St-André : l’Association Champ-Bornoise menacée “d’expulsion” du Colosse fustige la municipalité

11 min de lecture
7

Ses responsables en veulent manifestement à la nouvelle municipalité qu’ils accusent de “mélanger sport et politique”. Voici ce qu’ils disent concernant la nouvelle gouvernance et, plus particulièrement, à propos de ce dossier du club de pétanque. Rappelons que le club associatif est présidé par Luderce Vellayoudom.

“Depuis 2016, la municipalité de Saint-André, a mis gracieusement à notre disposition un container aménagé afin d’y servir de club house à notre association de pétanque. C’est une association sportive loi 1901 à but non lucratif  et qui œuvre dans l’intérêt général. Elle regroupe en son sein des adhérents de Saint-André et d’ailleurs qui participent activement dans l’association afin de promouvoir la pétanque auprès des jeunes et moins jeunes et aussi de lutter contre la délinquance,  l’oisiveté et l’isolement tout particulièrement envers les plus vulnérables quel que soit leur âge ou leur statut social. Notre association dénommée “Association Champ-Bornoise du Vacoas” s’enorgueillit de ses titres remportés au cours des différents championnats, ce qui fait bien évidemment la fierté de notre ville Saint-André et de notre île la Réunion.

Force est de constater qu’aujourd’hui notre quarantaine de licenciés sont dans l’attente d’un dénouement. Nous attendons. Qu’est ce qui se passe aujourd’hui pour que la municipalité nous somme de quitter le local mis à notre disposition par  la précédente municipalité ? Un courrier du 26 février 2021 envoyé en recommandé avec accusé de réception, m’a été adressé comportant les documents suivants :

  • Copie de la convention qui est arrivée à échéance
  • Copie du courrier du 5 février 2021 sur lequel l’élu délégué aux sports nous informe, je cite « Le site ayant été sollicité par plusieurs associations, je porte à votre connaissance que votre demande de renouvellement de mise à disposition pour cette nouvelle année est à l’étude. Aussi, votre convention est arrivée à échéance, je vous saurai gré de libérer les espaces des matériels appartenant à votre association et de restituer les clés du container au plus tard le 9 février 2021 auprès du service des sports.etc ….. »
  • Courrier du 26 février 2021,  qui m’avise que, je cite «  le service des sports n’a pas eu de retour de  son courrier du 5 février 2021, je vous informe que les services techniques accompagnés de la police municipale ont procédé au remplacement des serrures du container et constaté divers matériels entreposés dans le local. Aussi je vous saurai gré de prendre contact avec le Service des Sports au plus tard le 12 mars 2021, afin de convenir d’un rendez-vous pour que vous puissiez libérer le local de tout matériel appartenant à l’association. Sans nouvelle de votre part, le matériel sera évacué par mes services et déposé à la déchetterie la plus proche.

De toute évidence, j’ai noté des incohérences dans les 2 courriers, d’une part le premier courrier où il me dit que ma demande de renouvellement de mise à disposition est à l’étude, mais que malgré tout sans attendre le retour de cette décision, je dois restituer les clés au plus tard le 9 février 2021, La question que je me pose : pourquoi dois-je restituer les clés si m’a demande est à l’étude ? Alors même que dans ce courrier il me demande de  prendre attache auprès du service des Sports qui encadre les activités sportives sur le territoire pour compléter par tout document nécessaire à la prise de décision.  Sans être « couillon » comme dit créole, j’ai compris que les décisions allaient être défavorables à mon association. Toujours comme dit créole « zot y veut monte vieux singe fait la grimace ».

Le deuxième courrier, comme je n’ai pas apporté de réponse au premier courrier dont j’ignorai le contenu puisqu’il avait été expédié à l’ancienne présidente, il m’informe dans celui-ci qu’il a procédé aux changements de serrures  et qu’il me donnait jusqu’au 12 mars 2021 jusqu’à minuit pour libérer les lieux, sous-entendu « circulez il n’y a plus rien à voir, allez récupérer vos affaires à la déchetterie ».

Les propos tenus par différents élus que j’ai rencontrés, m’amènent à réfléchir. Est-ce qu’il ne s’agit pas d’une sanction déguisée et d’une volonté affichée de détruire cette association, qui serait devenue gênante ? Aujourd’hui l’association est en attente d’une décision du maire à qui j’ai relaté de vive voix les faits, les serrures ont été volontairement changées par l’adjoint aux Sports alors même que nous avons du matériel de jeux et divers matériels pour l’organisation des rencontres sportives, nous avons essuyé des actes de malveillance au cours du mois de décembre 2021 où les serrures ont subi des dégradations rendant de ce fait l’accès impossible. L’adjoint délégué aux sports a été au courant de ces agissements puisqu’on lui avait dit que l’entrée du container était devenue impossible du fait de ces dégradations. Rien n’a été fait pour qu’on puisse à nouveau avoir l’accès. En lieu et place de rendre à nouveau l’accès possible, l’élu délégué aux sports a pris comme initiative de réquisitionner les services techniques et  les policiers municipaux pour échanger les serrures. Honnêtement, à croire que nous sommes des voyous, quand bien même on fait montre de notre volonté d’oeuvrer bénévolement au service de la population notamment auprès des jeunes et moins jeunes.

Nous sommes une association sportive qui œuvre dans l’intérêt général. Nous voulons tout simplement que la municipalité reconnaisse le travail sportif de terrain que nous faisons. Nous n’avons pas la prétention d’allier sport et politique.  Les raisons invoquées dans le courrier du 5 février 2021 « nous sommes sollicités par plusieurs associations ». Est-ce une raison suffisante pour expulser une association sportive existante qui a fait ses preuves, qui a remporté des titres au profit d’une autre association. Demain la municipalité peut très bien dire à un citoyen lambda nous avons besoin de votre appartement parce que plusieurs nous ont demandé ce logement donc vous devez évacuer les lieux sinon vos affaires iront à la déchetterie la plus proche. En tant que dirigeants associatifs, à l’heure où on essaye de trouver des solutions pour éradiquer du mieux qu’on peut la délinquance,  à l’heure où on essaye de créer de la convivialité, de sortir les gens de l’oisiveté et de l’isolement, la municipalité est entrain d’anéantir les rôles des associations qui font du bénévolat. Je qualifie ce comportement d’abjecte et vil. Je dis à tous ces élus quel que soit leur conviction politique, la vie associative est un sacerdoce, et non pas un règlement de compte.

Quelle maladresse, quel manque d’humanisme, quel mépris, quel arrogance de la part d’un élu du peuple, c’est un comportement indigne et intolérable d’un élu de la République élu par le peuple et pour le peuple, alors même que sur le fronton de chaque mairie figure la devise républicaine LIBERTE, EGALITE, FRATERNITE.  Où est la liberté de cette association, c’est celle de se faire expulser, où est l’égalité de cette association, c’est celle de la discrimination, où est la fraternité de cette association, c’est celle de la division”.

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

7 Commentaires

  1. Comment être surpris par l attitude d’un adjoint aux sports que je ne connais pas mais qui ne semble pas être une lumière. Pourtant ce n est pas ce que disait son mentor dans ses réunions préélectorale ou lorsqu il était dans l opposition. Le peuple a choisi! A nous de subir ce choix. On a les élus qu on mérite!!!!

  2. Ou na la mémoire un peu courte… ou la oublié ko sa ou la fé ek dotre associations sous le règne de JPV ? Et aster ou crie ? Ne fait pas aux autres ce que tu voudrais pas qu’on te fasses.

  3. Pas de chasse aux sorcières avait dit le pantin de pacotilles, les associations qui servent la population et qui leur permettent dans ces temps de crise sanitaire d avoir une bouffée d oxygène se retrouvent exclue, dégagée de leurs locaux… Elle est propre la méthode de l élu au sport, entre lui et son directeur c est la belle équipe, à part reprendre les projets de l ancienne majorité que font ils?
    Pas de chasse aux sorcières je m y engage avait l homme au costume trop grand, pourtant n à t il pas dans la presse attaqué la responsable du centre Covid?
    N à t il pas viré le référent des actions collectives, pourtant formé parce qu il a tenu un bureau de vote?

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Bilan gendarmerie sécurité routière du 21 et 22 mars 2021

Article suivant

Creuse : flashé en Renault 4L à 141 km/h, au lieu des 90 km/h

Free Dom