//

St-André : la bretelle de la Cressonnière ouverte à la circulation

1 min de lecture
3
La bretelle de la Cressonnière, permettant l’accès à la RN2 vers Saint-Denis, a été inaugurée ce vendredi 16 décembre en présence de Patrice BOULEVART, vice-Président de la Région Réunion, et Joé BÉDIER, le maire de Saint-André.
Ce projet porté par la Région Réunion était très attendu par les Saint-Andréens en général et les habitants de la Cressonnière en particulier, tant il va mettre fin à d’importantes difficultés de circulation dans ce secteur.
Depuis mi-mars 2022, ces travaux de création de la bretelle de la Cressonnière étaient en cours de réalisation pour permettre l’aménagement d’une connexion entre la RD48 et la route nationale 2 dans le sens Saint-Benoît -> Saint-Denis et ainsi compléter l’échangeur existant composé pour l’heure uniquement de bretelles côtés montagne (sens Saint-Denis -> Saint-Benoît).

Cette nouvelle voie d’entrecroisement entre la RD48 et l’échangeur de la Cocoteraie va permettre :

– de fluidifier la circulation sur le centre-ville et le secteur de la balance

– d’améliorer la desserte de Salazie
– de réduire les écoulements pluviaux sur la route nationale
– d’assurer une protection phonique des riverains grâce à un nouveau revêtement acoustique sur la RN2
CHIFFRES
Maîtrise d’oeuvre : Artélia
Marché principal : SBTPC pour un montant d’un peu moins de 2,7 millions d’euros TTC pour les travaux de VRD et de génie civil
Aménagements paysagers : La Mare Espaces Verts pour un montant inférieur à 50 000 euros

Patrice Boulevart (Vice-Président de la Région Réunion) : « La question des déplacements constitue dans l’Est un enjeu fondamental. Aujourd’hui, nous faisons du développement des transports en commun et des mobilités douces une priorité car nous devons en finir avec le tout-automobile. Mais dans un contexte largement marqué par la prédominance de la voiture individuelle, nous avons aussi la responsabilité de proposer aux automobilistes un réseau routier optimisé. La Région Réunion a pris des engagements forts pour le rééquilibrage de nos territoires et le développement de l’Est. Notre nouvelle stratégie passe inévitablement par une remise des infrastructures, des équipements, et des axes de circulations au premier rang des priorités. La ville de Saint-André a énormément d’atouts et de potentiel mais elle trop longtemps été oubliée par les politiques régionales. Ce temps est révolu. Entre la Région et la mairie de Saint-André, les planètes sont aujourd’hui alignées, au bénéfice des Saint-Andréens. »

0 0 votes
Note de l'article
S'inscrire
Me notifier des
3 Commentaires
plus de votes
plus récents plus anciens
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Article précédent

Le local de l’association « Momon Papa Lé Là » vandalisé et incendié

Article suivant

Visite ministérielle : aller vers une nouvelle offre de logement intermédiaire entre domicile ordinaire et établissements médico-sociaux

Free Dom