installation dors du département dans le cadre de compétitions sportives.

Par ailleurs, la nouvelle municipalité instaurera une bourse d’aide de solidarité à la formation des jeunes ; Une bourse pouvant aller jusqu’à 1000 €. Elle correspond à la participation de la ville de Saint-André aux dépenses liées à l’achat de matériels et d’équipements, aux frais de formation (formation professionnelle, contrat de professionnalisation et contrat d’apprentissage) et aux frais de déplacement et d’hébergement liés aux séjours d’études, de recherches ou sportives ». Joé Bédier fait remarquer que « nous avons ici de nombreux talents, mais souvent ces jeunes talentueux qui sont issus de familles socialement très modestes, se voient contraints d’abandonner et de renoncer à la concrétisation de leurs rêves, faute de moyens financiers. C’est dommage ! La municipalité sera là pour les aider ». Idem pour les associations pour lesquelles plusieurs demandes de subventions seront prises en considération par la commune.

Révision du Plan Local d’Urbanisme (PLU) « pour créer des emplois »

Un dossier qui tient également à cœur le maire de Saint-André. La dernière révision remonte à 2019. Le but recherché par l’actuelle majorité, c’est de pouvoir dégager du foncier afin de réaliser des zones d’activités économiques, créatrices d’activités donc d’emplois. Cette révision du PLU devra répondre aux impératifs des quatre piliers que s’est fixée la majorité municipale, à savoir « Saint-André, ville économique et attractive » ; « Ville verte et durable » ; « Saint-André, ville solidaire et inclusive » et « Assurer l’attractivité et le rayonnement de Saint-André ». Et Joé Bédier d’observer : « quand on parle de révision du PLU, ce qui vient tout de suite à l’esprit de certains, c’est le mot déclassement, notamment déclassement des terrains des particuliers. Il y en aura sans doute, mais ce n’est pas cela qui guidera notre révision du PLU. Notre vision est de veiller à ce que notre PLU contribue au développement économique de notre territoire pour assurer la création d’emplois et de richesses ».

Les élus du conseil municipal de Saint-André, majorité et opposition, se pencheront sur tous ces dossiers en fin d’après-midi. Sur ces dossiers évoqués ci-dessus, écoutez les explications du maire Joé Bédier. Il est au micro d’Yves Mont-Rouge :

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

19 Commentaires

  1. Sa un l’application de la loi, rifsep té prévu depuis longtemps mais jamais mette en place. Arrête prend travailleur pou couillon dnt et fé croir ke ou fait geste

  2. Bédier mon maire merci ma jamais gagné un monnaie avec band virapoullé ! Enfin mi gagne une petite monnaie et pour les rageux y dis c’est un aide l’état Ben à cause virapoullé la jamais donner ? Tant qu’à l’ex leader de l’opposition Ben avant ou occup zemployé occup cet y reste à ou de militants et surtout de colistiers derniers zelection pas entendu à ou , et le band colistiers l’était dans tous les camps, fouassin ratenon , out frère , selly , settama ou gagné pu rassemble personne, prend out retraite et laisse à nou tranquille

  3. Mr bedier il faut arrêter de prendre les gens pour des ignorants. Il faut dire la verite cette augmentation n’est pas de votre bonne volonte elle sera appliquer dans tous les communes, le décret d’application vient de paraître au journal officiel avec effet rétroactif c’est pour ca que vous dites 100 euro et cinq cent euro au mois de juillet,cette augmentation a un nom c’est a vous de le dire en toute franchise a vos employés communaux

  4. Et nous les st andreenns i paye impot kosa nous nena pou gagner nous?????mi espère pas un augmentation z impot!!!!car la majorité employés le payer plus que zot i travail ! !!!!

  5. Mr bedier il faut appliquer dans toute sa forme le decret il n’y a pas que les employés non titulaire qui sont concernés sauf les personnes qui ont des primes

  6. Je suis employée d’une autre commune, lors de la mise en place du rifsep je n’ai eu que 30€ et je vois que le maire de st andré attribue minimum 100€. Quand il parle on comprend de suite qu’il n’est pas comme les autres, il aime les gens et il le prouve à travers déjà ce qu’il fait pour ses employés. Il en faut plus des comme lui.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Les stars du foot : Amandine Henry, Quentin Merlin et Fabrice Abriel à la Réunion pour les marmailles de 1000 Sourires (photos)

Article suivant

Augmentation de 21% de la facture d’eau à St-André ? Pour Bédier ce sera « non ! » (VIDÉO)

Free Dom