St-Joseph : signature de 2 conventions de financement avec l’AFD pour le développement de la commune

5 min de lecture
2

Le Maire de La Ville de Saint-Joseph, Monsieur Patrick Lebreton et la Directrice de l’Agence française de développement (AFD) Réunion – TAAF, Madame Marie-Pierre Nicollet, signent ce lundi 29 novembre deux conventions de financement afin d’œuvrer pour le développement social et durable de la Ville de Saint-Joseph.
Depuis 2001, la ville de Saint-Joseph s’est engagée dans un véritable projet de mutation de son territoire.

Près de 10 ans ont été nécessaires à la réalisation et/ou rénovation d’équipements primaires essentiels au quotidien des administrés. Eau, électricité, aménagement routier ont fait partie des préoccupations premières qui ont permis de porter des ambitions nouvelles pour le territoire Saint-Joséphois. Fermement ancré entre ruralité et modernité, notre territoire s’épanouit en préservant un cadre de vie agréable pour ses habitants, en défendant le patrimoine et les savoir-faire, en s’appuyant sur les marqueurs paysagers et historiques qui ont participé à la construction de l’identité de la commune. En parallèle, cette démarche de préservation de l’identité saint-joséphoise se construit à travers un projet de développement cohérent, concerté, évolutif pour faire de la Ville un espace moderne, une ville
à la fois désirable et durable.

C’est dans ce contexte que des projets sont portés en faveur de la transition énergétique et qu’une mutation est engagée en faveur de comportements plus écologiques (conversion des véhicules communaux pour une flotte moins consommatrice d’énergie fossile, projet global d’amélioration du confort thermique dans les écoles et bâtiments publics, expérimentation sur la récupération d’eau sur les bâtiments publics, labellisation ville zéro-phyto dans l’espace public…). La préservation de l’identité s’appuie également sur la valorisation de nos espaces naturels remarquables et de notre patrimoine. Avec Action Cœur de Ville, c’est tout un projet de mutation du centre historique qui est en cours : aujourd’hui endiguement et aménagement de la rivière des Remparts et de ses berges pour permettre demain le développement d’un nouveau pôle culturel ambitieux sur un site historique majeur de la commune. Ces projets ont été présentés à l’Agence française de développement (AFD) qui est ainsi sollicitée pour accompagner le financement du projet communal qui permettra de réhabiliter et donner une seconde vie à un site
historique.

L’AFD intervient en faveur des Objectifs de Développement Durable. À La Réunion, elle soutient tout particulièrement les transitions i) écologique et territoriale et ii) sociale et démographique, et donc les politiques publiques pour une ville durable et inclusive.

La signature de deux conventions de financement entre la Ville de Saint-Joseph et l’AFD accélère leur coopération pour la mise en œuvre du projet de territoire de la commune, la lutte contre le changement climatique et la cohésion sociale :
 Un prêt bonifié de 2,5 millions d’euros visant la sécurisation des personnes et des biens face aux risques climatiques et environnementaux ainsi que l’amélioration de l’efficacité énergétique des bâtiments communaux, notamment des écoles ;

 Une subvention de 80.000 euros pour la réalisation de l’étude de programmation pour la reconversion du site historique de Piton Babet en un pôle culturel, dans le cadre du programme Action cœur de ville visant la revitalisation du centre-ville et ayant pour ambition d’asseoir son rayonnement dans le bassin de vie du Sud
Sauvage qui compte plus de 60 000 habitants.

2 Commentaires

  1. Faut commencer par le quartier des Jacques laisse a l abandon le réseau téléphonique d orange ou les fils cuivre sont vieillissant les voies de circulation dans un piteux état un quartier a rénover en priorité il ne faut pas un énième rénovation du centre ville qui engloutie tous. les budget a force de faire de défaire et refaire il faut agir avec les administrés .

  2. Faut commencer par le quartier des Jacques laisse a l abandon le réseau téléphonique d orange ou les fils cuivre sont vieillissant les voies de circulation dans un piteux état un quartier a rénover en priorité il ne faut pas un énième rénovation du centre ville qui engloutie tous. les budget a force de faire de défaire et refaire il faut agir avec les administrés .

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

« Action Logement » en visite à St-André « pour construire mieux et plus vite l’avenir de la ville » (VIDÉOS)

Article suivant

Présentation du « Chèque Noël Solidaire au Village » à l’Entre-Deux

Free Dom