/

St-Louis : violences et accident de la route en une soirée par un seul homme

3 min de lecture
1

Un homme de 31 ans est condamné à 3 mois de prison dont la moitié en sursis après s’être montré violent à deux reprises et avoir causé un accident de voiture. L’homme conduisait sans permis avec 0.51mg/l d’alcool dans le sang.

Les faits ont été commis en récidive d’une peine de 2019. L’homme avait dans son casier judiciaire pas moins de 13 condamnations pour violences et délits routiers.

Retraçons le cours de la soirée de samedi :

Dans une fête, à la balance cocos de Saint Louis, Maxime P. retrouve sa voisine. Entre alcool et ambiance festive, les choses dérapent. Elle dit qu’il la drague alors qu’il prétend que c’est elle qui se montre agressive. Une altercation survient et elle fait tomber par terre. Chacun repart de son côté, mais quelques heures plus tard, ils se croisent par hasard dans une station-service. Les insultes reprennent. La jeune femme, qui est la première victime de la soirée, aura deux jours d’ITT à la suite de ces événements.

Un peu plus tard, je Saint-Louisien s’invite dans une autre soirée à Maison Rouge. Il fait de nouveau des avances à une femme. Cela ne plaît pas à son copain et à d’autres convives. Maxime P. décide alors de prendre deux couteaux de cuisine dans la voiture « pour leur faire peur ». Torse nu, il les menace ouvertement, »allon batay ».

« allon batay »

Le couple face à cet homme ivre et armé, préfère partir en voiture. C’est ainsi que commence la course-poursuite qui sera à l’origine de l’accident. Suite à cela, bien que la voiture d’une troisième victime se retrouve sur le toit, il reprend la route en direction de la fête. Les policiers relèveront des traces de freinage sur 40 mètres !

Me Bean ALi Ahmed, avocat des trois parties civiles, demande des dommages moraux et matériels pour ses trois clients. Pour la troisième, il requiert le renvoi sur intérêts civils avec une provision de 5 000€.

Cette demande est soutenue par la procureure Coralie Sutra qui montre ca déception. Suite à sa dernière condamnation, 14 mois auparavant, elle évoque l’espoir qu’elle plaçait dans le sursis probatoire accordé à l’accusé. Suite à « cette soirée de l’enfer« , elle requiert 3 ans dont un avec sursis probatoire.

30 mois de prison

Il sera finalement condamné à 30 mois dont la moitié en sursis aux conditions demandées : obligation de soins et de travail, interdiction de contact avec les victimes, de détenir une arme pendant 5 ans et indemnisation, avec maintien et détention pour la partie ferme.

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Article précédent

St-Paul : 31 conducteurs interceptés ce matin sur la voie de bus de la Route des Tamarins

Article suivant

Étang-Salé les Bains : percuté par une voiture, un bébé de 2 ans décède

Free Dom