St-Louis va ouvrir une 2ème classe passerelle à Ravine Piments

3 min de lecture

Cette classe doit permettre d’accueillir les parents d’enfants âgés de deux ans révolus à trois ans pour favoriser la mixité sociale, et améliorer le soutien à la parentalité tout en favorisant l’emploi sur le territoire.
Le rectorat et la CAF sont partenaires sur ce projet.

Depuis 2017, la ville avait engagé un partenariat avec la Caisse d’Allocations Familiales de La Réunion et l’Académie de La Réunion pour l’ouverture d’une classe au sein de l’école Robert Debré.
Cette expérimentation s’est avérée concluante et la ville a décidé de poursuivre ce dispositif dans une école maternelle située en quartier prioritaire au Gol.
En effet, ce projet éducatif porte un volet d’aide à la parentalité qui constitue un axe prioritaire de la politique de la ville.
Une classe passerelle vise à :

– Offrir aux parents et aux enfants un lieu d’échanges
– Tisser des liens entre l’école et les parents pour accompagner l’enfant et être acteur de sa scolarité
– Accompagner l’enfant dans les premiers apprentissages en respectant son développement
– Adapter la réussite de l’enfant au monde scolaire en intégrant son propre rythme.

Pour cette ouverture, le diagnostic suivant a été mené :

Ravine Piment est une école maternelle de 98 enfants située en zone REP+ (réseau éducation prioritaire)
La précarité sociale concerne la majorité des habitants du quartier mais aussi la sur-représentation de la mono parentalité et une jeunesse (60% ) de la population avec une mise à l’écart de l’emploi.

La classe passerelle est un moyen de prévenir ces situations dès le premier contact avec l’école et d’aider les parents dans le soutien à leurs enfants en milieu scolaire.
La ville a donc décidé après les réunions avec les partenaires (CAF et Académie) de présenter un plan d’investissement pour cette école et l’ouverture de cette classe.
Ainsi, la Commune financera un modulaire (installé dans l’école à destination de cette classe pour la rentrée d’aout 2021), les travaux, le mobilier ainsi que le poste d’ATSEM.
Le rectorat a félicité la ville pour cette initiative et assurera le poste d’Enseignant. La CAF s’engage à participer au fonctionnement de la classe passerelle à hauteur de 25000 euros par an via le poste d’Educateur Jeunes Enfants et l’achat de petit matériel.
La Municipalité poursuit ainsi sa volonté ambitieuse de favoriser la réussite éducative des enfants et le soutien des parents dans leurs fonctions.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

Lutte contre les violences faites aux femmes : trois étudiantes réalisent une émission TV

Article suivant

L’immobilier d’entreprise continue sa progression

Free Dom