St-André : découvrez l’album photos de l’inauguration du temple du Colosse (VIDÉOS) !

5 min de lecture
7

Mission accomplie et opération réussie pour l’équipe du temple du Colosse qui, depuis plusieurs semaines déjà, préparaient l’inauguration du kovil. Si le profane se contente de “l’ambiance”, il faut savoir que pour les membres de l’association Pandialee du Colosse, un “Kumbabishegam” veut dire plusieurs jours, voire semaines/mois de préparation. Sans le stress qui va avec.  Les cérémonies ont débuté vendredi dernier.

Tout s’est déroulé comme il se doit. Les prêtres tamouls, à commencer par celui permanent du Colosse, André Latchaya, assisté pour l’occasion de Patrick Kichenama Soubaye, de Nono Ponama et du swami Nilamégame (temple Dourga de Saint-Paul), ont assuré tout le rituel qui prévaut en pareille circonstance.

De gauche à droite : Swami Nilamégame (temple Dourga de Saint-Paul) et le prêtre du temple du Colosse André Latchaya.

Toute cette préparation s’est déroulée sous la houlette du président de l’Association Pandialee du Colosse, Pascal Ponapin, en fonction depuis 12 ans, lui-même entouré de la dynamique équipe des “marmailles du Colosse” parmi lesquels Nicolas Savri, le vice-président qu’on pourrait aussi appeler “le président-bis” tant il est omniprésent dans la vie du temple.

Un temple qui a fait du chemin depuis sa création au 19e siècle près de l’usine sucrière du quartier, pas loin de la mer avant d’être édifié de l’autre côté de la rue, là où il se situe aujourd’hui. D’année en année, tous les présidents qui se sont succédés ont transformé le kovil mais c’est sous l’impulsion du président Hervé Sidambarompoullé (décédé en 2007) que le temple Pandialee du Colosse a réellement pris sa forme actuelle, c’est-à-dire selon l’architecture dravidienne. Il a été inauguré en 1991.

Karlsen Dobi a succédé à Hervé Sidambarompoullé. Et Pascal Ponapin a pris le relais en 2011. Depuis sa prise de fonction, le temple a encore fait un pas de géant avec l’acquisition du terrain sur lequel il a été édifié depuis plus d’un siècle.

Le nouveau président a ensuite entrepris les travaux de réhabilitation (étancheité et peinture) du temple. D’où l’inauguration organisée depuis vendredi.

Un public nombreux a assisté ce dimanche matin aux cérémonies du “Kumbabishegam”. A noter la présence du maire Joé Bédier, de quelques uns de ses adjoints et conseillers municipaux (Stéphanie Poïny-Toplan, également conseillère de la majorité régionale, Josette Sababady, Lynda Virapin, Georges Parvédy, Charlles Perrier, Jimmy Grondin et Laurent Ramassamy).

Le maire Joé Bédier (chemise blanche) ici dans la chapelle Karly.

Présents également Jean-Marie Virapoullé, vice-président du Département, Viviane Payet Ben Hamida, conseillère départementale et Marie-Lise Chane-To, conseillère régionale de l’opposition.

Le vice-président Jean-Marie Virapoullé (chemise bleue)

Le président et les membres de l’Association Pandialee du Colosse sont satisfaits et soulagés. Tout s’est très bien passé. Le temps a également été de la partie. A la fin du rituel, Pascal Ponapin a pris la parole pour remercier le public pour sa présence, ainsi que les prêtres, les deux ouvriers indiens, l’ensemble des “marmailles du Colosse”.

De gauche à droite : Le président Pascal Ponapin et son vice-président Nicolas Savri.

Sans oublier le maire et le vice-président du conseil départemental en insistant sur le respect des règles sanitaires (port du masque obligatoire) qui a prévalu durant ces trois jours. Rendez-vous a été donné aux fidèles les 20, 21 et 22 août prochains pour la fête Karly.

Voici l’album photos de l’inauguration du temple du Colosse. (Crédit Photos Yves Mont-Rouge) :

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

7 Commentaires

    • Vanakkam ! Bonjour !

      Pas besoin de faire de regard ! L’hindouisme croit en la réincarnation. Donc, dans une vie antérieure, votre fille devait être hindoue. Toutes nos actions laissent des traces dans notre mémoire. Ces traces ressurgissent tôt ou tard sous forme de rêves ou d’autres expériences dans la vie actuelle. Il est donc normal que l’on soit attiré par telle ou telle religion, telle ou telle personne, etc.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Une panne EDF pénalise tout le Sud durant presque deux heures

Article suivant

Bilan routier Police : 299 infractions dont 25 délictuelles ce week-end

Free Dom