/

Inauguration du premier rucher de l’Écoquartier Prunel au Butor

5 min de lecture
1

Vendredi 22 avril, Éricka Bareigts, Maire de Saint-Denis, a inauguré un rucher rue du Butor, au cœur du Projet de Renouvellement Urbain Nord Est Littoral (PRUNEL). Une manière pour la Ville de reconnecter l’urbain, l’alimentation et l’environnement, tout en valorisant le cadre de vie des Dionysien.nes.

UN PROJET GLOBAL DE PRODUCTION AGRICOLE EN MILIEU URBAIN

Ville verte et ville agricole, Saint-Denis a fait de la relocalisation de la production alimentaire un axe fort de sa politique. C’est pourquoi, en novembre 2021, elle a répondu par le biais de PRUNEL à l’appel à projets « Les Quartiers Fertiles », lancé par l’ANRU (Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine) et ses partenaires.

Objectif : mettre en œuvre un projet d’agriculture urbaine sur le territoire de la ville.

Le projet de la municipalité a été retenu parmi la liste des lauréats. Il consiste plus précisément en la mise en œuvre d’une production locale en milieu urbain tropical, mobilisant les espaces bâtis et non bâtis délaissés. Espaces qui, à la faveur du renouvellement urbain en cours dans le cadre de PRUNEL, deviennent disponibles pour la végétalisation et l’exploitation.

Ce projet global d’agriculture urbaine vise également à répondre aux enjeux de PRUNEL, notamment l’amélioration du reste à vivre et du bien-être des habitant.es. Il s’articule pour cela autour de trois actions majeures :
· la création d’une micro ferme urbaine maraîchère dans un parking souterrain actuellement non utilisé. Les espaces seront adaptés afin de cultiver des produits de qualité en plein cœur de ville et de valoriser un lieu non conventionnel aujourd’hui en déshérence,
· la création de jardins collectifs urbains en pied immeuble. Les habitant.es seront sollicité.es pour la co-construction de ces jardins, l’aménagement des terrains, la création de jardinières…
· la mise en place d’un rucher pédagogique.

UN RUCHER PÉDAGOGIQUE POUR PROMOUVOIR LA BIODIVERSITÉ ET AMÉLIORER LE CADRE DE VIE

Le rucher a vocation à promouvoir la biodiversité autant qu’à valoriser le cadre de vie des riverain.es. Il est constitué de ruches, gérées par l’association AAPEJ (Association Aide et Protection de l’Enfance et de la Jeunesse) – PASREL +.

Le miel produit sera récolté et distribué lors d’ateliers animés par l’apiculteur Dominick Cerveaux, à destination des écoles et associations du quartier. L’occasion aussi pour l’apiculteur de sensibiliser la population au rôle de l’abeille, à la préservation des insectes pollinisateurs et plus largement de la biodiversité. La création de ce rucher permet également de valoriser l’espace urbain qu’il occupe et d’améliorer le cadre de vie des riverain.es, en transformant une friche urbaine en un espace organisé et agréable.

Dominique Turpin, Élue déléguée à PRUNEL : « Dans les préconisations de PRUNEL, on avait envisagé plusieurs axes en matière de verdissement et de biodiversité. Avec ce rucher, on allie plusieurs aspects dans un seul projet. Comme les nouvelles opérations d’aménagement développées dans le cadre du Projet de Renouvellement Urbain, l’installation de ces ruches permet à la fois de sortir du tout béton et d’innover en matière de végétalisation mais aussi en matière de pédagogie. Parce qu’il est situé à proximité d’établissements scolaires, le rucher participe à l’ouverture de l’école sur l’extérieur en permettant aux enfants de sortir de l’école pour mener des activités « hors les murs », dans de bonnes conditions d’organisation et de sécurité. »

1 Commentaire

  1. Beaucoup de com’ mais aucun changements concret dans la vie quotidienne du dionysien. Elle ne fait que des micro-projets pour se faire plaisir et se mettre en scène.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Un spectacle de marionnettes « made in Saint-Jo »

Article suivant

Jour de l’An tamoul à la Villa du Département : sous le signe du « Renouveau »

Free Dom