//

St-Denis : signature d’une charte contre l’alcoolisation fœtale

5 min de lecture
5

Ville fraternelle, Saint-Denis a signé ce lundi 8 août une charte avec l’association SAF France pour mieux lutter contre l’alcoolisation fœtale et ses dommages irréversibles. Cet engagement fort sera prochainement suivi du lancement de la 6ème édition du SAFthon, dont Saint-Denis sera la première étape en France.

Le Syndrome d’Alcoolisation Fœtale (SAF) et les Troubles Causés par l’Alcoolisation Fœtale (TCAF) constituent un fléau aux conséquences aussi graves qu’irréversibles. C’est pourquoi la Ville de Saint-Denis, par le biais de sa Direction de la Santé publique, est
engagée depuis plusieurs années dans la lutte contre l’alcoolisation fœtale. Elle développe ainsi régulièrement des actions de prévention à destination des jeunes et des adultes, en relais des campagnes d’information grand public. Elle accompagne également, par des
moyens logistiques et humains, l’association SAF France dans ses actions d’information et de sensibilisation.

Aujourd’hui, la Ville a choisi de s’engager davantage encore contre ce fléau.

UNE CHARTE POUR MIEUX PRÉVENIR L’ENSEMBLE DES TROUBLES CAUSÉS PAR L’ALCOOLISATION FŒTALE (ETCAF)

Ce lundi 8 août, la Maire de Saint-Denis, Éricka Bareigts, a signé la « Charte sur la prévention de l’Ensemble des Troubles Causés par l’Alcoolisation Fœtale (ETCAF) », à l’issue d’une rencontre avec le Dr Lamblin, pédiatre, Président de SAF France et Président
du SAFTHON International.
Cette charte, qui repose sur les fondements et valeurs portés par la Charte internationale, constitue un appel à des mesures urgentes pour prévenir l’ETCAF. Elle incite la Ville et les autres parties prenantes de La Réunion à s’engager plus avant dans cette voie en :
· prenant des mesures pour accroître la sensibilisation à l’ETCAF et aux risques liés à la consommation d’alcool pendant la grossesse,
· partageant la responsabilité de la prévention de l’ETCAF,
· développant et partageant les savoirs, via la sensibilisation, la formation et l’accompagnement de la population réunionnaise,
· soutenant la recherche et l’évaluation,
· renforçant les capacités de prévention de l’ETCAF.

BIENTÔT LA 6ÈME ÉDITION DU SAFTHON

À l’occasion de la journée internationale des Troubles Causés par l’Alcoolisation Fœtale (le 9 septembre), est organisée la 6ème édition du SAFTHON, qui durera tout le mois de  septembre.

Depuis 6 ans, cette initiative réunionnaise s’est développée dans 15 régions françaises et dans plusieurs pays étrangers. Objectif : faire avancer la prévention et la prise en charge des personnes atteintes de TCAF lors d’événements visant à sensibiliser les professionnels et le grand public et à récolter des fonds.

Particulièrement touchée, La Réunion est devenue région pilote sur la prise en charge du SAF. Elle est ainsi devenue un modèle (encore fragile) pour la France, les DROM et de plus en plus de pays. C’est pourquoi Saint-Denis a été choisie pour accueillir la première
des 11 étapes du Tour de France SAFTHON de l’égalité des chances, qui porteront haut et fort l’expérience de notre île.

Saint-Denis donnera donc le coup d’envoi des actions avec 2 journées de sensibilisation sur le SAF avec l’association SAF FRANCE – les 5 et 6 septembre 2022 – dans les écoles dionysiennes. Comme l’année dernière, plusieurs centaines d’enfants de CM2 seront sensibilisés lors d’interventions d’une durée d’une heure.

Un travail qui entre dans le cadre du projet municipal l’École du Bonheur : pour la Ville, prévenir le SAF et les autres TCAF, c’est investir dans les générations futures et respecter le droit des enfants à l’égalité des chances

5 Commentaires

  1. n’importe qui se permet de faire des enfants ils assument pas elles boivent elles font n’importe quoi ! Elles vont à poil en boîte boire de l’alcool et ça met des enfants au monde

  2. à la réunion il y a un énorme problème de drogue et d’alcool, combien de jeunes boivent et fumé du zamal quotidiennement , et les trafics sur notre île, la loi devrait contrôler plus souvent , et combien d’accident et la cause de tout ça, combien d’enfants souffrent à cause de ce fléau,

  3. Arrête perdre le temps avec tout ça ces jeunes et moins jeunes sont conscients gaspillé même l’argent pour rien démerde à zot si zot y veut une vie de merde avec leur rejeton malade

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Une nouvelle centenaire à St-André

Article suivant

Baisse de 20 centimes sur les carburants : la DG de Total Energies rencontre le député Ratenon, puis s’en va en courant (VIDÉO)

Free Dom