//

St-André : une cellule de suivi pycho-traumatique mise en place après la mort de Kyeran, 14 ans

1 min de lecture
5

C’est une décision prise par la municipalité de Saint-André, suite à la visite qu’a rendu, hier, jeudi 9 mars, Joé Bédier aux parents du jeune garçon de 14 ans, Kyeran, sauvagement tué, mercredi après-midi, au bas de son immeuble, par un autre adolescent à la cité de l’Oratoire (notre photo de Une), au lieu-dit Terre Rouge à Saint-André.

Les résidents de cette cité ont trouvé, ce matin, dans leur boîte à lettres, un courrier de la municipalité leur annonçant la mise en place de cette cellule psycho-traumatique.

 

Yves Mont-Rouge

[email protected]
Téléphone : 0692 85 39 64

5 Commentaires

  1. ce qui me fait sourire le marmaille et totocher à mort le gars l’abandonne prend la fuite et on retient un tabassement sans intention de tuer alors que le marmaille est mort des suites du totochement et à mes yeux la justice cherche tout pour innocenter le coupable. Dans quel pays de merde qu’on vie

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

La Sicalait engage une procédure de licenciement contre son directeur Charles Adrian

Article suivant

Fondation Orange : c’est parti pour l’appel à projets Fablabs Solidaires

Free Dom